Pili pili (huile pimentée)

Préparation de la recette : 10 min + 3 semaines de marinade
Pour : 50 cl de pilipili


recette pili pili huile d'olive pimentée


Liste des ingrédients :

(Et pis par là pour acheter des épices !)

Préparation de la recette :

  1. Dans la bouteille vide, mettez les branches de thym ainsi que les feuilles de laurier.
  2. Ajoutez les piments oiseaux (si vous souhaitez une huile vraiment relevée, fendez-les dans le sens de la longueur). Ajoutez aussi la coriandre les baies roses et le poivre.
  3. Pour finir, ajoutez l’huile d’olive et de tournesol dans la bouteille, remuez et conservez la bouteille à l’écart de l’humidité. Il faudra attendre bien 3 semaines pour que l’huile soit vraiment parfumée et relevée, mais vous pouvez l’utiliser avant.

Vous pouvez utiliser cette huile partout à la place de l’huile d’olive, mais aussi sur les pizzas, salades de tomates, etc.

bon appétit

Notez et partagez la recette !
recipe image
La recette :
Pili pili (huile pimentée)
Publiée le :
Temps de préparation :
Note :
41star1star1star1stargray Basé sur 88 note(s)
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


28 réflexions sur « Recette du pili-pili (huile pimentée piquante) »

  1. Au top la recette ! Merci 🙂

    Je lis souvent qu’il faut que les ingrédients soient secs. Qu’en est-il des piments frais ?

    J’ai utilisé des piments antillais frais, coupés en petits morceaux. Y a t’il un risque ?

    1. Bonjour,

      oui il y a un risque, et un gros : l’huile va protéger le piment de l’air, mais ne va pas conserver le piment. L’humidité des piments est piégée et va offrir un environnement idéal pour la croissance de microbes, particulièrement du botulisme qui est très dangereux.

      Si vous souhaitez faire des conserves ou de l’huile avec des piments frais, il y a tout un processus à mettre en place qui comprend le conditionnement du piment pour l’acidifier, ainsi qu’un processus de traitement par la chaleur, bref, ce n’est pas si simple !

  2. Bonjour Benjamin,
    J’ai découvert ce site en cherchant une recette de huile piquante et j’avoue ça donne trop envie de découvrir non seulement les différentes épices, mais aussi les recettes. Félicitations pour ce site qui déjà donne trop envie d’y revenir.
    Je me lance donc sur la recette et pour cause de confinement, je ne trouve pas les piments secs donc je vais faire ma première commande… mais j’ai tout de même quelques questions :
    – tout ce qui rentre dans la bouteille d’huile doit être sec : les piments bien sûr, mais et le thym, le laurier ? J’avoue, j’aime bien la bouteille avec les feuilles à l’intérieure…
    – 25g de piments oiseaux c’est combien de piments étant donné que j’ai besoin de 16 pour la recette ci-dessous ?
    – même question pour les poivres ?
    Et si je comprends bien, si je veux que cela soit plus piquant, il faut que je coupe les piments sur la longueur pour laisser les graines faire leur job 🙂
    Merci de votre prompt retour car j’ai envie de savoir combien commander.
    À bientôt !

    1. Bonjour ! Alors :

      – Oui, il est impératif de ne mettre que des aliments séchés à macérer, donc pas de souci pour les feuilles… si elles sont sèches !
      – 25 g c’est amplement suffisant, je ne peux vous dire exactement à quoi cela correspond, mais disons entre 50 et 100 piments. Pour les poivres, c’est encore plus dur à dire, il faut bien une dizaine de grains pour 1 g.
      – Effectivement, la capsaïcine, la molécule qui donne le piquant au piment se trouve dans les graines, donc oui. Vous pouvez aussi utiliser les piments plus piquants que le piment oiseau pour que ça pique plus : habanero, naga, bhut jolokia, etc.

      Voilà !

  3. Bonjour, faut-il faire chauffer (tiédir) l’huile avant de la verser sur les autres ingrédients. On m’a dit que cela prenait mieux le goût.
    Merci de votre réponse

    1. Bonjour, ce n’est pas une mauvaise idée, mais pas indispensable, ce qui fait l’imprégnation des saveurs dans l’huile, c’est la durée de macération, chauffer l’huile ne va pas accélérer plus que cela le processus, il faut s’armer de patience !

  4. Une fois que la bouteille est vide, peut-on juste la remplir à nouveau d’huile d’olive, ou faut-il tout refaire ?

    Si oui combien de fois maximum avant altération du goût ?

    Cordialement

    1. Bonjour, le mieux, c’est de rajouter un peu d’huile au fur et à mesure que la bouteille se vide, si vous attendez que la bouteille soit totalement vide et que vous remplissez à nouveau, effectivement le gout sera fortement altéré car les ingrédients auront donné tout leur parfum. Dans ce cas, il faut tout recommencer.

    2. Bonjour et merci pour cette recette qui m’a l’air vraiment délicieuse ! Je me posais la question, si on utilise des piments habanero séchés, faut-il les ouvrir pour enlever les pépins ou on peut les mettre tel quel dans l’huile ?
      Merci par avance de votre réponse.
      Lionel

      1. Bonjour, c’est une question de goût, si vous laissez les pépins partir dans l’huile, elle sera beaucoup plus piquante que si vous laissez les piments entiers.

        1. Merci de votre réponse.
          Bon, donc, je pense à tester d’abord ventre fermé… Lol.
          Et puis si mes deux habaneros ne suffisent pas… Et ben je tenterai ouvert !
          Merci

  5. Bonjour,
    Mon grain de sel :
    1/ les feuilles de laurier doivent être sèches,
    2/ l’huile doit être portée à environ 70°C au bain-marie,
    3/ la chauffe avec tous les ingrédients doit être poursuivie une trentaine de minutes, bouteille ouverte,
    4/ conservation à l’abri de la lumière, mais pas au réfrigérateur.

  6. Bonjour,
    Je souhaite faire une huile pimentée et la question du piment frais ou sec n’est pas clair, enfin sur ce que j’ai pu lire.
    Je dispose donc de piment frais (du jardin), puis-je les utiliser directement pour faire l’huile?
    De plus, j’ai lu certainement fois que l’on devait faire bouillir l’huile avant de la mettre en bouteille, cela peut-il fonctionner avec des piments frais?
    Merci par avance pour vos conseils!

    C’est pas évident de ne pas faire de bétises en cuisine, c’est vite la galère !!

    1. Bonjour !

      Alors là, attention : les gens pensent que mettre dans l’huile les piments entiers crus (frais), ainsi que d’autres végétaux crus comme les herbes aromatiques fraiches, va non seulement conserver le piment, mais aussi parfumer l’huile : C’est FAUX et dangereux !

      L’huile va protéger le piment l’air, mais ne va pas conserver le piment. L’humidité des piments est piégée et va offrir un environnement idéal pour la croissance de microbes, particulièrement du botulisme qui est très dangereux.

      Si vous souhaitez faire des conserves ou de l’huile avec des piments frais, il y a tout un processus à mettre en place qui comprend le conditionnement du piment pour l’acidifier, ainsi qu’un processus de traitement par la chaleur, bref, ce n’est pas si simple !

      Vous pouvez faire de l’huile aromatisée et pimentée avec nos piments oiseaux car ils ne sont pas crus mais séchés en plus d’être délicieux, voilà !

      Benjamin

      1. Merci pour votre réponse.
        Si je comprends bien, il faut utiliser des ingrédients secs, si je fais sécher mes piments je pourrais les utiliser pour faire l’huile. Est ce que pour l’ail c’est pareil, il faut la faire sécher pour l’utiliser?

      2. Bonjour j’ai fais bouillir l’huile avec des piments frais et de l’ail frais.
        Il y a un risque de botulisme dans ce cas ?
        Merci à vous

        1. Bonjour Cédric,

          je ne vais pas me permettre de répondre, car on ne plaisante pas avec le botulisme, et ma réponse ne serait pas catégorique. Je vous conseille de demander à votre médecin ou un pharmacien, ce sera plus sûr.

          Benjamin

    1. Bonjour, oui vous pouvez faire du 100 % huile d’olive, ajouter une autre huile végétale n’est pas obligatoire, d’ailleurs, dans les recettes traditionnelles et les huiles pour pizza, on ne retrouve généralement que de l’huile d’olive !

    1. Ce sont des centilitres, vous devriez trouver cette mesure sur votre doseur. Pour vous donner une idée, 50 cl = 1/2 litre, ou encore, 1 cuillère à soupe = 1,5 cl (environ).

      De toute façon, vous pouvez faire évoluer ces dosages, versez à peu près un 1/2 litre d’huile d’olive, ajoutez un peu d’huile de tournesol et ça fera l’affaire ! 🙂