Panier  

Pas de produits

Livraison de 2.15 € à 3.95€ pour la France
Total 0,00 €

Panier Commander

Sur twitter

Sur facebook

Fleurs d'Arnica

Fleurs d'Arnica

Fleurs d'Arnica

6.87

Ajouter au panier

Le produit : sachet refermable de feuilles de fleurs d'Arnica séchées (poids au choix).

C'est le remède naturel le plus efficace contre tous les traumatismes à l'unanimité : médecines traditionnelles ou modernes. Réservé à l'usage externe.

Plus de détails

Note moyenne 


Ici vous pouvez acheter des fleurs d'arnica montana, découvrir leur histoire, des conseils pour les utiliser, des remèdes et leurs vertus pour votre santé.

Côté e-commerce, les frais de port évoluent suivant les quantités, de 2.15 € à 3.95 €. Vous ne paierez jamais plus cher ! 3 à 5 jours de délais de livraison (souvent 2 jours suffisent !). Colis soigné, suivi et assuré. Paiement 100% sécurisé.


 

Origine : France

Autre nom : arnique, tabac des Vosges, herbe aux chutes, plantain des alpes, bétoine de montagne, bétoine des Vosges, herbe aux prêcheurs, doronic d’Allemagne, tabac des Savoyards, tabac des montagnes, fleur de la St Jean, quinquina des pauvres, herbe à éternuer.

Variété : Arnica montana L.


Avertissement :

Ne faites jamais d'usage interne de fleurs d'arnica sans l'avis d'un professionnel de santé. À trop haute dose, la fleur provoque de nombreux effets secondaires.

Tout d'abord, sentiment de pesanteur, d’anxiété, de cardialgie, démangeaisons de la peau, des nausées, vomissements, coliques, hypersécrétions salivaires et sueurs froides.

À plus haute dose, elle peut provoquer des étourdissements, de la céphalalgie, des convulsions, des difficultés moteurs, un sentiment de constriction au diaphragme, des délires et une baisse du rythme cardiaque.

À très haute dose, l’arnica entraîne des hémorragies, des selles sanguinolentes, une altération du système nerveux, voire un coma et la mort.

De plus, quand la tisane de fleurs d’arnica n'est pas filtrée correctement, les fines aigrettes s’arrêtent dans la gorge et entraînent des nausées et vomissements.

De même, il ne faut pas appliquer de préparation à base de fleurs d'arnica sur des plaies ouvertes ou sanguinolentes, même bénignes.


Qu'est-ce que la fleur d'arnica ?

Il s'agit des capitules floraux de la fleur d'arnica récoltée au début de la floraison. Originaire des régions de moyenne montagne du sud de la Russie, d'Europe et d'Amérique, l'arnica est une plante vivace employée en phytothérapie, principalement pour traiter les affections inflammatoires, d'origine traumatique ou infectieuse.

Ses fleurs séchées sont surtout utilisées par l'industrie pharmaceutique sous forme de teinture, pommade, crème, gel, onguent, macérât huileux, granules homéopathiques, qui eux servent généralement en traumatologie et en médecine sportive.

Les fleurs sont grandes, radiées, et d’une couleur jaune doré. On utilise aussi d'autres parties de la plante : feuilles, racines, tiges et graines, mais c'est surtout la fleur qui est utilisée.

Même si elles sont peu odorantes une fois séchées, les fleurs fraiches ont une odeur particulière assez forte, qui peut entraîner des éternuements, d'où son nom d'herbe à éternuer. Leur saveur est chaude, âcre et amère.


Quelles sont les vertus des fleurs d'arnica ?

Nous rappelons qu'un usage interne n'est envisageable qu'avec le suivi d'un professionnel de santé. L'usage externe ne pose pas de problème en respectant les précautions d'usage.

Les fleurs d'arnica sont reconnues et approuvées par les organismes de santé publique et, sont employées en phytothérapie traditionnelle et par l'industrie pharmaceutique, pour le traitement des lésions traumatiques, ainsi que les rhumatismes et les affections cutanées.

C'est d'ailleurs pour ces maux, en application externe, qu'il convient d'utiliser l'arnica, remède du traumatisme sous toutes ses formes :

- entorses, foulures, tendinites, luxations, douleurs articulaires, arthrose, arthrite, etc.

- hématomes

- inflammations post-traumatiques

- contusions, meurtrissures, courbatures

- surmenage musculaire professionnel ou sportif

- piqûres d'insecte, furoncles, etc.

- lombalgies

- phlébologie : troubles veineux et phlébites, insuffisance veineuse et varices.

- etc.

Les scientifiques ont trouvé des dizaines de substances actives dans ses pétales, principalement : flavonoïdes, pigments caroténoïdes, hélénaline, dihydrohélénaline, lactones sesquiterpéniques, manganèse, alcools triterpéniques, coumarines, dérivés du thymol.

Cette composition est à l'origine des vertus de la plante :

- antalgiques

- anti-inflammatoires

- cicatrisantes

- circulatoires

- Vulnéraire

- Anti-névralgique

- Dissipe les ecchymoses, les bosses, les bleus

- Fébrifuge

- etc.

L'huile de massage à l'arnica est très employée par les sportifs, amateurs ou professionnels, afin de compléter l'échauffement musculaire avant l'effort, ou d'accélérer la récupération musculaire tout en prévenant l'apparition de courbatures et de douleurs articulaires.

Certains chanteurs pratiquent des gargarismes de teinture-mère diluée dans de l'eau, à raison de 1/2 cuillère à café de teinture pour 1/2 verre d’eau, afin d'éviter la fatigue vocale.

Fleurs, pommades ou teinture-mère d'arnica sont efficaces sur les piqûres d'insecte, il suffit d'en appliquer sur la piqûre.

À titre purement informatif : Il a été rapporté que l'homéopathie d'arnica était le remède des traumatismes physique, mais aussi moral, à l'image des fleurs d'oranger.

En haute dilution (30 CH), l'arnica aurait une action sur l’épuisement, la dépression, l'anxiété, le désespoir après les épreuves, les chocs moraux (séparation, deuil, accident), l'envie de rien, le replie sur soi-même, le désespoir, etc.

On se sert aussi de l'homéopathie en association avec un traitement cutané pour augmenter l'efficacité de l'arnica pour tous les maux déjà cités.


Comment utiliser les fleurs d'arnica ?

L'arnica s'utilisera en usage externe, sous forme d'infusion (cataplasme), teinture-mères, pommades, onguents, ou huiles de massage (macérât huileux).

Infusions (cataplasme) :

Faites bouillir 100 ml d'eau, une fois à ébullition, retirez du feu, mettez 3 g de fleurs séchées à infuser pendant 15 min à couvert. Laissez refroidir l'infusion, puis une fois tiède, trempez-y une compresse qui, une fois imbibée, sera appliquée sur la zone à traiter pendant 10 min.

Appliquez la compresse quand elle est encore chaude, entre 3 et 5 fois par jour.

Teinture-mère :

Écrasez 10 g de fleurs d'arnica séchées dans 100 ml d'alcool, type eau-de-vie, titrant au moins 50°, idéalement 70°. Laissez macérer au soleil pendant 1 semaine, puis filtrez.

Avant application, il est fortement conseillé de diluer un volume la teinture d’arnica avec 4 volumes d’eau. La teinture d'arnica s'applique à l'aide de compresses propres sur la zone à traiter, entre 3 et 5 fois par jour.

Conservez-la dans un contenant en verre teinté.

Macérât huileux :

Remplissez un bocal en verre à bouchon hermétique avec les fleurs d'arnica séchées. Remplissez le bocal sans compresser les fleurs.

Couvrez avec de l'huile de votre choix : olive, tournesol, sésame, argan, amande douce, etc. Privilégiez une huile première pression à froid, vierge et biologique.

Fermez hermétiquement et mettez le bocal à l'abri de la lumière. Faites macérer pendant au moins 1 mois, plus si possible.

Filtrez l'huile à l'aide d'une gaze propre, une mousseline ou d'un filtre à café. Versez le macérât huileux d'arnica dans une bouteille en verre opaque et conservez-la au frais. Bien conservée, vous pourrez la garder quelques mois.

Précautions d'emploi :

Comme déjà précisé, l'arnica en usage externe ne doit jamais se faire sur des plaies ouvertes ou ulcérées.

Il existe des cas d'allergie croisée avec d'autres plantes médicinales comme le pissenlit, la marguerite et la famille des astéracées. Sinon, il n'existe pas d'interactions avec des médicaments.

Pour la petite histoire :

L'arnica est une des plantes médicinales les plus anciennes qui soient. Les historiens pensent qu'on l'utilisait déjà durant la préhistoire.

De nombreuses références à la plante se trouvent dans des traités de médecine de la Grèce antique, qui décrivent certaines de ses propriétés. Pedanius Dioscoride, célèbre médecin et botaniste grec, l'appelait "alcimos" qui signifie "la salutaire".

Son nom provient d'arnakis, qui signifie peau de mouton en grec, cela dû à la texture duveteuse de la tige et des feuilles.

Au Moyen Âge, àl 'image de la camomille et de l'ortie, l'arnica était utilisée pour les douleurs menstruelles et pour les avortements. Pour l'anecdote, on s'en servait aussi pour confectionner des philtres d'amour, car réputé puissant aphrodisiaque.

Hildegarde de Bingen écrivait à ce sujet : "Quand un homme et une femme sont amoureux, si quelqu'un étale de l'Arnica sur la peau d'une de ces personnes, quand l'Arnica a séché, ils deviennent éperdus d'amour, jusqu'à en perdre la raison."

Les premières descriptions précises de ses effets attendront Matthaeus Silvaticus au 14e siècle, et ce n'est vraiment qu'à partir du 16e siècle que l'arnica devient le remède naturel contre tous les traumatismes.

Au 18e siècle, l'arnica est un des remèdes les plus populaires en Europe. Elle fait l'objet de nombreuses thèses de médecine scientifique, discipline alors en plein essor, thèses qui mettent en évidence la nécessité de l'utiliser en très petites doses par voie orale.

Elle fera logiquement partie des plantes qui influenceront Samuel Hahnemann dans sa création de la médecine homéopathique et des remèdes à doses infinitésimales.

Goethe se serait remis d'un infarctus grâce à des infusions d'arnica, on lui prête d'ailleurs ces paroles : "Rajeuni par la convalescence, je chante les louanges de l'Arnica, et c'est elle-même qui se loue par ma voix, elle, la nature inépuisable qui enfante cette fleur et apporte la guérison. [...] Je sentais que la vie et la mort commençaient à se combattre en moi, et voici que les cohortes de la vie, avec cette fleur sur leur bannière, ont remporté leur victoire."

Goethe a aussi longuement parlé du Ginkgo biloba dont il a beaucoup fait l'éloge.

Dans les montagnes, on en bourrait sa pipe ou on la prisait en poudre fine, d'où son nom de tabac des montagnes.

C'est aujourd'hui un des remèdes naturels les plus présents dans les foyers français.

Pour les anthroposophes, c'est une fleur solaire qui repousse les ténèbres sous toutes ses formes : égarement, maléfice, mauvais sort, mauvais oeil, etc. "Elle est la lumière qui éclaire dans le noir."

Note 
Cassandre R
09/11/2018

Très bien

Je vais concocter un macérât huileux d'arnica, difficile de donner un avis sur leur efficacité pour le moment.
Les fleurs sont cependant très belles, sentent merveilleusement bon, elles me semblent de très belle qualité.
Et le prix est tout doux, en comparaison à des herboristeries !
A voir à l'usage mais je reste confiante !

    Note 
    Didier M
    29/07/2018

    Arnica

    Parfait et arrivé très rapidement. Je recommande

      Note 
      Helene D
      14/06/2018

      fleurs d'arnica

      excellent produit, livraison impeccable, merci l'ile aux epices

        Note 
        Michel E
        12/01/2018

        en cours

        J'effectue mon premier test d'huile d'arnica maison, je vous donnerai mon avis sur l'huile, mais jusqu'à présent tout est parfait : Conseil par téléphone, envoi, conditionnement, SAV, etc.

        • 1 personne(s) sur 1 ont trouvé ce commentaire utile.

        Donnez votre avis

        Fleurs d'Arnica

        Fleurs d'Arnica

        Le produit : sachet refermable de feuilles de fleurs d'Arnica séchées (poids au choix).

        C'est le remède naturel le plus efficace contre tous les traumatismes à l'unanimité : médecines traditionnelles ou modernes. Réservé à l'usage externe.

        Donnez votre avis