Histoire des épices

Histoire des épices

Une brève approche de l’histoire de ces merveilles

histoire des épices


L’utilisation des épices, en cuisine ou en médecine, remonte à plus de 5000 ans avant notre ère.

Durant l’Antiquité, en Mésopotamie, les nations Assyriennes et Babyloniennes connaissaient déjà les différentes vertus des épices, que ce soit pour leurs vertus gustatives, leurs propriétés médicinales et leur utilité en parfumerie.
Le commerce des épices n’avait alors rien à envier aux commerce de l’or et des pierres précieuses.
Ce sont les marchands arabes qui, les premiers, ont rapporté des épices de Chine et d’Inde vers l’Occident. Le commerce des épices se développa surtout dans le Moyen-Orient à partir de 2 000 ans avant J.-C. avec la cannelle, la casse du cassier et le poivre.
Au Moyen-Âge, en occident, les épices étaient très utiles pour dissimuler le goût faisandé de la viande. A cette époque, on pouvait trouver du safran, aujourd’hui l’épice la plus chère du monde, dans plus d’un tiers des recettes.

A partir du XVème siècle, les navigateurs portugais franchissent le cap de Bonne-Espérance et se lancent dans ce si rentable commerce.

La route des épices est à cette période contrôlée à l’Est par les Arabes et au sud par les Portugais. L’ouest de l’Europe étant une route inconnue de tous, Christophe Colomb convainc la couronne d’Espagne d’y tenter sa chance pour y découvrir une nouvelle route vers le monde des épices.

Et, bien qu’il n’arrive pas aux Indes, l’ironie du sort fait qu’ il découvre l’Amérique, un autre continent riche en épices.

Au XVIIème siècle, les Français mettent un pied dans le monde des épices aux Indes, par le biais de la création par Colbert de la Compagnie des Indes Orientales. Plus tard, ils utiliseront leurs colonies des Antilles (Guadeloupe, Martinique) et de l’océan Indien (Madagascar, La Réunion, Maurice) pour y développer la culture des épices.

A la fin du XVIIIème siècle, ce sont les Anglais qui dominent le marché des épices, mais c’est à cette période que la valeur des épices commence à chuter.
Aux XIXème siècle, la culture des épices s’étend dans le monde entier.
Les épices ont donc été à travers le temps, des médicaments, des produits rares valant plus chères que l’or et les pierres précieuses, mobilisant des hommes prêts au voyage et l’aventure pour elles.

Retrouvons cette esprit et lorsque nous savourons un plat épicé, revivons cette incroyable épopée.


Pour poursuivre votre lecture, consultez nos articles sur l’histoire du piment ou l’histoire du poivre.

 

 

 

Posté dans Articles de fond. Mettre en favoris lien.

Une réponse à Histoire des épices

  1. mac dit :

    M’interessant particulièrement au sujet, je vous remercie pour ces excellentes infos ! Bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *