Légendes du thé

Légendes des thés

Brefs mythes et légendes à propos du thé

histoire et légendes du thé


De nombreuses légendes gravitent autour de cette plante, certaines assez sanglantes !

 

La légende Chinoise :

D’après la légende chinoise, en l’an 2737 avant J.-C., l’empereur Shen Nung (appelé le père de l’agriculture) faisait sa sieste auprès d’un théier. Avant de dormir, il fit bouillir de l’eau pour se désaltérer après sa sieste.

Un vent léger agitait les branches du théier. Quelques feuilles s’en détachèrent et tombèrent dans la tasse de l’empereur. A son réveil, Shen Nung savoura cette boisson délicatement parfumée et fut envahi par un indescriptible bien-être. Le thé était né.

 


Shen nong et le thé

Illustration de Shen nung et le thé


 La légende Indienne :

La légende indienne raconte que le prince Dharma partit prêcher le bouddhisme en Chine. Nous sommes alors au 6ème siècle. La philosophie de Bodhidharma deviendra au 11ème siècle la philosophie zen au Japon.

Lors de son périple il enseigna la méditation et la culture de l’esprit. Il fit vœu de ne pas dormir pendant neuf ans afin de se consacrer à la prédication. Au bout de quelques années, pris d’une somnolence, il attrapa quelques feuilles d’un arbuste à portée de main et les mâcha. Il s’aperçut aussitôt des vertus tonifiantes du thé. Les feuilles de thé lui donnèrent la force de rester fidèle à son vœu.

Autre variante : C’est à la fin de sa vie que Bodhidharma, en état de méditation depuis plus de 9 ans, sentant la fatigue l’envahir eut l’inspiration divine d’arracher des feuilles de l’arbuste qui poussait à proximité et de les mâcher.  Ces feuilles lui ont permis de retrouver un état de concentration nécessaire à la méditation.

On dit qu’à la fin de ses 9 ans de méditation, Bodhidharma arriva à un état de grâce où il se confondit avec l’univers, comprenant et ressentant l’absolu. A force de fixer un rocher, son image s’y  grava. Il rejetait tous les visiteurs.

Son unique disciple à cette période s’appelait Hui k’o, qui se trancha le bras pour attirer l’attention du maitre (charmant n’est-ce pas ?).

La légende veut que ce soit le fondateur de tous les arts martiaux et du fameux temple Shaolin.


Illustration de Bodhidharma en méditation

Illustration de Bodhidharma en méditation


 

La légende Japonaise :

Au Japon, on retrouve la même légende qu’en Inde, mais l’histoire est légèrement plus sanglante : au bout des trois années, Bodhi-Dharma, épuisé, finit par s’endormir. A son réveil, furieux de sa faiblesse, il se coupa les paupières et les jeta par terre.

Quelques années plus tard, il repassa au même endroit, et constata qu’elles avaient donné naissance à un arbuste qu’il n’avait jamais vu auparavant. Il en goûta les feuilles et s’aperçut qu’elles avaient la propriété de tenir les yeux ouverts. Depuis lors, on prit l’habitude de cultiver le thé aux endroits où il était passé.

 

Quelle que soit la légende, il semble que les arbustes soient originaires de Chine et on en consommait bien avant de notre ami bouddhiste. Au 7ème siècle l’art du thé a pris la même place en Chine que la peinture, la musique, la calligraphie, ou la poésie.

Aujourd’hui, c’est la boisson la plus consommée après l’eau ! Pour tout achat de thé, c’est par là ! Et cliquez pour connaitre l’histoire (réelle !) du thé.

 

 

Posté dans Articles de fond. Mettre en favoris lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *