Les épices et les enfants – Conseils et mises en garde

Les épices et les enfants

Tout savoir sur les aromates et vos bambins !

les enfants et les épices


Peut-on donner des épices aux enfants ou aux bébés ? À  partir de quel âge peut-on faire manger des épices aux tous petits ? Comment faire manger des épices aux enfants ? Quelles sont les vertus des épices pour les mouflets ? Quels sont les risques et dangers ?

Voici tout ce qu’il faut savoir entre les épices et les enfants : conseils, trucs et astuces !

 

Vous pouvez aussi compléter votre lecture en consultant nos articles sur comment bien choisir ses épices ou encore comment faire ses mélanges d’épices soi-même !

 

 

Avant propos :

Epices, herbes et aromates, quelles différences ? Les aromates, c’est les herbes et les épices.

Du point de vue de la définition, les herbes aromatiques sont des feuilles de plantes aromatiques.
On les consomme souvent fraîches mais peuvent aussi être séchées comme les herbes que nous proposons sur l’ile.

Parmi les plus utilisées, on retrouve le basilic, la ciboulette, l’estragon, l’origan, la sauge ou encore le thym.

L’origine des épices est différente, elles proviennent des autres parties des plantes aromatiques : fruits, fleurs, graines, racines, écorces, etc.
Elles sont quasiment tout le temps séchées.

Parmi les plus utilisées, on retrouve la badiane (anis étoilé), la cannelle, la cardamome, le cumin, le curcuma, le paprika, la nigelle, la vanille, etc.

Nous avons ensuite les mélanges d’épices, les piments et les poivres qui sont une catégorie encore à part.

 

 

Peut-on et pourquoi donner des épices aux enfants ?

Oui ! Mais pas n’importe quoi et n’importe quand ! Alors pourquoi assaisonner les plats de votre enfant ? Pour deux raisons :

les vertus des épices et aromates qui seront bénéfiques pour l’enfant

le plaisir : oui, lui aussi a le droit de varier les goûts et les couleurs, ce n’est pas réservé qu’aux adultes. Et surtout, il faut varier ! Il est important de diversifier la nourriture de votre bébé, ceci bien sûr en fonction des ses besoins naturels et de sa tolérance aux aliments.

 

Le plaisir et l’apprentissage au goût est importants pour les jeunes enfants. La stimulation des sens, donc du goût, permet à l’enfant d’appréhender son environnement et de tisser ses liens affectifs, en parallèle de ses besoins primaires.

Un bébé qui prend plaisir à manger est un bébé qui expérimente les saveurs. D’ailleurs ne sous-estimez pas les couleurs, le plaisir des yeux joue beaucoup même chez les plus petits !

C’est aussi à cette période que va se construire sa « bibliothèque » de saveurs, il serait dommage de ne pas y introduire les épices ! L’éveil au goût débute dès le début de la diversification alimentaire chez bébé, aux alentours des 6 mois, ne loupez pas le coche !

 

N’oubliez pas que le plaisir doit toujours être au centre de l’alimentation même chez les pitchouns.

 

 

Quand proposer des épices aux enfants ?

La méthode réside en un mot : progressivement !

L’âge idéal de la découverte des épices douces (non piquantes), des herbes aromatiques et des condiments en général, tournerait autour des 6 ou 7 mois, enfin à partir des 6 ou 7 mois. Cela correspond environ à 1 mois après le début de la diversification alimentaire (l’introduction des solides dans leur alimentation).

L’idéal est d’en parler avec votre pédiatre.

Vous allez faire découvrir de nouveaux aliments à votre enfant en lui faisant goûter séparément des légumes et des fruits. Ensuite vous pouvez faire découvrir de nouvelles saveurs via les épices. Dans une nouvelle recette, ajoutez une pincée d’aromate !

Vous pouvez faire goûter l’épice seule tout d’abord avant de l’incorporer dans le plat du petit, cela lui permettra de mieux se rendre compte des saveurs.

Profitez-en tout petit car vers 2 ans et jusqu’à 10 ans, la plupart des enfants entrent dans la néophobie alimentaire, leur phrase fétiche devenant : « j’aime pas ça ! ».

Encore une fois, bannissez les piments, les poivres, tout ce qui irrite ou pique à cette étape.

 


Les enfants adorent les épices

Les enfants adorent les épices !


 

Quelles épices choisir pour les petits ?
Pour bébé :

Niveau saveur, il faut y aller doucement et lui proposer des aromates doux. On oublie les piments, le poivre, il serait dommage de l’en dégouter !

Côté épices, choisissez-en telles que le curcuma, l’anis, la cannelle, le paprika ou le pavot.

La plupart des herbes aromatiques vont convenir : le basilic, le persil, le romarin ou la feuille de laurier.

Les mélanges d’épices doux : herbes pour pizza, épices Dukkah, gomasio, zaatar, etc.

Servez-vous de tous ces merveilleux produits pour assaisonner les purées de bébé !

 

Pour les plus grands :

En grandissant, élargissez l’éventail des épices dans les plats. Dès le 8ème mois, commencez à proposer de l’ail séché, de l’oignon rose, et autres saveurs plus prononcées, cela devrait commencer à passer.

À partir d’un an, un bébé peut manger de tout, comme ses parents.

Méfiez-vous toujours du piment et des poivres.

 

 

Comment donner des épices à ses enfants ?

Comme on a pu voir, à partir de 6 mois vous pouvez leur faire goûter, allez-y directement pas besoin de trouver de subterfuges ! Cependant voici quelques idées, astuces et recettes pour un apprentissage en douceur des épices par les enfants.

 

– Commencez par les familiariser avec des tisanes et infusions ! Nous avons une infusion pour les enfants qui est parfaite, sinon une bonne infusion de boutons de roses, de verveine ou de fenouil sera parfaite ! Ces infusions pourront remplacer l’eau de temps en temps pour l’hydratation des petits, elles sont en plus excellentes pour la santé !

– Enchainez simplement avec une pincée d’épice très douce dans les purées, les soupes ou les compotes, etc.

– Puis faites mariner les viandes.

– Petit à petit devenez plus aventureux dans ce que vous proposez à votre fils ou fille !

 

Une fois devenu en âge de vous aider à cuisiner, soyez ludique et faites-le participer à la préparation de biscuits aux épices rigolos par exemple. En utilisant des emporte-pièces à motifs, vous obtiendrez un résultat qui donne envie d’être mangé par l’enfant !

Et le fait de le faire participer à la cuisine va l’encourager à manger !

 


faire cuisiner les enfants avec les épices

Faites participer les enfants à la cuisine !


 

Les vertus thérapeutiques :

C’est une autre raison de mettre les épices et autres condiments au menu de la marmaille : leurs incroyables bienfaits pour la santé !

Pour connaitre les vertus thérapeutiques de chaque épice, rendez-vous sur la fiche produit dédiée à chacune, nous y détaillons toutes les propriétés.

Sinon, d’un point de vue général, les épices ont pour la plupart des effets sur la digestion, notamment tout ce qui est anisé.

Certaines vont aussi avoir des vertus relaxantes telles que la verveine, la marjolaine ou la citronnelle. Idéales donc pour préparer le sommeil du petit.

Ajoutons à cela des qualités antiseptiques, toniques, antioxydantes, antibactériennes, etc.

Ce sont aussi de belles sources de vitamines et de minéraux.

 

Mise en garde et contre-indications :

Il en existe relativement peu, la plupart du temps ce sont des cas isolés d’allergies. Pour connaitre les « dangers » liés aux épices, consultez les fiche-produits de chaque aromate, elles seront indiquées !

 

 

Les femmes enceintes et les épices ?

Peut-on manger épicé pendant la grossesse ou l’allaitement sans risque ?

Absolument ! Tant que vous n’avez pas de contre-indication, comme une allergie par exemple, il n’y a pas de soucis !

D’après l’Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES)  : « […] manger épicé pendant la grossesse ou l’allaitement est sans risque, tant que vous n’avez pas de problème à digérer de tels plats. Et même si une infime portion de ce que vous ingérez passe dans le lait maternel, il est assez improbable qu’un assaisonnement un peu fort puisse nuire à bébé. […] »

Au contraire, pendant la grossesse, le bébé va découvrir pour la première fois de manière indirecte les goûts de sa maman, ce n’est pas le moment de l’en priver !

Certains docteurs conseillent même de manger de l’ail, en tout cas il n’y a pas de danger. D’ailleurs il y a de nombreux pays où la nourriture est très épicée, pimentée ou poivrée et les mamans ne changent pas leurs habitudes culinaires pendant leur grossesse ou l’allaitement, sans conséquences néfastes pour leur enfant !

Au contraire, les piments sont excellents pour la santé, les poivres aussi sont bons pour la santé, que ce soit la nôtre ou celle de nos enfants.

Pour tordre le coup à des croyances populaires, les épices n’ont jamais provoqué de fausse couche ou déclenché des accouchements.

Pour finir, suivez toujours les conseils de votre pédiatre.

 

Résumé
Nom article
Les enfants et les épices
Auteur
Description
Tout ce qu'il savoir sur les épices et les enfants !
Posté dans Tout sur les épices. Mettre en favoris lien.

10 réponses à Les épices et les enfants – Conseils et mises en garde

  1. Sahraoui fadila dit :

    C’est un très bon article. Je sais que les gens du sud Algérien donnent de la nourriture très épicée à leurs enfants des leur très jeune âge

    • Benjamin - L’île aux épices dit :

      Bonjour !

      et ce ne sont pas les seuls, partout dans le monde on mange épicé et les enfants suivent le mouvement, c’est ce qui m’est arrivé personnellement, je mange des épices du plus loin que je me souvienne ! :)

      Benjamin

  2. Patricia Guibal dit :

    Le copain de ma fille, fait avaler à ma petite fille de 6 ans du Harissa pour la punir. Quel risque pour l’enfant ?

    • Benjamin - L’île aux épices dit :

      Bonjour,

      mise à part le traumatisme psychologique de l’enfant (et c’est quand même gravement le principal), rien côté physique, mais cela s’apparente beaucoup à de la maltraitance sur enfant à mon humble avis, je ne suis pas habilité à vous en dire plus.

  3. vitall dit :

    Sujet très intéressant, vous avez répondu à mes questions !

  4. Vlaire dit :

    Moi j’ai commencé à donner des épices très jeune à mon fils, même des choses pimentés, aujourd’hui il est habitué et je n’ai jamais eu de problème, je conseille à tout le monde de ne pas hésiter à donner des épices à vos enfants. J’adore vos articles, j’attends la suite !

  5. steph dit :

    Super article, merci Benjamin, j’ai toujours cru qu’il ne fallait pas donner d’épices aux enfants, on peut dire que j’ai appris pleins de choses ! par contre, partir de quel âge on peut leur faire goûter poivre et piment ? Parce que je vois que tu insistes beaucoup sur ce sujet. Merci.

    • Benjamin - L’île aux épices dit :

      Bonjour Steph, en fait il n’y a pas vraiment d’âge, si j’insiste sur cette contre indication c’est parce qu’il ne faudrait pas que le piquant ou l’irritant du piment et du poivre dégoûte l’enfant des épices ! Encore une fois, dans certaine cultures, la nourriture est traditionnellement très épicée (pimentée) et ça ne pose pas de problème. Testez en douceur et suivant la réaction de l’enfant, poursuivez ou arrêtez. Voilà !

      • Jean-Dominic dit :

        J’étais curieux aussi, car l’autre fois ma femme et moi nous nous sommes fait du tilapia à la sriracha (on s’entend: un peu de sriracha mélangé à une sauce tomate douce). Notre fils (20 mois) a refusé son assiette et a dévoré la notre pour en redemander encore. J’ai envie de partager la recette à mon entourage, et je suis tombé sur votre page en cherchant des contre-indication aux sauces fortes pour les jeunes enfants.

        • Benjamin - L’île aux épices dit :

          Ah, un futur client de l’ile aux épices donc ! Oui, vous aurez compris qu’il n’y a pas de souci à donner du piquant aux enfants, tant que vous ne l’en dégoutiez pas bien sûr !

          Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *