Faire son propre rhum aromatisé

Préparation de la recette : de 1 semaine à 1 an
Pour : autant de rhum parfumé que vous le souhaitez !


rhums arrangés créoles


On nous demande souvent de préparer des mélanges d’épices ou de fruits pour préparer des rhums arrangés, mais encore faut-il savoir le faire ! Dans cet article, vous allez découvrir quel rhum choisir, avec quoi parfumer votre rhum, la méthode pour préparer un bon rhum arrangé, les questions que tous les adeptes se sont au moins posées une fois, des recettes de rhum arrangé, bref : tout ce qu’il y a à savoir sur le sujet !

Voici donc en détail, tous nos conseils pour faire son propre rhum maison. Sachez que tous ces conseils valent pour les autres alcools que l’on aromatise, la vodka, par exemple.

Quel rhum choisir pour faire son rhum aromatisé ?

Car oui, il existe de nombreux types de rhums, dont certains sont plus appropriés pour la préparation d’un rhum maison. Sur le podium des rhums les plus utilisés on retrouve le rhum blanc agricole à 50° de milieu de gamme et le rhum traditionnel de l’Ile de la Réunion, le Charrette à 49°. Sinon, on peut dissocier :

– Les rhums agricoles : ils sont généralement assez forts, dans les 50°, mais sont parfaits pour aromatiser. On retrouve parmi les plus connus le Dillon, Saint James, Damoiseau, Séverin, Havana club, Varadero, etc.

Fabriqués à partir du jus de canne on les retrouve surtout dans les Antilles françaises. Ce sont des rhums blancs, ambrés, vieux, voire très vieux, même si pour un bon rhum arrangé il est préférable d’utiliser du rhum blanc.

– Les rhums traditionnels : eux aussi sont assez forts. Parmi eux on retrouve le fameux rhum Charrette de l’Ile de la Réunion. Fabriqués à partir de la mélasse (sous-produit du raffinage du sucre), ils représentent 90% de la production de rhum.

Le taux d’alcool n’importe que peu, c’est selon votre goût. On pourra utiliser un rhum à 40° comme le Damoiseau par exemple, ou alors un Trois Rivières qui monte jusqu’à 62°, tout dépend si vous appréciez les alcools forts ou doux.

Concrètement, tout rhum peut être utilisé pour faire du rhum arrangé, je vous conseille de prendre un rhum qui vous plait nature.

Avec quoi peut-on aromatiser le rhum ?

Concrètement, tout ce qui est comestible peut servir à aromatiser de l’alcool, mais il y a quand même des ingrédients de prédilection.

Les épices bien entendu :

Parmi les épices les plus utilisées pour arranger le rhum, on retrouve la vanille et la cannelle. Ce sont des classiques indémodables qui ne vous décevront jamais !

Sinon, plus original, on peut parfumer son rhum avec de l’anis ou de la badiane, du piment oiseau ou du piment habanero, de la cardamome verte ou blanche, de la cardamome noire de l’épine-vinette, du gingembre, de la réglisse, etc. Dans la même lignée que la vanille, testez un rhum aux fèves tonka.

Les épices se laissent macérer telles quelles, vous pouvez toujours les concasser légèrement ou ouvrir les gousses de vanille dans le sens de la longueur pour que ça infuse plus rapidement mais ce n’est pas obligé.

Utilisez les épices entières pour votre rhum et non les épices en poudre.


rhum aromatisé à la cannelle

Un rhum aromatisé à la cannelle !


Des fruits :

On peut utiliser tous les fruits qu’on veut, frais bien sûr mais aussi confits, en conserve, congelés, cuits, en confiture et même des fruits séchés.

Les fruits frais : c’est quand même le plus approprié pour parfumer le rhum même si le reste marche très bien aussi. Si vous utilisez des fruits frais, préférez des fruits bien mûrs sans qu’ils soient moisis quand même ce qui vous donnerait un rhum imbuvable.

Les fruits transformés (fruits séchés, confits, en conserve) : si vous utilisez d’autres types de fruits, attention à l’apport en sucre, il faudra adapter la quantité de sucre en fonction. Attention, le goût de ces fruits est (plus ou moins) différent du fruit frais, le goût du rhum en sera donc différent, mais très bon aussi. L’avantage est que les fruits séchés macèrent plus vite que les fruits frais.

Vous pourrez utiliser par exemple : des abricots secs, de l’ananas, des baies de goji, des bananes séchées, des cranberries, des figues séchées, du gingembre confit (ou séché), des mulberries, etc.

Les fruits congelés : ils sont pratiques, car niveau saveur, ils se rapprochent beaucoup des fruits frais. Seul petit mini rikiki souci est la décongélation, car une fois décongelés, les fruits sont bien moins esthétiques, sinon ça marche très bien. Ne plongez pas les fruits dans le rhum alors qu’ils sont congelés, cela diluerait le rhum en décongelant.

Les fruits en confiture : c’est la même chose que les fruits séchés, sauf que la macération est quasiment instantanée. Ben entendu le goût s’en trouve affaibli mais si vous êtes pressés, c’est une bonne solution.

Petit conseil : en terme de quantité, utilisez le même volume de fruit que de rhum. Maintenant ça dépend des goûts, vous n’en mettrez jamais trop !

Autres :

On peut plus ou moins tout mettre dans du rhum, des légumes (carottes, tomates séchées, poivrons, etc.), des bonbons (carambar, fraises tagada et autres sucreries), du cacao, des graines de café, des herbes (lauriers, marjolaine, verveine), des fleurs (hibiscus, boutons de rose, etc.), j’ai même déjà gouté un rhum thé à la menthe.

Aux Antilles, on retrouve un rhum arrangé très populaire, consommé pour stimuler la libido, car infusé au bois bandé, un arbre à qui on prête des vertus aphrodisiaque.

Dans certains coins reculés, on fait même macérer des animaux avec par exemple le rhum cent pieds qui est un rhum ou macère une sorte d’immenses mille-pattes répugnant.

Le sucre :

Je dis sucre, mais on pourra utiliser tout ce qui a une saveur sucrée : miel, stevia (attention au petit goût de réglisse que ça apporte), mélasse, sirop d’érable, sirop d’agave, sirop de canne, etc. Traditionnellement, on utilise du sucre de canne ou du sirop de canne.

Le sucre va permettre de lier les ingrédients et d’adoucir votre rhum, il convient donc de ne pas l’oublier. On considère qu’il faut entre 10 et 20% du volume total du rhum en sucre, après cela varie en fonction de chacun. Commencez par en mettre peu, vous pourrez en rajouter par la suite si vous trouvez que ce n’est pas assez sucré.

Attention, si vous utilisez des fruits en conserve, confits ou séchés, ou tout autre ingrédient déjà sucré, il faudra en tenir compte et mettre donc moins de sucre. Le mieux est même de ne pas mettre de sucre avant et pendant la macération et de le rajouter une fois le rhum bien parfumé afin de ne pas surdoser.

Parmi les questions fréquentes : faut-il mettre le sucre avant ou après la macération ? En fait cela n’a pas vraiment d’importance, moi j’aime bien sur la fin afin de ne pas se tromper dans le dosage, mais si vous le mettez au début, vous aurez une idée du résultat final tout au long de vos dégustations pendant la macération.


sucre de canne et rhum arrangé

Le sucre, élément essentiel d’un bon rhum arrangé !


Dans quoi faire du rhum arrangé ?

Le verre est approprié pour faire du rhum arrangé car c’est le récipient le plus neutre et il permet de voir comment évolue le rhum de par son aspect. L’alcool de manière générale se conserve dans du verre et ce n’est pas pour rien. Optez aussi pour un récipient avec une large ouverture, ce qui va s’avérer très pratique.

Chez nous, on a adopté les bocaux hermétiques avec joint en caoutchouc pour plusieurs raisons : ils possèdent toutes les caractéristiques appropriées au rhum arrangé, on peut facilement faire entrer et faire sortir les fruits grâce à leur large embouchure et ils existent dans pleins de formats différents. Leur seul inconvénient est qu’il y a plus de contact avec l’air et l’air oxyde les fruits, ce qui n’est pas grave en soi, mais les fruits seront plus abimés en cas de contact avec de l’air.

Vous pouvez aussi opter pour les bouteilles de jus de fruit en verre qui ont aussi une large ouverture mais moins que les bocaux.

Il faut que le récipient puisse se fermer hermétiquement, au moins par un bouchon. Une bonne astuce est de mettre de la cellophane sur l’ouverture avant de mettre le bouchon.

La méthode pour faire du rhum arrangé :

Vous avez votre rhum, ce qui faut pour l’aromatiser, le récipient approprié, le sucre maintenant on passe à l’attaque ! Le principe de base est de mélanger tous les ingrédients et de laisser faire le temps, voyons cela en détails :

La macération :

C’est l’étape la plus importante et il va falloir être patient ! Combien de temps faut-il faire macérer son rhum ?

Cela varie beaucoup selon les ingrédients utilisés. De manière générale, retenez qu’il faut compter 3 mois pour un bon rhum arrangé et que le secret est de goûter. Après, si vous souhaitez être plus précis, voici les « grandes durées » à respecter :

Les agrumes : Si vous préparez un rhum à l’orange, ou au citron, pamplemousse, combava, et autres agrumes, sachez qu’ils vont très vite « infuser ». Comptez 2 semaines et méfiez-vous si vous les laissez plus longtemps car votre rhum va devenir acide ou amer, et ce malgré le sucre.

Afin d’éviter ou au moins de limiter ce problème d’amertume, retirez l’écorce ainsi que la fine pellicule blanche située entre l’écorce et le fruit pour ne garder que la pulpe. Mais méfiez-vous toujours !

Les fruits : Là, cela va beaucoup varier en fonction des fruits. Gardez la règle du au moins 3 mois à l’esprit et si vous suivez une recette particulière, respectez bien les instructions de temps de macération minimum.

Car oui, vous ne ferez jamais trop macérer un rhum aux fruits, plus il macère, plus il est bon. Le rhum ananas nécessitera au moins 6 mois de macération, ou la poire bien 1 an par exemple.

Encore une fois, le secret est de gouter !

Les épices : Comme les agrumes, il va falloir faire attention, car le parfum des épices peut être puissant et peut, si le rhum a trop macéré, carrément gâcher la boisson. C’est le cas des rhums piment, ou du rhum gingembre, bref des rhums aromatisés avec des épices puissantes.

Pour les classiques, comptez quand même 6 mois pour un rhum vanille, 2 mois pour un rhum cannelle.

Pour le reste, la règle de base que vous aurez bien comprise : goutez !

Les bonbons :Ils sont constitués essentiellement de sucre qui se mixe très vite à l’alcool. Une semaine de macération suffira, vous pouvez toujours laisser plus, cela ne changera rien.

Des mélanges :Tout est possible quand on aromatise un alcool, n’hésitez pas à marier les épices avec les fruits, à mettre plusieurs épices, ou plusieurs fruits, ce n’en sera que meilleur !

Où faire macérer son rhum ?

Il y a plusieurs écoles. Certains disent qu’il faut laisser le rhum à l’abri de la lumière, d’autres non, d’autres au frais, d’autres non. Il semble qu’il n’y ait pas vraiment de mauvaise manière de faire.

Il faut savoir que la chaleur va accélérer le processus de macération. Sur l’Ile de la Réunion, une tradition veut qu’on enterre les bouteilles de rhum arrangé afin de les garder au chaud. Veillez à ne pas laisser macérer dans un endroit de plus de 40°C.

Laissez-le à température ambiante, ce sera très bien.

Veillez à ne pas exposer votre rhum arrangé aux échanges d’air afin que l’oxygène n’oxyde pas les ingrédients. Votre rhum sera plus esthétique !

Autre conseil :

Pensez à secouer le rhum de temps en temps afin de bien mélanger les saveurs. Allez-y tout de même doucement afin de ne pas abimer les ingrédients.


collection de rhum arrangé

Une belle collection de rhums créoles aromatisés !


Les principaux problèmes que l’on peut rencontrer et les rectifier :

Mon rhum n’est pas assez parfumé :- Vous n’avez pas laissé assez macérer, c’est souvent le problème quand on aromatise des alcools, on est impatient de gouter alors que c’est un jeu de patience.
– Les fruits ne sont pas assez mûrs, car moins les fruits sont mûrs, moins ils diffuseront de parfums.

– Vous faites macérer dans un endroit trop froid, ce qui ralentit considérablement le temps de préparation.

– Vous n’avez pas mis assez d’ingrédients

Un ingrédient prend trop le dessus :

Cela arrive souvent avec les épices qui peuvent être très parfumées. La meilleure solution est de rallonger le rhum en ajoutant de l’alcool et en équilibrant ensuite les ingrédients (rajoutez de l’ingrédient qui ne se sent pas assez).

En goutant régulièrement, si vous trouvez qu’un ingrédient prend trop le dessus, retirez-le et laissez le reste des ingrédients qui vont prendre plus de place.

Mon rhum arrangé est trop acide ou trop amer :

Ajoutez du sucre et surtout goutez ! Dès que le rhum devient acide ou amer, retirez le coupable !

Les fruits prennent une couleur étrange :

C’est normal ! Les fruits peuvent perdre leur couleur (surtout les fruits rouges), peuvent noircir (la banane souvent), mais cela ne change pas le goût de votre rhum arrangé, donc pas d’inquiétude.

Je crois que mon rhum arrangé est périmé :

La question est, combien de temps peut-on conserver un rhum arrangé ? La réponse est plusieurs années, comme tous les alcools, il ne se périme pas vraiment, et de toute façon, vous ne le laisserez pas dans les placards pour plusieurs années croyez-moi !

Recettes de rhums arrangés traditionnels :

Voici une liste de recettes de rhums arrangés expliquées pas à pas (qui sera étoffée petit à petit), comme ça vous serez sûrs de ne pas vous tromper, et pour les amateurs, cela vous donnera des idées pour impressionner vos amis à l’apéro :

La recette du rhum ananas
La recette du rhum vanille
La recette du rhum ananas papaye

Voilà ! Je crois qu’on a bien fait le tour de la question, il ne reste plus qu’à se lancer maintenant. Comme d’habitude, si vous avez des questions, suggestions ou toute autre envie de vous exprimer, cela se passe dans les commentaires ci-dessous, merci.

Notez et partagez la recette !
recipe image
La recette :
Rhum arrangé maison
Publiée le :
Préparation :
Temps de préparation :
Note :
31star1star1stargraygray Basé sur 269 note(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


177 réflexions sur « Comment faire du rhum arrangé maison ? »

  1. J’ai des cynorrhodons chez moi. Est ce que quelqu’un a déjà essayé pour un rhum arrangé ? Si je veux ajouter une épice, laquelle ?
    Merci de vos conseils.

  2. Bonjour et merci pour votre site très intéressant. J’ai un feijoa qui produit beaucoup de fruits. Puis-je en utiliser ? Dans quelle proportion ? Faut-il les éplucher et couper les plus gros en deux ? Merci pour tous ces conseils.

    1. Bonjour, tout est possible avec les RA, donc je dirais oui, par contre, je ne connais pas le feijoa, je ne pourrai donc pas vous renseigner plus, un autre lecteur pourra peut-être vous renseigner.

  3. Bonjour, merci beaucoup. Je viens de lire. Et voilà j’ai fait un Rhum arrangé passion citron. Je pense que je n’ai pas mis assez de fruits de la passion. Cela fait un mois … Est-ce que je peux en rajouter ou rajouter un fruit… Merci encore pour les conseils.
    Mon gendre est réunionnais et j’aimerais lui en faire quand il viendra à la maison l’année prochaine.

  4. Je viens de commencer une nouvelle saison de rhum arrangé. J’ai débuté en 2018 : orange, cannelle, vanille, puis citron vert, vanille, gingembre puis ananas, vanille. Je privilégie les fruits frais.
    6 mois de macération. Succès total auprès des gourmands !
    C’est facile, mais il faut être patient. Le rhum se bonifie avec le temps.
    Mon préféré est le vanille, zeste d’orange, cannelle. Les fruits ne s’altèrent pas.
    Et la bouteille est belle sur la table.
    Merci pour tous vos conseils !

  5. Bonjour, nous venons de terminer un petit tonneau plastique d’un rhum arrangé aux agrumes (citron, orange, pomme, clémentine). Est-il possible de remettre rhum et sucre de canne, après 2 ans d’utilisation de ces mêmes fruits ?
    Est ce judicieux (bonne odeur des seuls fruits dans ce tonneau) ou dois-je jeter le tout et repartir à zéro ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      Si vous avez vidé le tonneau, vous pouvez rajouter un peu de rhum et du sucre, mais les fruits ayant donnés une bonne partie de leur parfum, il sera moins bon, plus dilué.

      Je préfère la technique d’ajouter le rhum au fur et à mesure qu’on utilise le rhum arrangé, la dilution se fait moins sentir et on peut l’allonger plus longtemps.

  6. Bonjour, je viens de lire en un trait vos explications.

    Il se trouve que j’ai fait du rhum arrangé le samedi et là, 4 jours après, il y a des bulles d’air et de la mousse au dessus et les fruits remontent.
    cela fait il partir du processus de macération ou il est bon pour la poubelle ?

    (Rhum arrangé ananas cannelle. Mais j’ai fait bouillir l’ananas au préalable et ajouté également un sirop d’ananas fait maison également bouillie)

    1. Bonjour, honnêtement, c’est la première fois que j’entends une telle chose, je ne saurai vous dire, mais peut-être un lecteur pourra vous renseigner.

  7. Bonjour, un ami qui tenait un restaurant créole m’a un jour fait goûter un rhum arrangé aux gambas. Malgré mon insistance, il a toujours refusé de le livrer sa recette, et je n’en trouve trace nulle part…
    Auriez-vous une piste, peut-être est-ce une recette de sa création ?

  8. Bonjour !

    Je souhaite offrir des bocaux de rhum arrangé à ma famille (quinzaine de personnes).
    Pensez-vous qu’il est préférable de faire macérer le rhum dans une jarre et de diviser ensuite, ou à l’inverse, faire macérer dans les bocaux « individuels » ?

    Dernière question, je prévois de faire un rhum cannelle, miel et orange, dois-je faire macérer le tout, ou ajouter les éléments en fonction de leur temps de macération ?

    1. Bonjour, je ferai plutôt dans des bocaux individuels. Pour votre rhum, je ferai macérer le tout, en n’ajoutant le miel qu’après la macération pour bien gérer la quantité.

  9. Bonjour, merci pour toutes vos infos. Petite question je vais faire du rhum arrangé avec des bocaux avec couvercles à visser. Est-ce que l étanchéité ne sera pas altérée.
    Merci de votre réponse

  10. Bonsoir, tout d’abord félicitations et merci pour cet article ! J’aimerais me lancer dans un rhum arrangé au gingembre. Je comptais mettre environ 400g de racine de gingembre pour 70 cl, mais faut-il éplucher les racines, enlever la peau entièrement ou en laisser un peu, ou pas du tout ?
    Et faut-il ajouter un peu de sucre ou pas ?

    1. Bonjour, oui il faut l’éplucher. Pour le sucre, comme je le conseille dans l’article, il vaut mieux le mettre à la fin de la macération pour mettre la quantité qui vous convient le mieux.

  11. Pouvez-vous me donner des proportions pour 1 litre de rhum avec des fruits de la passion que je voudrais faire. merci d’avance pour votre réponse.

  12. Bonjour,
    Je suis revenu de l’île de la Réunion avec des sachets d’épices pour faire du rhum arrangé. Je me pose la question de filtrer le rhum pour le servir, car dans mon sachet il y a de la noix de coco râpée et des grains de café. J’ai peur de me retrouver avec des dépôts en me servant. Qu’en pensez vous ?
    Merci pour votre réponse

  13. Bonjour,
    Merci pour cet article très très intéressant :).

    J’aurais aimé savoir si on peut utiliser du sirop de type grenadine et faire un mélange avec des fruits. Si oui en quelles quantités ?

    1. Bonjour, en soit oui, mais je n’aime pas ce genre de pratique, les sirops du commerce étant bourrés d’arômes artificiels et d’additifs, c’est plus un cocktail qu’un rhum arrangé, consommable tout de suite contrairement à un rhum arrangé qui prend du temps pour prendre les arômes des fruits naturels.

      1. Bonjour, et merci pour votre article, très instructif. Juste pour m’ôter d’un doute, j’ai fait mon 1er rhum arrangé il y a 2 jours, vanille cannelle ananas, j’ai mis 200 g de sucre pour 1 l de rhum, est-ce vraiment trop ? Ou dans la moyenne ? J’aurais du le rajouter au fur et à mesure, mais j’ai été trop impatient. Merci de votre réponse.

        1. Bonjour, c’est vraiment question de goût, mais la « moyenne » est plutôt autour des 150g, donc à voir. Vous pouvez l’allonger un peu et ajouter d’autres fruits pour diluer le sucre. Si vous suivez mon conseil, c’est même à la fin de la macération qu’on ajoute le sucre.

  14. Bonjour,
    Peut-être une question bête.
    Pour le rhum arrangé, faut-il essentiellement du sirop de sucre de canne liquide ?
    Est ce que du sucre de canne en poudre se dissoudra dans le rhum ou faut-il le faire fondre au préalable dans de l’eau en le faisant bouillir ?

    1. Bonjour, il n’y a pas de réponse à cette question, c’est question de goût, c’est comme demander combien de sucre il faut mettre dans le café. C’est pour cela qu’on conseille de sucrer à la fin et d’ajuster en goutant.

    2. 1050 g ça me paraît être beaucoup quand même ! Selon les conseils du site, 10-20 %. Dans votre recette ça vous fait un 30%. Ça devient une liqueur plus qu’un rhum arrangé. Et attention, ça va vous flinguer.

  15. Bonjour,

    Super article. J’ai lu sur d’autres sources qu’il fallait privilégier un bouchon en liège afin garder les échanges hygrométriques. Est-ce une certitude ? Car sinon, je vois souvent que les rhums arrangés se fonts dans des bocaux complètement hermétiques.

    Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour, honnêtement ? J’en sais rien du tout ! Si c’est vrai, je pense que c’est de l’ordre du détail, mais rien de mieux que tester.

    2. Ah non, pas de liège. Il ne faut pas d’échange avec l’air sinon risque d’oxydation. En soit cela ne changera presque rien au goût, mais les fruits vont devenir tout moche et ce n’est pas agréable visuellement. Dans les îles, ils ne prennent que des bocaux hermétiques en verre. Voilà.

  16. Bonsoir Benjamin,
    Je découvre votre site que je trouve très clair et intéressant.
    J’ai fais du rhum arrangé à la cerise avec gousses de vanille et bâtons de cannelle dans un bocal le parfait d’un litre et demi.
    J’avais une info comme quoi il ne fallait pas ouvrir avant 3 mois afin d’éviter de faire rentrer de l’air dans la préparation, je dois le goûter au bout de trois mois et affiner après ce temps de macération, ou faut il que je goute au moins une fois par mois ? Pouvez vous me conseiller ?
    Je vous remercie d’avance.
    Gilles

    1. Bonjour, vous pouvez le gouter autant de fois que vous souhaitez, l’air dans le bocal ne posera aucun souci.

  17. Bonjour, magnifique article ! Je voudrais savoir, pour les RA avec des épices, faut-il les retirer une fois le temps de macération minimum passé ?
    Merci à vous !

  18. Bonjour,
    D’abord merci pour la lecture et félicitations pour cette page très bien écrite et assez complète, c’est agréable de voir que vous expliquez toutes les étapes, il ne manque plus que quelques recettes supplémentaires pour nous donner des idées et ce sera top !
    Pour ma part, j’ai déjà une bonne dizaine de rhums arrangés à mon actif (banane-ananas, violette, carambar, ananas caramélisé, passion-gingembre, fraise-banane-kiwi, bonbon au miel, pomme-cannelle-vanille, gingembre-citron, banane-cacao, cacahuètes, noix de coco, mangue-abricot, etc. sans oublier mon premier qui était un arrangé aux plantes diverses avec un goût style bonbons ricola fait à partir d’un mélange d’épices tout fait qu’on m’avait offert) Tous ont été faits avec des rhums blancs, par contre j’ai maintenant un rhum ambré dans ma collection qui m’a été donné, et si je suis informé que ce type de rhum se marie mieux avec les épices, je voudrais savoir quelles épices justement vous me conseilleriez ?
    Merci d’avance pour votre réponse,
    cordialement.

    1. Bonjour, merci ! Alors honnêtement, on peut tout mettre ! Les classiques sont quand même : cannelle, cardamome, vanille, et gingembre.

  19. Bonjour,

    Merci pour ces précieuses infos !
    Nous aimerions faire du rhum arrangé avec de la verveine fraîche. Est-ce que vous pensez qu’il faut mettre autre chose avec ? Est-quelle quantité de feuilles nous conseilleriez-vous ?

    1. Bonjour, oui il serait bien de mettre autre chose, traditionnellement on y ajoute de la menthe ou de la fraise. Je mettrais environ 10 g de verveine pour 1l, avec soit 400g de fraises, ou une quinzaine de feuilles de menthe.

  20. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour cet article très complet et intéressant. Et ensuite j’aurais une petite question. J’aimerais faire un Rhum Arrangé avec de la cannelle et un fruit, mais je ne sais pas trop lequel. Sauriez vous quels fruits se marient le mieux avec la cannelle ?

    Merci d’avance

    Antonin

    1. Bonjour, c’est vraiment question de goût, tout est possible, mais parmi les classiques, on trouve la pomme, la poire, ou encore l’ananas.

  21. Bonjour, nous faisons notre RA dans une jarre de 25L en grès et il est très apprécié de nos amis, un peu trop d’ailleurs, car à force d’en prélever des bouteilles que nous offrons, nous nous sommes laissés surprendre et il ne reste plus qu’une sorte de mou épais. Mon mari veut le filtrer au travers de plusieurs tamis avant de rajouter du rhum mais je trouve que cela va être très long, auriez vous une astuce plus rapide à nous donner.
    Merci d’avance.
    Martine

    1. Bonjour, non il n’y a pas de solution plus rapide, il faudra en plus certainement rajouter des fruits frais car les anciens auront donné la plupart de leurs saveurs.

      1. Bonjour et bravo pour les suggestions et les recettes !
        J’ai fait un RA Mojito, mais à l extraction, le goût n’est pas assez fort, puis-je relèver le goût citron ou menthe en y ajoutant quelques gouttes de sirop concentré de citron ou de menthe ?

  22. Merci pour toutes vos infos.
    Ma question : j’ai fait du rhum arrangé avec un sachet de fruits prévu à cet effet, qui m’a été offert, ananas et litchi.

    Après plusieurs mois, j’ai goûté, il était pour moi très bien.
    J’ai rajoutés des litchis et du citron.
    Est-ce que je peux rajouter de l’ananas et gousses de vanille ?
    Merci de votre réponse

  23. Bonjour
    Blog très intéressant et clair, bravo pour votre travail !
    J’ai déjà fait plusieurs rhums arrangés et je souhaite essayer un mélange pomme, cranberries, citron vert, gingembre et miel. Cela vous semble-t-il « complet » ou « équilibré » ou ajouteriez-vous quelque chose ?
    En vous remerciant

    1. Bonjour, il n’y a pas de mauvaises idées pour faire du RA, après, à mon goût personnel, cela fait un peu chargé, mais c’est personnel…

        1. Il n’y a pas de réponse absolue, c’est vraiment question de goût donc à vous de voir, mais essayez ce que vous avez en tête à la base, en fonction du résultat, soit ce sera une réussite, soit vous pourrez ajuster les ingrédients, mais encore une fois, il n’y a pas de mauvaises idées !

  24. Bonjour,

    Est-ce que la poudre de vanille peut accompagner une gousse de vanille pour une bouteille de 70cl ? Ou c’est préférable d’avoir vraiment deux gousse de vanille ?

    1. Bonjour
      Je vais faire du RA façon mojito ! Pour les agrumes, vous mettez 2 semaines de macération, mais pour la menthe, à votre avis, combien de temps au minimum dois-je la laisser ? c’est assez fort et je ne sais pas si je dois la laisser très longtemps. Merci pour vos renseignements.

      1. Comme tous les RA à base de végétaux, la diffusion des saveurs est assez rapide et prononcée, donc il vaut mieux contrôler l’évolution de l’arrangement une fois par semaine.

  25. Bonjour,
    Pendant un voyage à Madagascar, j’ai rencontré un chef cuisinier qui fait son rhum arrangé sur la base d’1 litre de rhum est de 150 grammes de caramel maison, et il le laisse ensuite seulement 1 mois.
    Qu’en pensez vous ? Le caramel ce mélange bien à l’alcool ?
    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour, oui c’est très bon, après, le caramel, c’est du sucre donc il n’y a même pas besoin de l’enlever.

  26. Bonjour
    Je voudrais faire mon rhum arrangé pendant se confinement.
    Je peux associer la bannane/poire/orange/citron et de la cannelle et sirop de canne.
    Merci de votre réponse.

          1. Avant les autres fruits. Car j’ai vu que les agrumes ne mettent que 15 jours. Mais j’ai enlevé la fine pellicule blanche.

  27. Bonjour Benjamin,
    Merci pour toutes ces informations !
    J’ai deux questions pour un Rhum aux pommes/miel/cannelle/vanille :
    • Y a-t-il une variété de pomme recommandée ?
    • Si je mets du miel, j’imagine que je mets moins de sucre ?
    Merci de ton aide

    1. Bonjour, il n’y a pas de variété particulièrement, c’est question de goût, une Granny Smith sera bien parfumée. Oui, le miel remplace le sucre, il faut le mettre à la fin.

  28. Bonjour,
    D’abord merci pour ce blog… J’aimerai faire un RA rouge (baie de goji + cranberries), quelle quantité dois-je mettre et combien de temps de macération ?

    Merci d’avance

    1. Bonjour, je vais être honnête, je n’en ai aucune idée ! Il faut y aller à la louche, soit une petite poignée de chaque, en tout cas je commencerais par là personnellement. Je laisserai macérer bien 3 mois avant de goûter.

    2. Slt
      Je n’ai jamais fait, à mon avis cranberries parfument plus que goji.
      Perso je ferai un de chaque puis un mélange progressif pour bien doser le goût, peut être ajouter un zest de citron vert de 3/4 cm à l’épluche légume sur cotron vert frais avec pour faire le lien..

  29. Bonjour,
    Très gros travail d’écriture, quel courage !
    Êtes-vous originaire des îles ?
    Je ne retrouve pas l’essentiel des procédés de mes aïeuls dans votre écriture, d’où la question…
    Je suis complètement d’accord avec l’essentiel mais tout de même, il ne faut à mon avis jamais perdre de vue que pour un très bon travail sur le rhum, il est essentiel de ne pas apporter trop d’eau. Il est très rare pour cela d’utiliser des fruits frais, sauf si on veut aller vite, utiliser des fruits tombés et abîmés, et laisser au temps le hasard de la réussite..
    Tout est faisable bien-sûr, mais c’est quand-même super d’avoir un beau produit, ce qui passe par une bonne maîtrise des méthodes. Celles-ci sont très diverses.

  30. Je vous remercie pour tous vos conseils que j’ai appliqués à la lettre. Par contre, il me manque un renseignement. Quand on a tout bu, peut on remettre du rhum et du sucre sur les fruits déjà très imprégnés. Merci pour la réponse.

    1. Si vous avez tout bu, faire ainsi ne donnera pas un rhum très parfumé, par contre, ce qu’il faut faire, c’est ne pas attendre d’avoir tout bu, et de remettre du rhum petità petit, au fur et à mesure que vous buvez votre rhum.

  31. Bonjour, votre post est très intéressant, merci pour votre expérience partagée !

    J’ai lancé un rhum tradi réunionnais à base de Gingembre, feuille et bâton de cannelle, badiane et orange, depuis 3 semaines à présent.

    Pour l’instant, je le trouve « alcooleux », ce que j’aimerais savoir c’est, quand vous dites :
    « Afin d’éviter ou au moins de limiter ce problème d’amertume, retirez l’écorce ainsi que la fine pellicule blanche située entre l’écorce et le fruit pour ne garder que la pulpe. Mais méfiez-vous toujours « , c’est quoi l’écorce ? Devrais-je retirer le produit dont je pense être responsable de l’acidité ou amertume ?

    Et enfin lorsque les 3 ou 6 mois seront passés, cela signifie-t-il que tous les ingrédient doivent être retirés du rhum arrangé afin de stopper son évolution et conserver celui-ci plus longtemps ?

    A vous lire !
    Thierry.

    1. Bonjour, l’écorce c’est ce qui recouvre l’agrume, là où se concentre l’amertume. Personnellement, je conseille de laisser les ingrédients continuer à macérer, ils ne gênent pas.

    2. Coucou,
      Dans la peau des agrumes, il y a le zeste en surface que l’on appelle aussi écorce, puis il y a le zist qui est la partie blanche. C’est cette dernière qui est responsable de l’amertume du rhum.
      L’idéal est peut d’éviter de mettre trop de zist, surtout si la macération est un peu longue.

    1. Bonjour, si vous ne mettez que de la fève tonka, alors je dirais au moins 5 ou 6 pour 70 cl de rhum, pour disons 3 mois de macération.

  32. Bonjour,

    Merci pour ces nombreuses recettes et les précieux conseils que vous donnez. Je me suis lancé en préparant un rhum arrangé ananas et un fruits de la passion.

    Une fois reposé, les rhums ont une belle couleur translucide. Mais une fois remués, ils deviennent troubles. Ma question est : doit-on remuer le mélange en retournant la bouteille avant de servir et déguster un rhum trouble qui fait une peu « soupe » ou ne pas le remuer ?
    Merci,
    Pascal

    1. Bonjour, le mieux c’est de goûter, si le rhum à plus de goût mélangé, alors mélangez-le, si vraiment la « texture » vous déplait, alors ne le faites pas.

    1. Bonjour, oui, vous pouvez le rallonger un peu, mais plus vous allez le rallonger, moins le rhum arrangé sera parfumé.

  33. Bonsoir,
    Ma question vas peu-être vous paraître stupide, mais au bout des trois mois de macération, faut-il retirer les fruits du rhum ?
    Car si je prépare le rhum dans un bocal hermétique, style bocal Le Parfait, et qu’après la macération je veux le transvider en bouteille, les fruits seront peut-être trop fragile pour rentrer dans la bouteille ?
    Merci
    Cordialement

    1. Bonjour, non, il faut laisser les fruits macérer. Il n’y a pas de mal à les retirer si le rhum est vraiment bien prêt, mais ce n’est pas ainsi qu’on fait en général, et cela empêche aussi de rallonger le rhum au fur et à mesure.

      1. Bonjour et merci de votre réponse,
        Si je fais le rhum arrangé Bananes/Ananas/Passion dans une carafe d’environ 75 cl au total, quelles sont d’après vous les bonnes quantités pour que tous les ingrédients (rhum, sucre, vanille, cannelle, et fruits) tiennent dans la carafe. Je suis novice et avec le volume des fruits dans la carafe, je ne sais pas quelle quantité approximative il reste pour mettre le rhum.
        Encore merci
        Cordialement

        1. Bonjour, difficile à dire, il faut tester, mettez tous les ingrédients et ensuite, couvrez avec le rhum. Vous ne mettrez jamais trop de fruits. Pour le sucre, mettez-le à la fin de la macération comme je le préconise.

  34. Bonsoir, je travaille en restauration, je me lance dans la confection de rhum arrangés, et j’aimerais savoir si la recette du rhum au bois bandé/banane peut être « accéléré » en utilisant de la banane séchée et en cassant bien le bois bandé ? Une différence dans les dosages peut-elle aider une bonne accélération de la confection ? J’ai bien lu dans votre très bon article que la patience pour la macération est l’un des points clés, mais je me lance tout juste et j’aimerais adapter les recettes pour les différents événements au cours de l’année, et un bois bandé/banane pour la st valentin me semble le bienvenue.
    Merci d’avance pour votre temps, et merci pour toutes ses précieuses informations fournies.

    1. Bonjour, effectivement, si vous coupez des petits morceaux (de bois ou de banane), ils infuseront un peu plus vite que des gros morceaux. Par contre, employer de la banane séchée n’ira pas plus vite, je dirais même au contraire, la banane fraiche serait plus appropriée à mon avis.

      1. Bonjour, merci pour votre réponse si rapide. Pensez-vous que si je le fais dès cette semaine, il serait assez macéré pour la semaine du 14 février ? ou pas du tout ?

    2. Bonjour, c’est surtout essentiel, je pense, de vous faire une image mentale du goût que vous souhaitez obtenir.
      En fonction de cela, vous qui êtes cuisinier, travaillez le goût de la banane.
      Oui, la déshydratation permet de moins mettre d’humidité dans votre rhum. Mais vous pouvez aussi caraméliser la banane au sucre de canne, la flamber, tout comme les épices peuvent être torréfiées.
      Bonne continuation.

  35. Bonjour, je voudrais préparer des bouteilles (70 / 75 cl) de rhum arrangé, en utilisant des fruits séchés ou confits, pouvez vous me dire les quantités par bouteille à mettre comme : cannelle en bâton / vanille en gousse, gingembre seul, ananas séché/vanille, noix de coco séché, poire / pomme / vanille.
    Merci pour votre réponse et vos conseils.

    1. Bonjour, c’est variable selon les goûts, et vous ne surdoserez pas, mais comptez environ :

      – pour un rhum cannelle en bâton et vanille en gousse : 3 gousses de vanille Bourbon pour 6 bâtons de cannelle de Ceylan
      – pour un rhum gingembre : 350 à 400 g de gingembre frais
      – pour un rhum ananas séché et vanille : 2 gousses de vanille Bourbon pour 3 ou 4 tranches d’ananas séché
      – pour un rhum à la noix de coco séchée : 100 à 200 g de noix de coco séchée
      – pour un rhum poire, pomme, et vanille : 30 g de poires, 30 g de pommes, avec 2 gousses de vanille Bourbon

      Attention, si vous utilisez des fruits séchés, n’ajoutez le sucre qu’à la fin de la macération !

  36. Bonjour,

    Votre article est très intéressant.
    Est-ce que vous pourriez donner plus de recette s’il vous plaît ?

    Bien cordialement.

  37. Bonjour !

    Tout d’abord je tiens à vous dire que j’ai eu énormément de plaisir à lire cet article. Je me suis lancé dans cette expérience cette année.

    J’ai une petite question. Deux, trois connaissances m’ont dit qu’il est préférable tous les X temps de changer les fruits. Je suis un peu perplexe concernant cette idée, et vous, qu’en pensez vous ? Merci d’avance et une très belle journée.

    1. Bonjour, personnellement je ne change jamais les fruits, je re-remplis même au fur et à mesure de l’utilisation (pas trop non plus car les fruits donnent de moins en moins de parfum, logique !).

    1. Bonjour, disons environ 50 g de fleur d’hibiscus, pour le piment, cela dépend des piments, difficile à dire, mais mettez-en un fond de bouteille.

  38. Bonjour,
    Je souhaite faire du rhum arrangé avec des mirabelles et un autre avec des quetsches, faut-il les ouvrir et les dénoyauter ou les laisser entières ? Merci d’avance.

  39. Bonjour,
    Je souhaiterais faire un arrangé Menthe / Piment car j’adore le concept chaud/froid.
    J’ai une dizaine de variétés de menthe à disposition :

    Menthe Marocaine
    Menthe Glaciale
    Menthe Bergamote
    Menthe Gingembre
    Menthe Cervina
    Menthe Spicata
    Menthe Poivrée
    Menthe Corse
    Menthe Aquatique
    Menthe Mojito

    Laquelle serait le plus adaptée selon vous ?

    Quelle variété de piment et quel dosage préconisez-vous ?

    J’ai lu qu’il ne fallait pas faire macérer la menthe plus d’1 mois, est-ce parce qu’elle se délite ?
    Le goût serait-il altéré si on la laisse dedans ?
    Faut-il recharger en menthe au bout d’un mois ?

    1. Bonjour, alors difficile de répondre à toutes ces questions car, pour ce qui est du choix de la menthe et du piment, tout est possible ! Ce n’est que question de goût, et chacun est différent sur ce sujet, donc le mieux c’est de faire des tests.

      Par contre, je n’ai jamais entendu parler de retirer la menthe au bout d’un mois, personnellement je la laisserais, non ça n’altèrera pas le goût si vous la laissez. Si vous ne rajoutez pas de rhum, ce n’est pas la peine de rajouter de la menthe, sauf si le rhum n’est pas assez parfumé à votre goût.

      1. Bonjour,
        J’ai testé mes rhums menthe piment faits il y a 15 jours, 1 piment oiseau coupé en 2 + un piment entier, même pour 1 L ça réveille bien les papilles ! :p
        Je vais ajouter un peu de menthe, sinon les novices font s’étouffer avec ! 🙂
        Ne sachant pas quel menthe choisir, j’ai pris le partie de faire une bouteille de chaque pour gouter. J’ai donc tout fait sauf la menthe corse (qui fait un tapis de toutes petites feuilles, pas très pratique) et la menthe aquatique, qui n’était pas assez fournie.
        Rdv dans un mois pour de vraies dégustations 🙂

  40. Bonjour,

    Je suis de Caen dans le Calvados en Normandie, où puis je trouver des sachets d’épices en vente par chez moi ?
    Merci d’avance.
    Stéphanie

  41. Bonjour,
    Merci pour vos conseils !
    Une petite question quand même, peut-on employer TOUS les fruits ?
    Par exemple les figues (j’ai énormément de figuiers et ce serait un bon plan pour utiliser les nombreuses figues que nous ne consommons pas)
    Merci pour votre réponse.
    Bonne journée et bien cordialement.
    Patrick

  42. Bonjour,

    J’achète régulièrement vos sachets d’épices (excellents !) pour faire des rhums arrangés. Je m’interroge cependant sur la durée de conservation des épices.
    Ma question est : les épices ne servent qu’une seule fois ou puis-je les réutiliser pour la confection d’un nouveau rhum ?
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour, et merci ! Alors une fois infusées dans le rhum, les épices ne sont pas vraiment réutilisables, elles auront données tout leur parfum, il faut donc en utiliser des nouvelles à chaque rhum.

  43. Bonjour
    Super boulot pour l’article, j’ai une question je suis de Tahiti et il y a une petite distillerie qui fait du rhum mais il n’est pas très fort (38,5 degrés) est-ce que ça va pour faire du rhum arrangé ?

  44. Bonsoir, quel plaisir de vous lire !
    J’aimerais l’essayer avec de l’ananas Victoria. Faut-il retirer la peau ou la mettre avec dans le rhum ?
    J’hésite avec du rhum ambré. Qu’en pensez vous ?
    Les bouchons des bouteilles de jus de fruits en verre sont ils assez hermétique pour la conservation ?
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      merci ! Oui, il faut retirer la peau avant de mettre l’ananas dans le rhum. Pour un bon rhum arrangé, préférez un rhum blanc, mais il est tout de même possible de le faire avec un rhum ambré. Oui, les bouteilles de jus de fruit en verre sont tout à fait adaptées pour cela !

