Sucre roux 100% pur canne BIO

0,95 €
TTC

Produit vendu : sachet refermable de sucre roux bio 100 % pur canne à sucre (poids au choix).

Le grand classique des sucres, issu de la canne à sucre, naturellement doré avec une saveur aux notes de cannelle et de vanille, le sucre parfait pour un usage quotidien.

Points de fidélité : En achetant ce produit, vous ajoutez 0,03 € à votre compte, à transformer en bon de réduction pour votre prochaine commande !
Fermer
Poids:
Quantité:
Expédié en 24h (hors week-end)


Ici vous pouvez acheter du sucre roux nature bio, découvrir qu'est-ce que c'est, son histoire, l'utilisation en cuisine et ses vertus pour votre santé.

Côté e-commerce, les frais de port sont gratuits à partir de 49€ d'achat, en deçà, ils varient de 2.15 € à 3.95 € (pour la France métropolitaine). 3 à 5 jours de délais de livraison (souvent 2 jours suffisent !). Colis soigné, suivi et assuré. Paiement 100% sécurisé.



Origine
: Île de la Réunion (Date Limite d'Utilisation Optimale : Avril 2029), issu de l'agriculture biologique certifié.

Composition : 100 % sucre de canne.

Autres noms : sucre de canne, cassonade, etc.


Qu'est-ce que le sucre roux nature ?

Le sucre roux, ou cassonade, est le jus extrait de la canne à sucre, purifié, concentré et enfin cristallisé pour donner des éclats de sucre croquants et parfumés. Sa couleur dorée et son parfum subtil aux notes de vanille, de rhum et de cannelle, proviennent du fait qu'il contient 5% de mélasse.

Pour s'appeler sucre roux, ou cassonade, il doit respecter certaines caractéristiques : il doit être issu du jus de canne, doit contenir environ 95 % de saccharose ainsi que des composés naturels qui lui donnent sa couleur et ses notes aromatiques de rhum, vanille et cannelle.

Ne pas confondre la cassonade et la vergeoise : la cassonade est un sucre de canne pure, alors que la vergeoise est un sucre blanc (de betterave), qui a été caramélisé puis cristallisé pour le rendre roux et parfumé.

Le sucre roux est très peu raffiné, beaucoup moins que le blanc, et même s'il contient davantage de nutriments, cette quantité reste assez faible voire négligeable contrairement à d'autres sucres. Une partie de la récolte est fumée pour donner du sucre roux fumé très original. C'est un sucre qui s'aromatise très bien, c'est par exemple la base de notre sucre de canne aux fèves tonka ou encore notre sucre roux à la vanille bourbon.


Sucre roux et sucre blanc : quelles différences ?

Le sucre blanc est du sucre tiré de la betterave alors que le sucre roux est issu de la canne à sucre. D'un point de vue nutritionnel, le sucre roux contient 10 fois plus de minéraux que le sucre blanc, dont fait parti notre sucre casson.

Pour moi, la principale différence est le goût, uniquement sucré pour le sucre blanc, alors que très parfumé pour le roux.

Sachez que l'on peut aussi produire du sucre roux à partir de betteraves. En chauffant le sucre blanc, on forme une sorte de caramel qui va colorer le sucre blanc d'une robe caramel. Ce sucre blanc transformé a un nom : la vergeoise. Un sucre au parfum logiquement très caramélisé.

On peut aussi ajouter un colorant au sucre blanc, souvent du E150, comme c'est le cas de notre sucre au caramel.

Sachez que l'on peut aussi faire du sucre blanc à partir du sucre roux. Une fois la préparation du sucre roux terminé, on fait subir au sucre un processus de raffinage qui le débarrassera des colorants qu'il contient, mais aussi de ses nutriments.

Le raffinage se déroule ainsi : on débarrasse le sucre de la couche de mélasse, de plantes et de résidus de cristaux qui apparaissent pendant le stockage du sucre brut. On fait fondre le sucre brut dans du sirop chaud, puis on ajoute un décolorant, dans le meilleur des cas naturel comme le noir animal, ou alors chimique.

On le passe alors dans une centrifugeuse pour séparer le sucre et la mélasse restante qui donne la couleur brune au sucre.

On finit par dissoudre le sucre devenu blanc dans de l'eau pour ensuite le filtrer dans une "passoire mécanique", pour finir d'enlever les plus grandes "impuretés". Une dernière étape chimique a lieu pour supprimer les petites impuretés restantes. Le sirop incolore obtenu est enfin recristallisé.


Comment est-il fabriqué ?

Après la récolte, de juillet à novembre à la Réunion, les cannes à sucre, cultivées de manière biologique, sont pressées et broyées pour en extraire le maximum de jus. Parmi nos autres sucres issus de la canne à sucre, vous trouverez le sucre Muscovado ou le sucre noir d'Amami.

Séparé de la bagasse (la canne écrasée), le jus de canne contient alors 81 % d'eau, 16 % de sucre et 3 % de nutriments. Le jus de canne à sucre est lentement chauffé pour faire évaporer l’eau et former un sirop chargé de sucre appelé le "premier jet", qui est ensuite une nouvelle fois cuit et essoré, et nous donne alors le sucre dit de "deuxième jet", plus coloré et moins pur que le premier.

On réitère l'opération pour obtenir un sucre de troisième jet, brun et chargé d'impuretés, le sucre roux, ainsi qu’un dernier sirop visqueux et très coloré, appelé "mélasse".


Comment bien le conserver ?

Comme tous les sucres, conservez-le dans une boîte hermétique bien au sec à l'abri de la lumière.


Pour la petite histoire :

Le terme "sucre" nous vient de l'italien "zucchero", venant de l'arabe "sukkar", venant lui-même du sanscrit "çârkara".

L'utilisation du sucre n'a pas été datée, même si on sait que les premières cultures sucrières ont eu lieu en Asie du Sud-est et sur les îles du Pacifique, où on mâchait la tige de la canne à sucre pour en extraire le suc.

La première trace de fabrication du sucre à partir de la canne à sucre remonte à 10 000 ans av. J.-C. dans le Nord-est de l’Inde ! C'était plus un sirop sucré qu'un sucre comme on l'entend aujourd'hui, la première purification et cristallisation du sucre ayant eu lieu pendant la dynastie des Gupta vers l’an 350.

C'est grâce à Alexandre le Grand, ou plus précisément Néarque, son amiral, que l'Occident découvre le sucre. Lors d'une expédition en Inde, il évoque dans ses carnets de voyage un "roseau donnant du miel sans le concours des abeilles". En effet, même si les Égyptiens cultivaient la canne à sucre, ils ne fabriquaient pas le sucre de canne, n'utilisant que du miel pour sucrer. Il retombe très vite à l'oubli.

Ce n'est qu'au 10e siècle que le sucre de canne devient populaire, cela grâce aux voyageurs arabes qui le redécouvre en Inde. Ils rapportent la canne à sucre au Moyen-Orient, et commencent sa culture qui se répandra avec l’expansion musulmane, de l'Andalousie à la Syrie.

Ils amélioreront les techniques indiennes, et le commercialiseront via la route des épices, qui était aussi celle du sucre. Ils développeront autour du sucre tout un savoir-faire : sucreries, raffineries, techniques industrielles, etc.

C'est donc lors des croisades, au Moyen Âge, que l'Occident découvre le sucre de canne. Les croisés ramènent la canne en Italie, dans les îles de la Méditerranée et dans le sud de la France.

Au 14e siècle, les plantations de canne à sucre s'agrandissent et s'étendent aux Îles Canaries, Madère et aux Açores.

Au 15e siècle, Venise, qui contrôle le commerce de la Méditerranée orientale, fonde la première raffinerie d’Europe. Les Portugais deviennent les premiers fournisseurs de sucre en Europe au 16e siècle grâce à la route des Indes ouverte par Vasco de Gama. Pour avoir toujours plus de matières premières, ils importent la canne à sucre dans leurs colonies du Brésil.

Comme les épices à l'époque, c'est un produit rare et cher, utilisé comme monnaie d'échange et comme médicament jusqu'au 17e siècle. En effet, on l'utilise pour soigner le lymphatique ou l'atrabilaire, pour purger le phlegme, soigner les rhumes, tout cela dans le cadre d'une médecine d'époque : la théorie des humeurs.

Au 18e siècle, le sucre roux devient un ingrédient de cuisine essentiellement, c'est à cette époque qu'on commence à s'en servir pour terminer le repas sur une note douce, c'est l'apparition du concept de dessert !

Au 17e siècle, les Hollandais importent la canne à sucre dans les Caraïbes, qui deviendra par la suite le fournisseur du monde en sucre grâce à la main-d’œuvre fournie par l’esclavage. Avec ses colonies de la Martinique, la Guadeloupe et Saint-Domingue, la France produit beaucoup de sucre qui sera raffiné en France métropolitaine.

Au 18e siècle, la France domine le marché mondial du sucre qui devient un élément majeur de l’économie, rappelons-le, tout cela sur le dos d'esclaves.

Avec l'abondance d'offre, le prix du sucre baisse et devient très populaire chez la petite bourgeoisie européenne qui l'appelle "canamelle".

Même s'il est connu depuis le 17e siècle, ce n'est qu'au 19e siècle que le sucre de betterave va gagner en popularité. En 1810, un blocus continental suspend le commerce colonial maritime, l’intérêt pour la betterave qui est cultivée en France grandit. Napoléon incite donc les agriculteurs à la culture de la betterave, et les industriels la production de sucre blanc, qui est clairement le plus présent en France de nos jours.

Il existe de nombreux composés de la famille des saccharides qui donne une saveur sucrée : saccharose bien sûr, mais aussi glucose, fructose, maltose, lactose, etc.

On les appelle tous "sucre" dans le langage courant, mais ils sont pourtant bien différents.

Parmi nos "sucres" ne contenant pas de saccharose, sucres qu'on appelle édulcorants, vous retrouverez : le sucre d'érable, le sucre de fleurs de coco, ou le sucre de fleurs de palmier.


Comment utiliser la cassonade en cuisine ?

Absolument partout dans la cuisine sucrée, il n'y a pas de recette qu'il ne sublimera pas ! Il apportera une texture, une jolie couleur dorée, et un parfum caractéristique.

C'est le sucre classique de l'utilisation de tous les jours, décrire son usage serait comme décrire l'usage du sel dans la cuisine, ce n'est pas nécessaire. Il est parfait pour faire des caramels maison, je m'en suis déjà servi pour faire un pralin, c'était succulent.

Pâtisseries, crèmes brûlées, tartes aux pommes, gâteaux, biscuits, yaourts, confitures, café, thés, infusions, etc. Il s'utilise aussi en cuisine sucrée-salée.

Origine  Origine : Ile de la Réunion, issu de l'agriculture biologique.

arôme  Arôme : Saveur subtil aux notes de vanille et de cannelle.

Mode de culture biologique  Mode de sélection : produit sélectionné par nos soins, principalement en fonction de :

- sa qualité : aspect, odeur, saveur et bienfaits pour la santé. Produit testé et approuvé.

- son mode de culture : respectant une éthique stricte, dans le respect du produit, de la nature et des cultivateurs. Fiche technique sur demande.

emballage  Emballage : Produit emballé dans un sachet kraft renforcé et scellé, pratique et esthétique, refermable hermétiquement par un zip, avec petite fenêtre pour voir le produit (joli et pratique). Emballage conçu pour un usage et une conservation optimum du produit.

préparation et livraison  Préparation / Livraison : Préparé et vérifié à la main. Expédition en 24h.

Voir l'attestation de confiance
  • Pour plus d'informations sur les caractéristiques du contrôle des avis et la possibilité de contacter l'auteur de l'avis, merci de consulter nos CGU.
  • Aucune contrepartie n'a été fournie en échange des avis
  • Les avis sont publiés et conservés pendant une durée de cinq ans
  • Les avis ne sont pas modifiables : si un client souhaite modifier son avis, il doit contacter Avis Verifiés afin de supprimer l'avis existant, et en publier un nouveau
  • Les motifs de suppression des avis sont disponibles ici.

5 /5

Calculé à partir de 34 avis client(s)

  • 1
    0
  • 2
    0
  • 3
    0
  • 4
    1
  • 5
    32
Trier l'affichage des avis :

Marc E. publié le 28/05/2022 suite à une commande du 16/05/2022

5/5

Parfait

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Christiane A. publié le 20/02/2022 suite à une commande du 04/02/2022

5/5

excellent

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Francoise M. publié le 13/12/2021 suite à une commande du 27/11/2021

5/5

Sachet très pratique et sucre bien parfumé

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Murielle H. publié le 05/10/2021 suite à une commande du 24/09/2021

5/5

Très bien,conforme à mes attentes, je recommande ce produit

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

PATRICK M. publié le 17/09/2021 suite à une commande du 03/09/2021

4/5

Moins rous que l'année dernière mais toujours trés bon

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Guillaume R. publié le 20/07/2021 suite à une commande du 08/07/2021

5/5

base pour la patisserie

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Arnaud D. publié le 14/07/2021 suite à une commande du 02/07/2021

5/5

Très bon produit pour la pâtisserie ou pour mes ti-punch

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Paulette D. publié le 25/05/2021 suite à une commande du 03/05/2021

5/5

excellent

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

ANNE L. publié le 04/05/2021 suite à une commande du 20/04/2021

5/5

Je n'ai pas encore testé

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Jannick R. publié le 17/04/2021 suite à une commande du 05/04/2021

5/5

pas encore utilisé

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Aurore C. publié le 23/01/2021 suite à une commande du 12/01/2021

5/5

Bon produit.

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

Anonymous A. publié le 11/12/2020 suite à une commande du 08/11/2020

5/5

Bien parfumé

Cet avis vous a-t-il été utile ? Oui 0 Non 0

×

Sucre roux 100% pur canne BIO

0,95 €

Questions / Réponses (1)

  • Fana • posted
    Meilleur que celui que j'achète dans le commerce. Mon seul regret c'est que je n'en ai pas commandé en plus grande quantité ! Je vais faire mon stock.
Envoyer un message

Merci de vous identifier pour poster un message

Login as a customer

Pas inscrit? S'enregistrer

Ou commentaire rapide

nouveau commentaire
Votre commentaire a été enregistré

nouveau commentaire
Votre commentaire a été publié

Commentaire abusif
Merci pour votre message

Commentaire abusif
Nous informer d'un message inapproprié
* Champs requis
  ou Annuler
Editer un commentaire