Tout sur la nigelle et les cancers



La nigelle, de son nom scientifique Nigella Sativa, aussi appelée Habba Sawda ou cumin noir, est une épice aux multiples vertus pour la santé, et on en parle beaucoup pour ses effets sur les cancers. On aborde un sujet grave et sérieux, c’est pourquoi je n’aborderai que ce que dit la science occidentale et très peu la médecine alternative (que je ne désapprouve pas, mais je ne veux froisser personne).

Cet article ne remplace pas, bien entendu, la consultation et l’avis d’un médecin qui est primordial si vous souffrez d’un cancer. Les remèdes de cet article sont à titre indicatif, ne remplacent aucun avis d’un médecin, et ne sauraient en aucun cas engager la responsabilité de l’auteur.

Par ici pour acheter des graines de cumin noir.

Avant-propos :

J’avoue que je ne tiens pas dans mon coeur les industries pharmaceutiques, l’Organisation Mondial pour la Santé (OMS), ainsi que la fondation ARC pour la recherche contre le cancer, et tous les acteurs tournant autour de cette satanée maladie.

Les conflits d’intérêts sont bien trop importants pour que tout soit clair : une entreprise censée soigner les gens, gagne plus d’argent quand les gens sont malades, suis-je le seul à voir le problème ?

Les scandales médicaux au sujet de ces acteurs sont nombreux, facilement consultables (faites vos recherches), mais ne sont pas le sujet de cette page. Cependant, il me semblait honnête de vous donner mon opinion générale pour que vous puissiez juger mon article en toute objectivité, mais aussi voir les efforts considérables que j’ai faits pour être le plus impartial possible, malgré mon dégoût de cette machine médicale occidentale.

La nigelle comme remède ?

Une chose est sûre, c’est que la nigelle est employée depuis la nuit des temps pour ses vertus pour la santé. C’est un ces remèdes séculaires oubliés et qui regagnent en popularité, notamment suite à plusieurs recherches scientifiques, mais aussi grâce aux musulmans.

En effet, son aspect remède miraculeux lui vient aussi beaucoup de la fameuse phrase de Mohammed, prophète de l’Islam, dans le recueil de hadith d’Al-Boukhari : « Soignez-vous en utilisant la graine de nigelle, c’est un remède contre tous les maux à l’exception de la mort ». En médecine prophétique musulmane, on retrouve la nigelle à tous les étages, comme par exemple pour traiter l’infertilité.

On retrouve aussi la graine noire dans les médecines traditionnelles d’Inde, du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Amérique Latine et de nombreuses autres contrées. La nigelle y est aussi présente pour soigner de nombreuses maladies, dont les cancers.

Il existe de nombreux témoignages de personnes ayant traité leur cancer grâce à la graine noire en traitement alternatif.

Même la recherche occidentale avance dans ce sens, car nombreuses sont les études (voir paragraphe suivant) qui ont montré l’efficacité du cumin noir contre de nombreux cancers tels que les cancers : du pancréas, du côlon, de la prostate, du sein, du poumon, du pancréas, et même des cancers cérébraux.

La chimiothérapie, qui consiste à détruire toutes les cellules, saines ou malsaines, a de nombreux effets secondaires graves, dont le principal reste la possibilité d’avoir un second cancer, récidives souvent sont très agressives et peuvent se produire à partir de réensemencement de la tumeur.

La nigelle, elle, ne s’attaque qu’aux cellules malsaines, les cellules cancéreuses, sans toucher aux cellules saines, au contraire : la graine noire permet de reconstruire et renforcer le système immunitaire ainsi que les bonnes cellules.

Bien sûr, il n’existe pas un remède au cancer sans le mode de vie sain qui va avec, un régime sans : sucre, aliments transformés, farines blanches, produits raffinés, pesticides, etc. Il faut bannir tous ces aliments qui alimentent les tumeurs. Mais encore une fois, ce n’est pas le sujet de l’article.

Comment agit le cumin noir ?

Car oui, il n’y a pas que la médecine alternative qui s’intéresse à la nigelle de l’espèce Nigella sativa. En 2016, on dénombre 462 études qui ont été publiées sur l’efficacité de la graine de nigelle, notamment contre les tumeurs cancéreuses.

On sait aujourd’hui que les graines de nigelle inhibent l’activité des cellules cancéreuses et, dans certains cas, peuvent aller jusqu’à tuer les cellules cancéreuses.

L’action de l’épice au niveau moléculaire à l’origine de son rôle anti-cancer n’est pas encore bien comprise. Cependant, un des principes actifs de la graine noire pourrait être à l’origine des effets antitumoraux de l’épice : la thymoquinone. Elle possède des effets bénéfiques sur de nombreuses maladies inflammatoires, dont font partie les cardiovasculaires, le diabète, l’asthme, les maladies rénales, et de nombreuses autres dont celle qui nous intéresse ici, les cancers : du foie, de la peau, du pancréas, du col de l’utérus, du sein, des os, de l’estomac, du sang, de la prostate, du côlon, du poumon, du cerveau et le lymphome.

En effet, des études ont montré que la thymoquinone est un antioxydant et permet de booster le système de défense de l’organisme. Elle a des propriétés anti-inflammatoires, anti-cancéreuses, et cytotoxiques sélectifs pour les cellules humaines, c’est-à-dire qu’elle tue les cellules cancéreuses humaines sans être nocif pour les cellules normales.

Accessoirement, la thymoquinone est un antioxydant qui permet de booster le système de défense de l’organisme, qui a des propriétés anti-inflammatoires, agissant comme bronchodilatateur, antihistaminique et relaxant des bronches, c’est pourquoi on utilise la nigelle contre les allergies et l’asthme.

Aussi, la nigella sativa permettrait de déclencher l’apoptose, un processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction. Elle aiderait donc l’organisme à éliminer les cellules trop anciennes, inutiles, mais aussi les cellules malsaines dont font largement partie les cellules cancéreuses, tout en régulant le processus qui gère la survie des cellules pour les cellules normales.

Tous les autres bienfaits de la nigelle participent à la guérison et à la reprise d’un bon état de santé général.

Que ce soit sous forme de graine ou d’huile, on sait la nigella sativa est efficace pour la prévention et le traitement de nombreuses formes de cancer et surtout, sans effets secondaires.

Fait étonnant, toutes les études menées toutes ces années ont toujours donné des effets positifs, cependant presque aucun essai clinique humain n’a été mené malgré le rapport entre les effets spectaculaires de la nigella sativa et la non-existence d’effets indésirables. On peut se poser des questions tout de même.

Les recherches scientifiques occidentales sur la nigelle et le cancer :

Étude sur le cancer du foie :

Dans une étude de 2013 menée en Inde, des chercheurs ont étudié l’utilisation de la thymoquinone, un des principaux composés de la nigelle, sur une tumeur cancéreuse du foie.

On a donné à un groupe de rat de l’eau qui contenait 0,01% de thymoquinone, et l’autre groupe de l’eau ordinaire. Après 16 semaines, les nodules de cancer du foie, des marqueurs de lésion du foie et des marqueurs tumoraux ont été mesurés chez les deux groupes.

Résultat : une augmentation de la taille des tumeurs sur les rats qui n’avaient pas reçu de thymoquinone, alors que les rats qui en ont reçu ont vu une réduction importante des marqueurs de lésions du foie et une baisse conséquente des marqueurs tumoraux. De plus, ce dernier groupe n’a pas développé de nodules d’un cancer du foie, et l’augmentation des nouvelles tumeurs était bien moindre que dans le groupe de rats non traités. La thymoquinone a donc eu un effet important dans le traitement du cancer du foie, en empêchant les cellules cancéreuses à proliférer de manière significative.

Étude sur le cancer du poumon :

Dans une étude menée en Arabie Saoudite en 2014, des chercheurs ont étudié en laboratoire l’activité anti-cancer de l’huile de nigelle et de l’extrait de la graine noire sur des cellules cancéreuses de poumon humain. Ils ont exposé les cellules à l’huile de nigelle d’un côté, et à l’extrait de graines de nigelle de l’autre, cela sur une durée de 24 h.

Résultat : l’huile de nigelle, ainsi que l’extrait de nigelle, ont tous les deux réduit de manière significative le nombre de cellules cancéreuses vivantes et ont modifié la morphologie cellulaire. Ils ont remarqué aussi que la concentration en nigelle jouait un rôle important : plus l’huile et l’extrait était concentrée, plus efficace était l’effet sur les cellules cancéreuses.

Il faut préciser qu’étant un pays musulman, les graines de nigelle sont employée en médecine traditionnelle pour traiter de nombreuses maladies.

Études sur le cancer du cerveau :

Dans une étude menée à l’université de l’Ohio State University en 2013, des chercheurs ont étudié l’effet de la thymoquinone sur le glioblastome, la forme la plus agressive de tumeur maligne du cerveau chez l’homme.

L’objectif étant de comprendre comment la thymoquinone inhibe sélectivement l’activité des cellules du cancer du glioblastome du cerveau et de la moelle épinière, sans inhiber l’activité des cellules normales. Sans trouver de résultat catégorique, les chercheurs ont conclu que la thymoquinone permet d’inhiber les gènes de l’autophagie dans les cellules cancéreuses. L’autophagie déclenche la production d’énergie cellulaire qui permet à la tumeur de vivre et de proliférer.

Études sur le cancer du sein :

Dans une étude menée en Malaisie en 2013, les chercheurs ont testé l’efficacité de la thymoquinone pour le traitement à long terme de lignées de cellules de cancer du sein humain en laboratoire.

Résultat : ils ont constaté l’efficacité anticancer de la thymoquinone, ainsi que son effet inhibant sur la prolifération des cellules cancéreuses du sein. Ils ont aussi constaté que les dosages avaient une influence sur la capacité inhibante de la thymoquinone.

Une autre étude de 2003 menée à l’université Jackson State University aux États-Unis, des chercheurs ont montré la réduction significative des cellules cancéreuses du sein en présence de Nigella sativa.

Étude sur la leucémie :

Dans une étude malaisienne datant de 2013, les chercheurs ont étudié l’apoptose de cellules leucémiques en contact avec la thymoquinone. L’apoptose, comme je l’ai déjà précisé, est un processus par lequel des cellules déclenchent leur auto-destruction.

Résultat : les chercheurs ont constaté que le traitement des cellules leucémiques avec la thymoquinone induit l’apoptose, et donc la mort des cellules cancéreuses.

Étude sur le cancer du côlon :

Dans une étude menée à l’Université du Mississippi Medical Center, les chercheurs ont étudié et comparé l’effet d’un mélange de thymoquinone de la nigelle et de catéchine du thé vert, avec le médicament de chimiothérapie 5-FU sur les cellules cancéreuses du côlon humain dans des cultures de laboratoire.

Résultat : la thymoquinone et la catéchine ont causé une destruction importante des cellules cancéreuses et ont stoppé l’évolution de ces cellules de manière comparable aux cellules exposées au médicament de chimiothérapie 5-FU, mais sans les effets secondaires de ce dernier.

Les chercheurs concluent :  » La thymoquinone est un agent alimentaire prometteur pour la prévention du cancer. Nous avons étudié les effets de la thymoquinone contre des cellules humaines de cancer du côlon. Nous rapportons qu’elle inhibe la croissance des cellules cancéreuses du côlon. Nos résultats confirment la possibilité d’utiliser cette substance pour le traitement du cancer du côlon. »

Une autre étude de 2010 sur des rats menée par un projet de recherche à Tanta, en Égypte, a montré que l’usage de la nigelle a réduit la taille des tumeurs dans le colon de manière importante, mais aussi des tumeurs ayant infectées les poumons et l’œsophage.

Étude générale :

Une étude du Centre de recherche sur le cancer à Hilton Head Island en Caroline du Sud a montré les capacités de la nigelle de l’espèce Nigella sativa à provoquer la mort des cellules tumorales.

Étude sur le cancer du pancréas :

C’est un des cancers les plus dangereux. Dans une étude de 2008 réalisée au Kimmel Cancer Center à Jefferson, la nigelle a tué 80% des cellules du cancer du pancréas.

La nigelle pour supporter les traitements de radiation :

Ce n’est pas nouveau, on sait que les patients atteints de cancer et traités par radiothérapie souffrent de graves effets secondaires pendant et après leur traitement.

Une étude de 2014 a été menée sur des rats par des chercheurs turcs sur l’effet de l’huile de graine de nigelle sur les traitements radiothérapiques pour le cancer, plus précisément sur le foie. Les chercheurs ont ajouté de l’huile de nigelle sur des tissus du foie irradiés.

Résultat : l’huile de nigelle a réduit les marqueurs de stress oxydatif et a augmenté la capacité antioxydante dans le tissu hépatique de rats. L’usage de la nigelle est donc conseillé avant, pendant et après la radiothérapie pour se protéger au mieux des effets nocifs des rayonnements.

Dans une autre étude menée sur des souris en Inde, datant de 2012, les chercheurs ont étudié l’effet de la nigelle sur un traitement par rayonnement gamma en recréant au mieux un milieu clinique humain où les tissus sains des patients sont exposés aux effets néfastes de la radiothérapie.

On a donné à un groupe de souris 100 mg de nigelle par kilo, et rien à un second groupe.

Résultat : chez le groupe de souris ayant pris de la nigelle, on a pu constater que la graine noire a protégé le foie, la rate, le cerveau et les intestins des dégâts des irradiations. La graine de nigelle a donc montré des effets protecteurs contre les dommages radio-induits et les altérations biochimiques, certainement grâce à son effet sur les radicaux libres et ses vertus antioxydantes.

Ces résultats sont impressionnants et encore une fois sans effets secondaires, on a du mal à comprendre encore une fois pourquoi des essais cliniques n’ont pas été menés sur des patients cancéreux humains quand on voit le risque inexistant de ces tests et à quel point cela pourrait améliorer la qualité de vie des patients sous traitement par radiation.

Une étude sur la chimiothérapie menée en Allemagne en 2011, explique que la doxorubicine, élément central de la chimiothérapie, a une efficacité assez limitée dans le traitement des cancers multirésistants et surtout, a une grande cardiotoxicité.

La thymoquinone possède un effet protecteur contre la cardiotoxicité.


miel et nigelle contre les tumeurs

L’association nigelle et miel a donné des résultats impressionnants


Quelques conclusions et réflexions :

La nigelle est-elle un traitement miracle ?

On ne peut que répondre non. Il serait inhumain de faire miroiter une guérison miraculeuse à des gens atteints de cette terrible maladie. La réponse non est induite par le terme miracle, la nigelle est un aliment. Les effets sont là, mais l’analyse des rapports des études publiées et précédemment citées montrent que des études approfondies sont nécessaires.

Ces études approfondies manquantes seraient tout simplement des essais cliniques sur les humains, avec le développement de protocoles spécifiques pour l’utilisation de la graine de nigelle pour soigner des patients atteints de cancer, ou pour améliorer la tolérance à la chimiothérapie.

Cependant, presque aucun essai clinique n’a été mené sur les humains, on se demande d’ailleurs quand cela va arriver. Les esprits tordus, dont je fais partie, se demandent même si ce n’est pas voulu.

Pourquoi n’y a-t-il pas d’essais sur les humains ?

Les propos qui suivent n’engagent que moi et ne sont que réflexions personnelles.

Ce remède sain, naturel, et efficace si on en croit les nombreuses études menées sur le sujet, est toujours resté cantonné aux laboratoires sans aucune raison justifiée.

Depuis des millénaires, la nigelle est consommée comme épice avant tout et sans aucun souci pour l’homme, bien au contraire, toutes les civilisations l’ont reconnu comme remède. Il est donc assez étonnant de poursuivre maintes études en laboratoire et sur les animaux pour un produit qui n’est pas nocif.

Avec la validation de l’effet bénéfique de la graine noire et de sa thymoquinone, la recherche devrait axer ses efforts sur le développement de protocoles pour l’utilisation de la graine de nigelle pour soigner des patients atteints de cancer, ou pour améliorer la tolérance à la chimiothérapie. Cependant, rien ne se passe.

Pourquoi ? Mon opinion est que les principaux coupables sont les sociétés pharmaceutiques et leur hégémonie dans le monde de la santé. Il ne faut pas réfléchir bien longtemps pour voir que la cotation en bourse de ces sociétés leur importe plus que la santé des gens.

On sait aujourd’hui les médicaments de chimiothérapie deviennent moins efficaces, et des études dont nous venons de parler montre que la thymoquinone de la nigelle pouvait s’avérer aussi efficace que certains médicaments, et en association avec un traitement de chimio, la combinaison était plus efficace que la chimio seule. La graine pourrait donc potentiellement devenir le grand remplaçant des traitements médicamenteux, sauf que la nigelle, ça ne coûte pas cher ! Alors que le prix d’une chimiothérapie est exorbitant. Coup dur pour le portefeuille de l’industrie pharmaceutique pour qui un nouveau cancéreux s’apparente à un jackpot.

Il n’est donc pas dans l’intérêt financier des sociétés pharmaceutiques d’encourager les essais sur l’homme d’une substance naturelle comme l’huile de nigelle qui entraineraît des pertes de l’ordre de milliards d’Euros.

Pour ceux que cela intéresse, je vous conseille les livres de Michel Dogna, ancien ingénieur chimiste, et aujourd’hui naturothérapeute, particulièrement son livre « Prenez en main votre santé », dans lequel il traite de quelques dossiers noirs de l’industrie pharmaceutique.

Est-ce un scandale ?

Clairement, oui. Quand on voit les résultats des recherches citées, ajouté à l’absence d’effets néfastes, sans oublier toutes les autres vertus pour la santé de la nigelle, qu’il n’y ait pas d’avancée sur ce sujet est scandaleux. Pour ma part, c’est même un crime au sens propre du terme.

Je ne prétends pas que la nigelle soit le remède universel absolu, mais tout de même, les résultats sont là, et en attendant, des gens meurent tous les jours à cause du cancer et aussi des traitements.

Et si moi, je contractais un cancer ?

Quand je parle de la nigelle autour de moi, on me demande souvent « mais toi, t’as un cancer, tu fais quoi ? Tu manges des graines ? ». Légitime.

Difficile de se projeter, mais sans aucun doute, j’ajouterais la nigelle à mon quotidien (bon, c’est déjà le cas vous me direz). Il est probable que je suivrai les recommandations des médecins, quitte à suivre une chimiothérapie ou des traitements de radiation, mais associés à une cure de nigelle, ça, c’est certain.

Pourquoi ? Parce que ça ne coûte rien ! Pas de danger, pas cher, et certainement efficace, la vraie question, c’est pourquoi s’en passer ?

Comment faut-il prendre la nigelle pour le cancer ?

Ceci n’est pas une posologie, mais une information à titre indicatif qui ne remplace pas la consultation d’un médecin qu’il faut impérativement consulter.

Avec le peu d’informations sur ce sujet, et parce que nous ne disposons pas de recherches qui confirment si ces protocoles sont valables pour toutes les formes de cancer, nous ne pouvons que faire des suppositions sur la posologie, en nous basant sur des médecines alternatives. De toute façon, la nigelle n’est qu’une épice et non un médicament.

Dosage général :

Il est conseillé de prendre la nigelle quotidiennement, sous forme de graines moulues ou d’huile. Consultez notre article pour faire de l’huile de nigelle maison.

Les graines ou l’huile peuvent être mélangées à des jus de fruits, des infusions, du thé, de l’eau, une autre huile, bref, à tout sans aucun problème.

  • Pour un adulte : 1 à 3 cuillères à café de nigelle par jour à répartir matin, midi et soir, ou bien 1 cuillère à soupe, le soir au coucher.
  • Pour un enfant : moins de 12 ans, 1/2 cuillère à café par jour, plus de 12 ans, 1 cuillère à café par jour.

Pour un adulte, la dose préventive serait autour d’une cuillère à café de nigelle, et la dose curative plutôt 3 cuillères à café, d’après ce que j’ai pu lire au cours de mes recherches.

Il est plutôt courant de le prendre par voie interne, mais on peut aussi l’appliquer par voie externe, sous forme d’huile du coup.

En cure, il ne faut pas excéder 9 g par jour, pour une cure de durée maximale de 3 mois.


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure qualité de graines de nigelle, au meilleur prix :

Acheter de la nigelle


Méthode n°1 :

Ce remède naturel est des plus simples et efficaces pour un bon état de santé général. Je l’ai conseillé à mon entourage pour de nombreux maux : rhinites allergiques, fatigue, douleurs, insomnie, arthrose, migraines, nausées, une infection urinaire, problèmes respiratoires et circulatoires, glycémie, cholestérol, etc.

Moulez 1 dose de graines de nigelle au mixeur, mélangez la poudre avec 2 doses de miel. Par exemple : 1 cuillère à café de nigelle pour 2 cuillères à café de miel.

Prenez une cuillère à café le matin, 1/2 h avant le petit-déjeuner, une seconde dans l’après-midi, et la troisième avant de dormir.

C’est aussi un remède, dans le cadre d’une alimentation saine, permettant de perdre du poids. Consultez notre article sur la nigelle et les régimes pour en savoir plus.

Pour l’anecdote :

Il s’agit d’un remède ancestral, mais qui a été testé en laboratoire dans une étude sur des rats en Égypte. Quatre groupes de rats, préalablement exposé à un agent cancérogène fort, ont reçu pour un groupe des graines de nigelle seulement, un second du miel seulement, un troisième du miel et de la nigelle, le quatrième n’ayant rien reçu (groupe témoin).

Résultat : après 6 mois, les rats qui ont mangé des graines de nigelle ont eu une protection de 80% contre le stress oxydatif et la formation de cancer. Les rats qui ont mangé des graines de nigelle et du miel ont été protégés à 100% contre le stress oxydatif, les réponses inflammatoires, et la formation de cancer.

Méthode n°2 :

Prenez de la nigelle toute seule. Il existe de nombreux dosages, mais il semble qu’une cuillère à café matin et soir soit parfaite. Vous pouvez la prendre directement en mâchant les graines, ou en buvant l’huile.

Elle est parfaite pour s’intégrer dans votre cuisine, on la retrouve d’ailleurs dans les cuisines du Nord, du Moyen-Orient, de l’Inde, pakistanaises et iraniennes, de l’entrée au dessert, donc ajoutez-la à votre cuisine du quotidien !

De même, elle se marie très bien à toutes les boissons sans exception, donc ajoutez-la à vos thés, infusions, jus de fruits, smoothies, etc.

Méthode n°3 :

C’est plutôt une méthode complémentaire de la prise interne de nigelle, il s’agit de masser trois fois par jour l’emplacement de la tumeur.

Il existe tellement de façons de profiter des bienfaits de la nigelle, découvrez toutes les manières de consommer la graine noire pour la santé.

Précautions d’emploi de la nigelle

Consommée en trop grande quantité, soit à partir de 9 g par jour, la nigelle peut se révéler légèrement toxique, mais sans gravité (nausée, maux de ventre, …).

Il n’existe aucune contre-indication, aucune interaction avec d’autres plantes médicinales, aucune interaction médicamenteuse et aucun autre effet indésirable connu.

Résumé
La nigelle pour guérir le cancer : mythe ou réalité ?
Nom article
La nigelle pour guérir le cancer : mythe ou réalité ?
Description
Pourquoi la nigelle est bénéfique contre les cancers et comment la consommer ?
Auteur
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


14 réflexions sur « La nigelle pour guérir le cancer : mythe ou réalité ? »

  1. Bonjour
    Je n’ai pas, à ma connaissance, de cancer. Puis-je faire 1 cure de 3 mois, à raison d’1 cc par jour, à titre préventif. Les graines de nigelle ont elles d’autres effets bénéfiques, lesquelles ?
    Merci de votre réponse et bonne journée

    1. Bonjour, oui c’est tout à fait possible, j’écris un article sur tous les bienfaits de la graine de nigelle en ce moment, il sera bientôt en ligne.

  2. Bonjour,

    Peut-on associer graines de nigelle et miel de nigelle dans le mélange recommandé ? La concentration de nigelle risque t’elle d’être trop importante ? Ou bie, faut-il plutôt utiliser du miel « classique » ?

    Merci

  3. Bonjour, mon fils a eu un medulloblastome à 4 ans, il a subi une opération et chimiothérapies, à 5 ans, récidive, il a fait de la chimiothérapie et radiothérapie, aujourd’hui il a 6 ans et rechute au niveau de la moelle épinière et bas du dos, il a des métastases, à la tête il a rien, on nous dit qu’il y a plus rien à faire plus de traitement. Après la 1er rechute, tout les matins je lui donner une petite dose de haba sawda avec du miel, donc je ne comprend plus rien, aujourd’hui je lui en donne encore mais peut être que c’est parce que je lui administre mal. Aider moi svp.

    1. La habba sawda est une graine aux nombreux bienfaits, mais ce n’est pas un médicament miracle, je ne peux pas vous aider plus que ne le ferez un médecin, je suis désolé.

  4. Bonjour,
    je voudrais des renseignements pour le cancer de mon chien, il a un traitement assez important avec des plantes et des injections sous cutanées 3 fois par jours, toujours des plantes, il a des metastases aux poumons, est-ce que l’huile de nigelle serait bien pour lui et peut-on l’associer avec plusieurs plantes qu’il prend ? Combien par jour ? Et un renseignement pour moi-même, est-ce que je peux en prendre pour moi pour les intestins et le foie car j’ai la bouche amère, par contre moi je prend du plavix pour les artères, pouvez vous m’aider ?
    cordialement

    1. Bonjour, je ne peux pas vous répondre car je ne sais pas ce que prend votre chien, il serait judicieux d’en parler à votre vétérinaire. Pour vous, attention à ce que les effets de la nigelle ne s’ajoutent pas aux effets du plavix, prenez conseil auprès de votre médecin avant de prendre quoi que ce soit.

  5. Dans tous les cas, cette graine de nigelle (nigella sativa) booste le système immunitaire et les malades en ont grandement besoin. j’ai testé cela en prenant une cuillère du melange graines+miel pendant 3 mois et apres plus de grippe ni de rhinite allergique depuis 1 an 3 mois. Donc c’est vraiment efficace, car je suis un sujet allergique et je fais au moins 2 à 3 grippes par an surtout au moment de changement de climat. Mais avec ce traitement, pas de grippe même en étant en contact de personnes grippées (je me rapprochais d’eux pour tester).

  6. bonjour,

    je suis tout à fait d’accord avec vous concernant les bienfaits de la graine de nigelle, pour l’avoir testée moi-même et vu des gens se soigner avec, même suivi par des médecins, en particulier dans le cas de diabète non insulino dépendant (doses de glucophage ont été réduites à la suite du traitement par la graine de nigelle); pour le diabète il est conseillé juste les graines à mâcher sans miel, 1/2 càc, 2x/j.

    Pour le cancer, il faut alterner prise d’huile et de mélange graine+miel 4x/j et il faut masser la zone cancéreuse avec l’huile de nigelle 3x/j,
    pour la formule miel+graines fraichement moulues, j’ai utilisé 1 part de graines pour 5 parts de miel en poids. Si votre formule plus concentrée (1 part de graines pour 2 parts de miel) est sans effet secondaire, tant mieux !

    Une étude clinique faite aux usa sur des patients cancéreux a montré que de meilleurs résultats étaient obtenus si on associait de l’ail au mélange graine+miel.

    Donc l’idéal c’est le mélange graines moulues+miel+ail.

    à vous de voir