Faire une tisane de thym


infusion au thym


Plante aromatique des régions tempérées, abondante dans le Sud de la France, utilisée en cuisine et dans la pharmacopée, l’infusion de thym de Provence, Thymus vulgaris, qu’elle soit nature ou accompagnée d’autres ingrédients, est une manière agréable et efficace de consommer le thym. L’herbe provençale donne une boisson forte et parfumée. De plus, il s’agit d’une des meilleures manières de tirer de l’herbe aromatique toutes ses vertus pour la santé.

Découvrez donc la recette de la tisane de thym, ainsi que les propriétés de l’infusion au thym pour la santé, et des conseils pour l’utiliser au mieux. Les informations médicinales de cet article sont à titre informatif, en cas de problème de santé, consultez un médecin.

La recette de l’infusion au thym

Ingrédients

  • 2 à 3 g de thym séché (1 à 2 cuillères à café)
  • 200 ml d’eau
  • Facultatif : miel et citron

Préparation de la recette

  1. Faites chauffer l’eau dans une bouilloire ou une casserole.
  2. À ébullition, ajoutez le thym.
  3. Laissez infuser 10 min, idéalement à couvert, afin de ne pas laisser évaporer les huiles essentielles.
  4. Ajoutez, si vous le souhaitez, le miel et le citron.

Conseils d’usage

En cas de maladie, de fatigue généralisée ou d’état fébrile, il est conseillé de prendre 3 tasses de tisane de thym par jour, sans toutefois dépasser 7 jours de prise.

L’infusion se boit, mais il peut être intéressant de faire un gargarisme avant de la boire, notamment pour soulager les maux de gorge.

Ponctuellement, les dosages peuvent être augmentés, jusqu’à 30 g de thym par litre.

Composition du thym

Le thym est riche en principes actifs, mais on doit principalement son action sur la santé à sa teneur en thymol, puissant anti-infectieux, en géraniol, puissant antifongique et antiviral, en linalol, puissant antifongique et vermifuge, et en carvacrol, tranquillisant naturel.

Il est aussi riche en huiles essentielles, en flavonoïdes (apigénol, lutéolol, etc.), vitamine C, calcium, manganèse et vitamine K.

Les bienfaits du thym pour la santé

Par voie interne

Le thym est une herbe médicinale, particulièrement efficace pour soulager les pathologies respiratoires et de la sphère ORL. Il est efficace pour calmer la toux et les maux de gorge provoqués par des maladies telles que la bronchite, la coqueluche, l’angine, les otites, la pleurésie, etc. Associé à une infusion de gingembre, il est encore plus efficace.

Avec ses vertus antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques, c’est le remède naturel idéal pour lutter contre les maux et virus de l’hiver : grippe, rhume, rhinite, rhinopharyngite, etc.

Il permet d’aider à la guérison d’affection de la sphère pulmonaire : emphysème, asthme, rhume des foins, etc.

Le thym est bien connu pour ses vertus antiseptiques et antifongiques, qui permettent de soulager les inflammations de la sphère buccopharyngée : gingivites, caries, mauvaise haleine, stomatite, aphtes, etc.

Le thym est aussi bénéfique pour le système digestif, notamment grâce à ses propriétés antispasmodiques, permettant de soulager des maux de mauvaise digestion tels que les ballonnements, la diarrhée, les flatulences, les colopathies, etc. Associé à une infusion de curcuma, il est encore plus efficace. Il serait efficace contre l’ulcère à Helicobacter pylori.

Par voie externe

Le thym est utilisé en médecine traditionnelle pour soulager certaines affections cutanées et pathologies dermatologiques, notamment grâce à ses actions antivirales, antimicrobiennes et antiseptiques.

Il peut soulager des affections telles que : mycoses, plaies, gale, dermatite, couperose, herpès, zona, mycoses, piqûres d’insectes, pédiculose, etc.



thym de provence

Thym de Provence 1.40 €

Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure qualité de thym de Provence, au meilleur rapport qualité-prix :

Acheter du thym



Précautions d’usage

Il est conseillé de ne pas dépasser 7 jours de cure, et de consulter un professionnel de santé avant de commencer n’importe quelle cure.

Contre-indications

À cause de sa teneur en vitamine K, l’infusion de thym est contre-indiquée, ou doit être consommée avec précaution chez les gens sous traitement anticoagulant, afin de ne pas perturber le processus de coagulation du sang.

Les personnes allergiques aux plantes de la même famille que le thym doivent aussi consulter un médecin avant de consommer des infusions de thym.

Effets indésirables

Sous forme de tisane et infusion, le thym n’entraîne pas vraiment d’effets indésirables, c’est surtout sous forme d’huiles essentielles qu’ils peuvent apparaître : irritation des muqueuses fragiles ou encore action légèrement hypertensive.

Pour la petite histoire

L’usage thérapeutique du thym ne date pas d’hier. Durant l’Égypte Antique, il était déjà utilisé pour embaumer les morts. En Grèce antique, on en brûlait dans les maisons pour purifier l’air. Chez les Romains, on en donnait aux soldats, souvent sous forme de sirop de thym, afin de les fortifier et de leur donner du courage aux soldats avant un combat.

Son usage se répand principalement durant le Moyen Âge, où il devient un des ingrédients principaux pour lutter contre les épidémies comme la lèpre ou la peste. La célèbre abbesse allemande Hildegarde de Bingen, que l’on dit à l’origine de la naturopathie, le préconisait déjà dans le traitement des détresses respiratoires.

Au 16e siècle, on le retrouve dans la plupart des traités de médecine pour traiter une large variété de pathologies, souvent en association avec la tisane de sauge, la tisane de graines de fenouil, la tisane de romarin ou la tisane de galanga.

Notez et partagez la recette !
recipe image
La recette :
Infusion de thym
Publiée le :
Préparation :
Cuisson :
Temps de préparation :
Note :
3.51star1star1star1stargray Based on 278 Review(s)

Répondre à Maryse Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


34 réflexions sur « Tisane de thym : Recette et bienfaits pour la santé ! »

  1. Bonsoir. Je commence tout juste à m’initier aux bienfaits des plantes suite à un souci de santé. Quand vous évoquez par voie externe, il s’agit également de la forme « infusion » ou s’agit il d’un autre mélange. Ma question peut vous sembler stupide, mais je débute.

  2. Bravo pour ce que vous faites et pour les informations que vous donnez aux gens.
    Je bois une infusion de thym, avec une feuille de laurier, tous les matins pour mon petit déjeuner.
    Dois je continuer ou faire des pauses ?
    Avec mes remerciements
    Mavrikios

  3. Juste une question, il semblerait que la température joue également sur les bienfaits des herbes, j’ai déjà vu une fois alors que je regardais pour acheter une bouilloire à températures variables, qu’un commentateur avait parlé de l’importance des différentes température suivant les thés, tisanes ou infusions et notamment au sujet du thym, à 75° max pour ne pas altérer les bienfaits du thym.
    Il y a tout et rien sur le sujet sur le net, avez-vous un avis ?
    Merci encore.

    1. Effectivement, les températures sont importantes, notamment pour les thés, afin d’en tirer le meilleur parfum. Nous indiquons d’ailleurs sur chaque fiche produit les températures idéales d’infusion. Concernant les plantes, et plus précisément le thym, une température d’ébullition est nécessaire pour en tirer les principes actifs. On dit souvent qu’une eau bouillante détruit les bienfaits, c’est faux. En effet, une température supérieur à 40-42°C altère certaines vitamines comme la vitamine C par exemple, mais ce n’est pas le principe actif recherché dans une infusion comme la tisane de thym.

  4. Souffrant d’un rhumatisme psoriasique et finissant une rhinite allergique liés aux pollens, je me rends compte hier soir, à 23h bien sûr, sinon c’est pas drôle, que j’ai les premiers symptômes d’une cystite.

    Ni une ni deux, je m’enfile 2 grands verres d’eau et me soignant au maximum au naturel, je jette un œil sur le net.

    Je tente votre infusion avec du thym séché (type Ducros j’avais que ça sous la main), 200 ml d’eau + 2,5 g de thym.
    J’attends que ça s’infuse avant de filtrer, c’est désormais tiède, tant mieux, c’est la température idéale pour ajouter une cuillère à café de (vrai) miel additionné de 2 gouttes d’huile essentielle de Tea-tree (histoire de ne pas massacrer leurs bienfaits avec une infusion bouillante) puis j’avale.
    C’est plus que bof, MAIS…
    Je vais faire un dernier pipi et je vais me coucher à minuit m’attendant à me réveiller toutes les 5 minutes pour aller faire 3 gouttes ou me moucher en plus d’avoir mal partout.
    Réveil à 10h… pour faire un gros pipi bien normal, plus de symptômes de cystite, plus de rhinite, et je me sens bien en fait…
    Un côté 4e dimension que j’ai bien apprécié, franchement c’est pas bon à boire, mais waouh.
    Bon du coup, j’en ai refait une aujourd’hui même si ça va, et je vais continuer quelques jours pour être sûre.
    La chance du débutant ?
    En tout cas, merci !

  5. Bonjour, je toussais comme un fou depuis 2 jours, une amie m’a conseillé de me faire une infusion, 1 tasse d’eau chaude avec une cuillère à thé de thym avec du miel. J’ai laissé reposer 10 min après avoir passé à travers un filtre et j’ai bu ce liquide. Arrêt de tousser et dans la nuit vers 2h30, j’ai refait une tasse et là, j’ai bien dormi jusqu’à 9h30 le matin sans tousser, merci le thym et merci à mon amie.

  6. Bonsoir et meilleurs vœux !
    Votre site est très agréable à parcourir et connaissant un peu les bienfaits des plantes, je m’inspire de ce que vous publiez puisque ces informations et conseils sont complètement justes et utiles. Merci beaucoup, j’ai partagé votre recette d’infusion de thym sur un réseau social pour vous plébisciter.
    Maryse

  7. Bonjour,

    Je sais qu’un bocal en verre est mieux, mais je n’ai pas ça sous le coude, est-ce que les herbes (ex: thym, romarin…) peuvent se conserver dans une petite boite en plastique ? Le contenant en plastique peut-il altérer les bienfaits des herbes ?

    Est-ce que les bienfaits des herbes séchées sont diminuées par rapport aux herbes fraîches ?

    Peut-on consommer une herbe (1 cs pour 1l) en la transférant après filtrage dans une bouteille d’eau pour boire pendant la journée ? Ce mode opératoire est-il moins efficace que si on consommait l’herbe avec de l’eau chaude (infusion) ?

    Pour une infusion, pensez-vous qu’utiliser un hydrolat, par exemple l’hydrolat de Thym, est tout aussi efficace que l’utilisation de thym séché en infusion ? Les deux se valent-ils ? Pour l’hydrolat on recommande 1cc dans une tasse d’eau chaude.

    Pour un usage préventif, je voudrais ajouter de l’ail à du miel, est-ce que vous recommanderiez d’ajouter la racine d’ail ou la poudre d’ail ?

    Je vous remercie.

    1. Bonjour, alors dans l’ordre :

      – Oui pour le plastique, non pour l’altération des bienfaits.
      – Non pour les herbes séchées par rapport aux fraiches.
      – Je ne suis pas sûr de comprendre votre question.
      – Je ne connais pas bien les hydrolats, je ne m’avancerai pas.
      – Plutôt la pulpe que la racine, donc la poudre.

  8. Contrairement aux idées reçues, il est fortement déconseillé de mettre du miel dans un liquide bouillant ou trop chaud, car cela altère sa composition, il est donc préférable de l’utiliser dans une boisson tiède…

  9. J’aime beaucoup la tisane de thym, elle est très agréable à boire, même froide. Je fais une cure 4 fois par an et je m’en porte plutôt très bien.

  10. Je bois du thym très régulièrement car n’ayant plus de vésicule, c’est la tisane idéale pour bien digérer. Je la conseille à tous, car c’est une plante miracle, qui vous donne du tonus le lendemain et vous voilà en pleine forme pour affronter les saisons.

  11. À la rubrique « précautions d’usage », une contradiction apparait, sans doute due à une inattention. Il est déconseillé de ne pas dépasser 7 jours de cure. Au lieu de conseillé. Un retraité utilisateur du thym en tisane.

  12. Bonjour,
    Tous les jours. Je bois une tisane de thym, après déjeuner, mais quelqu’un m’a conseillé de n’en boire qu’une tasse, et j’aimerais savoir pourquoi une seule ?
    Je vous en remercie.
    Cordialement

  13. Merci pour les informations, est-ce que le thym peut aussi aider lors des crises d’inflammations arthritiques ? Notre grand-mère nous soignait régulièrement avec une soupe d’herbes très forte en thym, lors des fièvres enfantines, elle connaissait les remèdes simples et nous soignait avec des plantes. Encore une fois merci.
    Marie

    1. Bonjour, le thym peut soulager l’inflammation, mais attention si vous prenez des médicaments. Ma fille souffre de polyarthrite rhumatoïde, tous les jours je la soigne avec la verveine, la citronnelle, pour l’inflammation et les gonflements des articulations, du persil, un verre par jour suffit. Le thym aide à soulager l’inflammation mais à consommer avec modération.

  14. Je viens de me faire extraire 2 dents de sagesse. En voyant le thym dans le jardin j’ai été attirée. Je me fais une infusion que je laisse refroidir car boire chaud est contre indiqué pour ne pas stimuler le saignement. Voilà l’intuition que je partage, sans savoir si elle est fondée sur une « vérité » prouvée.

    1. Le thym est très bon dans les plats, il apporte une touche de soleil, mais il en faut seulement 1 à 2 pincées, pour que le plat garde toute sa saveur.
      Une fille du sud utilisatrice de cette plante magnifique.

  15. Est-ce dangereux de prendre deux infusions de thym par jour pour quelques mois ou plus. Je fais un peu d’emphysème et je suis souvent essoufflée. Es-ce que je peux la combiner avec du gingembre ? Merci.

    1. Le thym doit se consommer sur de très courtes périodes, sinon, il peut devenir toxique, donc non, vous ne pouvez pas. Oui, vous pouvez y ajouter du gingembre si vous désirez.

  16. Bonjour, j’en utilise régulièrement l’hiver et en particulièrement aujourd’hui avec nos fameux masques anti covid-19, car je suis souvent à me racler la gorge en avalant le CO2.