- L'île aux épices - https://ileauxepices.com/blog -

Comment utiliser le curcuma pour la santé ?

comment consommer du curcuma

Petit guide d’usage du curcuma pour votre santé

Pourquoi et comment consommer du curcuma pour rester en bonne santé ?


comment consommer du curcuma

1001 façons de prendre du curcuma pour la santé !


Le curcuma est une épice très en vogue ces dernières années, et ce n’est pas spécialement pour sa douce saveur chaude ou pour ses propriétés colorantes donnant une couleur jaune, mais surtout pour ses effets sur la santé. On entend tout et n’importe quoi à son sujet, voyons donc pourquoi consommer du curcuma et comment l’utiliser au mieux pour votre bien-être !

Sur l’île aux épices, vous savez désormais où acheter du curcuma [1] !

Avant-propos :

Pour commencer, il convient de poser une question simple mais essentielle : quel curcuma est bon pour la santé ? Le curcuma bénéfique pour la santé est la variété de curcuma longa. Pour être plus précis, c’est la curcumine du curcuma longa qui est bénéfique pour le corps.

C’est de cette plante herbacée qui est une rhizomateuse vivace du genre Curcuma de la famille des Zingibéracées, dont nous allons parler dans cet article.

Il existe de nombreux synonymes au curcuma longa : Curcuma brog, Curcuma domestica, Curcuma ochrorhiza, Curcuma soloensis, Curcuma tinctoria, etc.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, citons le Dr Franck Gigon, spécialiste des plantes médicinales : « C’est une seule plante qui agit simultanément à tous les niveaux, aucun médicament ne peut et ne pourra jamais en dire autant. La synthèse de 4000 études sur le curcuma relève pas moins de 580 avantages sur la santé exprimés par ses polyphénols ! Il est tout simplement hallucinant d’appréhender tout le potentiel thérapeutique que ce petit tubercule ocre peut nous proposer. »

Pour aller plus loin, consultez quels sont les bienfaits du curcuma pour la santé ? [2]

Comment utiliser le curcuma pour se soigner ?

La posologie est plus ou moins la même pour tous, il s’agit là d’une thérapie douce à base curcuma.

Souvent, on me dit « je consomme du curcuma, mais il ne m’apporte rien niveau santé ». La raison est qu’on nous dit qu’il faut manger du curcuma, mais personne ne nous dit vraiment comment, ni combien en prendre, et sous quelle forme.

Dans les préparations suivantes, vous remarquerez l’association du poivre noir [3] (piper nigrum) avec le curcuma.

Pourquoi associer le curcuma au poivre noir ?

L’inconvénient du curcuma est sa faible biodisponibilité, cela signifie que si on veut se soigner avec, il faut en consommer de grandes quantités !

En associant le curcuma longa avec du poivre noir, la curcumine est mieux assimilée par l’organisme. La pipérine interagit avec la curcumine, et les propriétés du curcuma sont multipliées, certains disent par 1000.

C’est la raison pour laquelle, dans la tradition indienne, le curcuma est principalement utilisé dans des mélanges avec d’autres épices et toujours du poivre.

Je dis souvent que la pipérine active la curcumine. De plus, il est conseillé d’associer le curcuma et le poivre à un peu de matière grasse, cette dernière permettant aussi à l’épice d’être mieux assimilée par l’organisme.

Le curcuma est liposoluble, en le mélangeant à de la matière grasse, on augmente sa biodisponibilité.

Sans cela, notre intestin assimile mal les molécules de curcumine, trop volumineuses et trop facilement filtrées par notre métabolisme.

Dans quelles proportions associer le poivre avec le curcuma ?

Je conseille généralement un rapport de 1 à 9 : 1 dose de poivre pour 9 doses de curcuma.

Il faut préciser ici que selon l’effet désiré, il est possible, même conseillé, d’ajouter d’autres épices à ce mélange. Dans ce cas, j’ai lu une méthode qui me plaît bien, c’est le dosage 9-5-1 : 9 doses de curcuma, 5 doses d’une autre épice et 1 dose de poivre.

Par exemple, la cannelle est prescrite pour ses vertus anti-diabète [4] : 9 doses de curcuma, 5 de cannelle et 1 de poivre. Le gingembre est prescrit pour ses vertus anti-inflammatoires [5] : 9 doses de curcuma, 5 doses de gingembre et 1 de poivre.

Mélangez bien les épices avant de les consommer, cela en sera d’autant plus efficace.

Utilisation en cuisine :

Ajoutez 2 à 3 g de curcuma en poudre par jour et par personne dans vos préparations culinaires. Cela correspond à une cuillère à café par personne. Cette quantité correspond à environ 200 mg de curcuminoïdes, selon la qualité de curcuma acheté (consultez donc nos conseils pour acheter du bon curcuma [6] et ainsi choisir le meilleur avec le meilleur taux de curcumine).

Associez la poudre de rhizome à quelques pincées de poivre et si possible un peu de matière grasse : huile d’olive, beurre, etc.

Pour soulager les inflammations, on considère qu’il faut prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour, ce qui correspond à 3 fois la prise énoncée.

En infusion

Infusion. Infuser de 1 à 2 g de poudre de curcuma avec 3 ou 4 grains de poivre noir dans 150 ml d’eau bouillante durant 10 à 15 minutes. Boire 2 tasses par jour.

Vous pouvez aussi faire bouillir une racine de curcuma pendant 3 min, puis laisser infuser la décoction 10 min. Boire 2 ou 3 tasses par jour.

En infusion, il est intéressant d’associer le curcuma avec le citron [7], deux ingrédients complémentaires.

Pour soulager les inflammations, on considère qu’il faut prendre l’équivalent de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour, ce qui correspond à au moins 3 g de curcuma, 3 fois par jour.

En boisson

Une bonne manière de profiter des bienfaits du curcuma est de boire du golden milk [8], cette boisson au lait de coco, huile de coco, au curcuma et au poivre, est un concentré de bienfaits.

Cette boisson permet une meilleure biodisponibilité du curcuma, car l’épice est associée à du poivre et à un corps gras.

Dans le même style, mais plutôt utilisée contre les insomnies, découvrez la recette du moon milk ou lait de lune [9], une autre boisson ayurvédique avec du curcuma.

Le miel au curcuma :

Un remède naturel utilisé en Asie depuis la nuit des temps, il commence à arriver en Occident grâce au développement des médecines douces : c’est le miel au curcuma ou miel d’or [10] !

C’est une véritable panacée, on s’en sert en prévention en mangeant une cuillère à café tous les matins à jeun, ou de manière curative comme expliqué dans notre article dédié à ce miel épicé.

En application externe :

Pour profiter de son action, vous pouvez préparer un masque au curcuma [11] avec de l’huile, du lait et de la farine. On peut aussi tout simplement faire une pâte de curcuma en mélangeant de la poudre avec un peu d’eau, et appliquez sur la zone à traiter. C’est de cette manière qu’on prépare un dentifrice avec du curcuma [12].

Nous avons écrit un article sur le curcuma pour la peau [13], dans lequel vous trouverez tout ce qu’il faut savoir pour l’usage externe du curcuma.

Sinon, versez goutte à goutte de l’eau sur du curcuma en poudre tout en mélangeant afin de former une pâte de curcuma. Appliquez-la en cataplasme 3 fois par jour.

Il existe aussi de l’huile essentielle de curcuma qui peut s’appliquer sur la peau.


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure qualité de curcuma longa, en poudre ou racine, cela au meilleur prix :

Acheter du curcuma longa [1]


En gélules :

Il peut être lassant de consommer du curcuma tous les jours, donc si vous souhaitez vers une cure prolongée, encapsulez votre mélange d’épices dans des capsules prévues à cet effet.

Prenez ces gélules pendant le repas pour une meilleure absorption.

Principalement pour les traitements anti-inflammatoire, qui nécessite de grandes quantités de curcumine, il existe des extraits normalisés en curcuminoïdes à 95 % de curcuminoïdes !

On peut alors facilement atteindre les 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour, indiqués en cas de maladie inflammatoires.

Veillez tout de même à choisir des gélules qui contiennent de la pipérine, pour les raisons que nous avons déjà citées.

Des contre-indication à la prise de curcuma ?

Nous avons consacré un article complet sur les éventuels dangers du curcuma [14].

Il n’existe pas de surdosage de curcuma, même à haute dose, il n’est pas toxique. Cependant, même s’il n’y a pas d’études catégoriques à ce sujet, il convient de prendre des précautions dans les cas suivants :

Le curcuma pourrait avoir une interaction avec certains médicaments. Il pourrait accroitre l’effet d’anticoagulants ou de traitement antidiabétiques.

Le curcuma est à consommer avec prudence en cas de troubles de la vésicule biliaire. Même s’il aide à réguler la production de bile, en cas d’obstruction des voies biliaires (calculs par exemple), la prise de curcuma pourrait aggraver le problème.

Il est souvent déconseillé, toujours par principe de précaution, de trop consommer de curcuma pour les femmes enceintes et qui allaitent.

Conclusion

Le curcuma est vraiment une épice à la hauteur de sa réputation : l’épice de longue vie ! Et ce n’est qu’un début, les études, toujours plus nombreuses, continuent d’être menées en laboratoire, approuvant de plus en plus ce que la médecine traditionnelle nous enseigne.

Cet article n’est pas écrit pour convaincre de prendre du curcuma tout azimut, mais plutôt pour éclaircir les dires sur cette épice, au sujet de laquelle ont dit souvent n’importe quoi. Mon ultime conseil sera de ne pas la consommer comme un médicament, mais de l’intégrer dans votre cuisine quotidienne pour profiter de ses vertus préventives au quotidien.

Résumé
Pourquoi et comment utiliser le curcuma pour la santé ?
Nom article
Pourquoi et comment utiliser le curcuma pour la santé ?
Description
Article décrivant la manière d'utiliser le curcuma pour soigner certaines maladies et maux du quotidien.
Auteur