      Benjamin

  45. Bonjour, je vois que les conseils sont très bien explicites… Bravo, cela fait plaisir, du coup j’ai une question : est-ce que nous pouvons réutiliser les gousses de vanille d’une première macération ? Si oui, je suppose qu’il faut que j’en remette des fraîches, mais combien ? Merci par avance du retour.

    1. Bonjour,

      en soit ça ne pause pas de problème, mais honnêtement, ce ne sera pas très utile, un fois bien infusée, la vanille a tout donné, donc pas de souci, mais le mieux est de repartir sur de nouvelles gousses.

  46. Bonsoir
    J ai bien aimé votre article sur les rhums arrangés. Il est très bien détaillé. Je vais vite me lancer dans la fabrication d un rhum arrangé. Cependant il y a juste une chose qui n’est pas clair pour moi. Il s agit de la quantité de fruits à mettre à macérer, vous dites « utiliser la même quantité de fruits que de rhum. » Comment quantifier en litre des fruits ? Pourriez-vous m’éclairer ? Merci.

    1. Oui, c’est vrai que ce n’est pas très clair, en fait, comme je le dis, il n’y a jamais trop de fruit, donc on ne peut pas vraiment se tromper. Si vous voulez avoir des quantités précises, disons que pour 1l de rhum, il faut compter 400g de fruit frais. Voilà !

    2. Bonjour, j’ai adoré vos articles, ça donne envie, je me lance tantôt. Vanille, banane, Sucre de canne, pomme, poire, clémentines, ça devrait le faire, non ?
      Merci pour vos articles. Bonne continuation.
      David

  47. Bonjour, ma belle soeur m’a ramené de la Réunion des sachets plantes aromatiques pour préparer des rhums arrangés, donc nous allons nous lancer ! Cependant, je vois que dans certains sachets il y a des fruits séchés style « litchi » ou autres mais encore sous coques… Dois-je les ouvrir avant de commencer la macération ou je laisse tel quel ?
    Merci de votre réponse.

    1. Bonjour, normalement, les mélanges sont prêt à l’emploi et il suffit de les mettre directement dans le rhum, sauf que dans votre cas, effectivement, je décortiquerais les fruits avant de les mettre à macérer.

    1. Bonjour André,

      non, ce n’est pas nécessaire, vous pouvez les laisser macérer, plus ils macèrent, meilleur ce sera.

      Benjamin

    1. Bonjour,

      ce n’est plus la même recette, ce n’est plus vraiment un rhum arrangé, mais oui, vous pouvez mixer le tout si vous le souhaitez.

      Benjamin

        1. Bonjour André, je ne suis pas spécialiste, mais j’étais tombé sur cette recette de crème de rhum maison :

          – 4 cl de rhum blanc
          – 3 cl de crème fraîche liquide
          – 2 cl de sirop de fruit
          – 1 cl de lait de coco

          Mélangez tous les ingrédients, frappez le mélange quelques glaçons et c’est prêt.

        2. Cc comme pour le punch coco, tu peux utiliser du lait concentré sucré. Nestlé est le meilleur. Il convient pour les crèmes de rhum (je fais caramel, café, snikers, chateigne..)

  48. Bonjour,

    Merci pour ces explications mais j’ai une question.

    Quand vous dites de rallongé du rhum avec de l’alcools, c’est de laissé encore macérer? ou juste rajouté de l’alcool?

    Quand c’est un peu trop sucré c’est possible de rattrapé le coup?

    1. Bonjour,

      oui, en rallongeant le rhum avec de l’alcool, on va diluer le rhum arrangé, il sera donc moins sucré, mais aussi moins macéré du coup, c’est pour cela qu’il faut laisser encore macérer. Après, tout est question de goût, si le goût de votre rhum vous plait une fois avoir rajouté l’alcool, il est prêt à être consommé !

      Benjamin

    1. Bonjour,

      alors je dirais 1 fève tonka râpée pour 75cl de rhum (+ le sucre selon votre goût évidemment), car la tonka est très puissante en goût. Laissez macérer au moins 2 mois.

      Benjamin

  49. un grand merci pour vos conseils pour les rhums arrangés, j’ai fait un rhum arrangé aux fleurs d’hibiscus séchées et c’est trop fort en goût, comment y remédier, merci pour votre réponse à venir

  50. Bonjour, un grand merci pour ces conseils sur le rhum arrangé, pour ma part, j’en ai fait beaucoup mais là j’ai un problème, ma macération est trop forte en goût, c’est pour un rhum arrangé aux fleurs d’hibiscus séchées, que faire s’il vous plaît, pour adoucir cela, Merci pour votre réponse

    1. Bonjour,

      si le rhum a trop le goût d’hibiscus, il suffit de le rallonger votre rhum arrangé avec plus de rhum, ce qui va diluer le goût de l’hibiscus, une fois que le goût sera à votre convenance, ajoutez potentiellement un peu de sucre si besoin est. Voilà !

      Benjamin

  51. Bonjour, peut-on remplacer le sucre de canne par du sirop de gingembre, en quelle quantité, pour faire du rhum arrangé au gingembre ?
    Merci
    CDT

    1. Bonjour, oui bien sûr, je ne peux pas vous donner une quantité, au moment d’ajouter le sirop, soit à la fin de la macération, ajoutez une petite quantité de sirop de gingembre et goûtez. Si le goût vous convient, c’est parfait, sinon ajoutez-en petit à petit jusqu’à ce que le goût vous plaise !

  52. Bonjour, merci pour ce guide pratique.
    J’ai une question, la recette du rhum vanille, par exemple, il y a 8 gousses de vanille pour 1 L de rhum. Est ce que si je fais plus volumineux par exemple 3L dans une grande bouteille, je met proportionnellement les gousses ? c’est a dire 24 ?
    Cordialement

  53. C’est très complet ce guide. Mais faut il savoir encore comment le déguster. Le faire filtrer ou non à la fin de la maceration ou bien juste au moment de le déguster.

    1. Pour ma part c’est juste au moment de déguster. Je ne filtre jamais les fruits et je laisse toujours les ingrédients dans le récipient comme ça je peux rallonger le rhum arrangé avec du rhum (pas trop non plus pour que cela ait du goût !).