La maca et la thyroïde

La maca a-t-elle vraiment la capacité de soulager les troubles de la thyroïde ?


maca et thyroide


La maca est utilisée depuis toujours, dans la médecine traditionnelle péruvienne, notamment comme régulateur d’hormone, mais est-elle vraiment efficace sur la thyroïde ? Permet-elle de soulager les symptômes des troubles de la thyroïde et si oui, lesquels ? Voyons cela ensemble.

NB : Cliquez ici pour une véritable maca du Pérou de qualité !

La thyroïde, qu’est-ce que c’est ?

La thyroïde est une glande située dans l’avant du cou, qui fabrique des hormones riches en iode, principalement la T4 (tétraïodothyronine) et la T3 (triiodothyronine), des hormones thyroïdiennes qui sont essentielles à la vie, ayant de nombreux effets sur le métabolisme, la croissance et le développement de l’organisme.

En effet, les hormones T3 et T4 vont réguler la vitesse de fonctionnement de tous nos organes, à l’image d’un chef d’orchestre de l’organisme, permettant de réguler par exemple la consommation d’énergie, la température du corps, le rythme du coeur, le système nerveux, le tube digestif, l’appareil génital, l’humeur, le poids, etc.

La thyroïde fabrique les hormones T3 et T4 principalement grâce à l’iode contenu dans le sang, puis elle les stocke dans les vésicules, et les libère dans la circulation sanguine quand l’organisme en a besoin. C’est le cerveau, ou plus précisément l’hypophyse qui donne l’ordre à la thyroïde de fabriquer plus ou moins d’hormones.

Cependant, il arrive que ce système de régulation fonctionne mal, avec soit une glande thyroïde trop paresseuse, c’est l’hypothyroïdie, ou bien trop active, c’est l’hyperthyroïdie. Les problèmes thyroïdiens touchent plus de 10 % de la population française.

L’hyperthyroïdie

Accélération du coeur, perte de poids, diarrhée, contraction plus rapide, faiblesse musculaire, cheveux cassants, intolérance à la chaleur, peau chaude et moite, excitation, anxiété, agitation, agressivité, troubles des règles, libido en baisse, etc., autant de symptômes que peut entraîner une hyperthyroïdie.

L’organisme fonctionne trop et trop vite.

Pour traiter les problèmes d’hyperthyroïdie, on utilise des médicaments qui diminuent la production excessive d’hormones thyroïdiennes. Il existe aussi un traitement par iode radioactif introduit dans l’organisme, qui est alors capté par les cellules de la glande, qui sont alors détruites par la radioactivité.

L’hypothyroïdie

Ralentissement du coeur, prise de poids, constipation, crampes, fatigue physique et mentale, chute de cheveux, frilosité, peau sèche et pâle, dépression, arrêt des règles, baisse de libido, etc., autant de symptômes que peut entraîner une hypothyroïdie.

Pour traiter les problèmes d’hypothyroïdie, on compense généralement le manque d’hormones par un médicament qui contient des hormones naturelles. Le dosage est adapté en fonction de l’intensité des symptômes. Il s’agit souvent d’un traitement à vie qui nécessite de constants réajustements des doses.

L’hypothyroïdie est soit d’origine environnementale (pollution, métaux lourds, carence en iode, etc.), soit d’origine auto-immune (thyroïdite d’Hashimoto). Il s’agit du trouble thyroïdien qui peut le plus facilement se faire accompagner par la médecine naturelle.

Quels sont les effets de la maca sur la thyroïde ?

Pour bénéficier de tous les bienfaits dont nous allons parler, encore faut-il savoir quelle maca acheter, consultez donc notre guide d’achat de la maca pour tout savoir et découvrir nos conseils pour acheter la maca qu’il vous faut.

Action directe

En médecine traditionnelle, on prête à la maca des vertus régulatrices sur les hormones, ce que de nombreuses études tendent à démontrer. On serait tenté de se dire qu’en prenant de la maca, on va réguler les hormones de la thyroïde, mais on parle ici d’hormones sexuelles comme les oestrogènes et la testostérone, et non des hormones thyroïdiennes, même si des études tentent de démontrer son impact sur ces dernières.

On ne sait pas exactement comment agit la maca de manière directe sur la thyroïde, mais il semble que la maca stimule l’hypophyse et l’hypothalamus, qui eux, entre autres, stimulent la thyroïde. Si cela est vrai, il est alors déconseillé de consommer de la maca en cas d’hyperthyroïdie, car cela pourrait aggraver les symptômes.

En revanche, la maca s’avérerait efficace pour soulager l’hypothyroïdie.

Dans tous les cas, ne substituez jamais un traitement par de la maca, et consultez un médecin avant de vous lancer dans une cure, car les problèmes de thyroïde font partie des contre-indications de la maca sans avis médical.

Action indirecte

La maca possède de nombreux bienfaits pour l’organisme, dont certains permettant de soulager les symptômes d’un dérèglement de la thyroïde, particulièrement liés à une hypothyroïdie.

La maca est connue et reconnue pour ses vertus contre la fatigue. Sa composition nutritionnelle lui procure des propriétés tonifiantes permettant de stimuler les performances physiques et mentales.

C’est l’aliment idéal en cas de fatigue physique, faiblesse, stress, épuisement psychologique et durant les périodes de convalescence.

Sa concentration en protéines, acides aminés essentiels, glucides complexes, vitamines et minéraux, en fait un produit stimulant la circulation sanguine.

La maca est connue pour ses propriétés aphrodisiaques agissant à la fois sur les hommes et les femmes, favorisant une vie intime harmonieuse et épanouie.

La maca possède des vertus anabolisantes idéales pour les sportifs, permettant d’améliorer l’endurance et la résistance à l’effort.

En médecine traditionnelle péruvienne, on préconise la maca jaune du Pérou pour, entre autres :

  • les troubles de la sexualité
  • les troubles de sommeil
  • les troubles de la concentration et la mémoire
  • les troubles menstruels
  • les troubles d’humeur
  • l’ostéoporose (voir notre article la maca et l’ostéoporose)
  • la fatigue générale
  • les maux de la digestion : constipation, ballonnements, etc.
  • les maux mentaux et dépressions
  • etc.

On voit donc qu’elle agit sur de nombreux maux ressentis par les personnes souffrant de troubles de la thyroïde.

Rappelons que la maca est un aliment dit adaptogène, c’est-à-dire qu’elle agit sur l’ensemble de l’organisme et permet d’augmenter la capacité du corps à s’adapter aux différents stress, de régulariser les diverses fonctions du corps, et donc de favoriser la bonne santé globale.

Cette action régulatrice joue sur toutes les fonctions essentielles : tension artérielle, système nerveux, système hormonal, système immunitaire, etc., ce qui fait que la maca est bonne pendant la ménopause.

De nombreux témoignages rapportent un meilleur moral, moins de phases de cyclothymie, une augmentation de l’énergie, une baisse de la fatigue physique et psychique, du stress, après seulement quelques jours de consommation de maca.

Cet article est à titre purement informatif, consultez votre médecin avant de prendre quoi que ce soit et de vous lancer dans une cure.


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous, une poudre de Maca d’origine Pérou, cultivée sur les hauts plateaux de la Cordillère des Andes :

Acheter de la maca


Résumé
La maca et la thyroïde
Nom article
La maca et la thyroïde
Description
La maca a-t-elle vraiment la capacité de soulager les troubles de la thyroïde ?
Auteur
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Répondre à monnet Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


6 réflexions sur « La maca et la thyroïde : quels sont ses véritables effets sur la glande ? »

  1. Bonjour,
    pourriez-vous m’expliquer pourquoi sur les effets indésirables de la Maca il y est écrit que ça risque de donner des bouffées de chaleurs, et de l’insomnie ?
    Alors qu’elle est recommandée pour calmer les problèmes liés à la ménopause qui sont les bouffées de chaleurs, les sueurs nocturnes, et les insomnies ? J’aimerais que l’on m’explique ? Cela calme ou donne des bouffées de chaleurs ?

    1. Bonjour, comme je l’explique dans notre article sur les effets indésirable de la maca, la SURCONSOMMATION de maca peut entrainer les symptômes que vous avez cités. Pris à des doses correctes, elle soulage, si on dépasse ces doses, elle peut potentiellement les entrainer.

  2. Bonjour, cet article est très intéressant !
    J’ai une thyroïdite d’Hashimoto et je ne prends aucun traitement médicamenteux, pensez-vous que je puisse utiliser la poudre de maca pour soulager la grosse fatigue liée à cette pathologie ? Et quelle est la posologie à suivre ? Merci d’avance.