Comment utiliser la spiruline contre le cholestérol et les triglycérides ?

La spiruline et le cholestérol

La spiruline agit-elle vraiment sur le taux de cholestérol et de triglycérides, et si oui comment l’employer ?

spiruline et cholesterol


La spiruline est utilisée depuis toujours comme superaliment, et sa composition exceptionnelle serait bénéfique dans la lutte contre le cholestérol. Est-elle vraiment efficace sur le mauvais cholestérol ? Et les triglycérides ? Si oui, comment l’employer pour baisser son taux de cholestérol ? Voyons cela ensemble.

 

NB : Découvrez notre spiruline d’origine française !

 

 

Le cholestérol, qu’est-ce que c’est ?

On parle de bon et de mauvais cholestérol, de HDL et LDL, expliquons rapidement cela pour mieux comprendre.

 

Les types de cholestérol

Le cholestérol est transporté du foie vers les autres cellules de l’organisme, via les lipoprotéines LDL.

Quand on parle de LDL-C et de HDL-C, on ne parle donc pas de cholestérol, mais de lipoprotéines dont le rôle est de transporter les molécules de cholestérol. Il n’existe donc pas de « bon cholestérol » ou de « mauvais cholestérol », mais de bons ou mauvais modes de transport du cholestérol.

Quand on parle de LDL Cholestérol, dit « mauvais cholestérol », il s’agit en réalité d’une molécule de cholestérol mal transporté. En effet, les LDL-C peuvent « déposer » du cholestérol, qui s’accumulera dans les artères.

Alors que quand on parle de HDL Cholestérol, dit « bon cholestérol », il s’agit en réalité d’une molécule de cholestérol bien transporté. En effet, les HDL-C ne « déposent » pas de cholestérol dans les artères, mais au contraire, en « récupèrent » l’excédent pour l’éliminer.

 

Le rôle du cholestérol

Le cholestérol n’est pas utilisé comme combustible par le corps, mais joue un rôle important comme lipide alimentaire, servant de composant dans la structure des sels biliaires, de la vitamine D et des hormones stéroïdes (oestrogènes, progestérones, testostérones, cortisol, aldostérone, etc.).

C’est aussi un élément essentiel des membranes plasmiques des cellules, et possède bien d’autres fonctions dans l’organisme, il est donc absolument nécessaire au bon fonctionnement métabolique, mais dans des doses raisonnables.

 

Et les triglycérides ?

Les triglycérides sont des lipides qui permettent le stockage des acides gras au niveau des tissus adipeux. Un taux élevé de triglycérides peut aussi accroître les risques de maladies cardiovasculaires et induire d’autres maladies.

En général, l’alcool, les sucres et un excès de poids favorisent l’augmentation du taux de triglycérides dans le sang. Les triglycérides proviennent principalement des sucres et non graisses comme on le pense souvent.

 

Les causes et conséquences d’un taux de cholestérol élevé

Les causes sont multiples et sont essentiellement liées au mode de vie : alimentation trop riche, trop sucrée, trop salée, stress, alcool, tabac, manque d’exercice, etc.

Un excès de cholestérol dans le sang est l’un des facteurs de risque de développement d’une maladie cardiaque coronarienne. L’accumulation du cholestérol dans le sang fait qu’il se dépose sur les parois internes des artères : c’est l’athérosclérose. Avec le temps, les vaisseaux se durcissent : c’est l’artériosclérose.

Au fur et à mesure, le diamètre des artères diminue, parfois même elles se bouchent carrément, avec tous les maux que ça entraîne sur le système cardio-vasculaire : infarctus, thrombose, artérite, et toutes les maladies cardio-vasculaires.

Il s’agit de la première cause de mortalité en Occident.

 

 

Comment la spiruline permet-elle de baisser son taux cholestérol ?

L’algue et sa composition exceptionnelle font des miracles, notamment la spiruline pour les régimes ou encore la spiruline pour la thyroïde.

On attribue l’action de la spiruline sur le cholestérol à son taux élevé d’acide gamma-linolénique, autrement appelé oméga-6.

Après examen des données scientifiques, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) ont estimé que les produits qui contiennent de l’acide linoléique peuvent prétendre à contribuer au maintien de taux sanguins de cholestérol normaux.

L’acide gamma-linolénique permet aussi la synthèse d’EPA (acide eicosapentaénoïque), permettant de diminuer les concentrations de triglycérides dans le sang. La spiruline déclenche la stimulation d’un enzyme, la lipoprotéine lipase, enzyme clé dans le métabolisme des triglycérides et des lipoprotéines.

Pour certains, l’action de la spiruline sur le cholestérol et les triglycérides provient de la forte teneur de la spiruline en chlorophylle-a, en acides gras poly-insaturés, en fibres et en acide nicotinique, tout en ayant un rapport très bas entre lysine et arginine (0,67).

Des études préalablement menées sur le rat, puis menées sur l’homme à l’université de Tokai, au Japon, ont confirmé que même une dose relativement faible de spiruline quotidienne permet une baisse du « mauvais » cholestérol, mais aussi une augmentation du « bon cholestérol ».

Une autre étude, menée en Allemagne, initialement prévue pour étudier les effets minceurs de la spiruline, a mis en évidence une diminution du cholestérol chez ceux qui avaient pris de la spiruline.

L’action des oméga-6 est aussi une des causes des effets de la spiruline sur la peau.

 

 

Comment utiliser la spiruline pour baisser son taux de cholestérol ?

D’après les études, la prise de spiruline pour le cholestérol doit être régulière. Si elle s’arrête ou n’est pas régulière, les taux de cholestérol reprennent leurs valeurs initiales.

Cet article est à titre purement informatif, consultez votre médecin avant de prendre quoi que ce soit et de vous lancer dans une cure. Pour plus de détails, consultez notre article sur comment utiliser la spiruline.

 

Comment l’employer ?

Pour profiter pleinement de sa composition nutritionnelle, il faut consommer la spiruline froide, car la valeur nutritionnelle d’un aliment diminue avec la chaleur.

Elle possède une forte saveur, donc il est plutôt conseiller de la marier avec une boisson ou un aliment goûtu.

Saupoudrez la spiruline sur les aliments, dans du jus de fruits, du jus de légumes, des soupes, des potages, dans un smoothie, un yaourt, un pudding de graines de lin ou de chia, etc., mais pas dans une boisson chaude !

Plusieurs autres épices comme le curcuma et la cannelle sont également des alliées contre le « mauvais » cholestérol. Il serait possible de les associer pour augmenter l’effet.

 

Pour quelle posologie ?

En réalité, il n’existe pas vraiment de posologie précise pour la spiruline, étant donné qu’il s’agit d’un aliment et non d’un médicament, mais il existe des recommandations.

La posologie classique est de consommer entre 2 et 5 g de poudre de spiruline par jour (soit environ 1 cuillère à café), en commençant par une dose de 1 g par jour durant la première semaine, puis en augmentant progressivement les doses de 0,5 g tous les 5 jours.

La spiruline n’est efficace que si elle prise sous forme de cure quotidienne durant plusieurs semaines, entre 4 et 6 semaines, suivies d’une pause aussi longue que la cure. Il n’est pas recommandé de faire plus de 3 cures par an.

La recommandation générale est de ne pas dépasser les 6 g, et les premiers effets de la spiruline se font ressentir dès 800 mg. La plupart des études sur le cholestérol ont été effectuées avec des doses de 4 à 5 g de spiruline.


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure spiruline française :

Acheter de la spiruline


 

Contre-indications et effets indésirables

Nous avons consacré un article spécial détaillant quels sont les effets indésirables de la spiruline.

Retenez qu’il n’y a aucun danger à consommer de la spiruline si vous respectez les conseils donnés dans le paragraphe « Pour quelle posologie ? », et si vous ne faites pas partie des gens à qui la spiruline est proscrite, soit les personnes :

  • souffrant d’hémochromatose (excès de fer dans le sang)
  • souffrant d’insuffisance rénale
  • souffrant de phénylcétonurie

 

 

Des conseils de diététicien

Même si l’alimentation ne joue que sur 15 % du cholestérol du corps, en la surveillant, on peut significativement faire baisser les taux de cholestérol dans le sang en diminuant l’apport de cholestérol alimentaire.

Ainsi, sans toutefois les éliminer, on peut diminuer la consommation d’aliments comprenant beaucoup d’acides gras saturés et insaturés, c’est-à-dire contenant des graisses animales : viandes, poissons, oeufs, fromages, etc.

En compensation, on peut privilégier les aliments contenant des acides gras insaturés comme les oméga-3, c’est-à-dire contenant des graisses végétales : huiles de soja, de colza, de lin, les poissons gras, les avocats, etc.

Une bonne manière de faire remonter le « bon cholestérol », c’est-à-dire le taux de HDL, une manière simple est de pratiquer une activité physique régulière : marche, course, aerobic, natation, etc.

 

 

Résumé
La spiruline et le cholestérol
Nom article
La spiruline et le cholestérol
Description
La spiruline agit-elle vraiment sur le taux de cholestérol et de triglycérides, et si oui comment l'employer ?
Auteur
Posté dans Tout savoir sur la spiruline (liste d'articles). Mettre en favoris lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *