Graines de chia et cancer

Un étudiant québécois a-t-il découvert le remède contre le cancer du côlon ?


graines de chia et cancer


L’histoire d’Olivier Cloutier :

Olivier cloutier est un étudiant au Cégep de 18 ans, dans la région de Rimouski au Québec, qui a gagné (entre autres) le prestigieux prix scientifique de la Super Expo-sciences Hydro-Québec, grâce à un magistral projet expérimental en chimie médicinale, inspiré de la médecine évolutive et traditionnelle inca.

Son projet était ni plus ni moins une recherche de remède contre le cancer grâce aux graines de chia Salvia hispanica !

Sa relation avec la graine de chia commence par sa maman, qui un jour rapporte un sac de ces graines sacrées d’Amérique du Sud. Elle lui explique tous les bienfaits de la graine de chia qu’elle utilise pour maigrir, ses incroyables valeurs nutritives, ses vertus cosmétiques, sauf qu’Olivier est un scientifique, et les histoires incas l’intéressent, mais il préfère étudier la petite graine à la manière des laboratoires !

Il dit lui-même : « j’ai commencé par analyser la composition et de la structure moléculaire des graines de chia. Je me suis ensuite intéressé à l’histoire de la graine de chia et ses différents usages chez les Mayas et les aztèques, voilà 5000 ans : médicaux, religieux, alimentaires, etc. »

En effet, le chia est une variété de sauge très employée par tous les peuples Amérindiens. Troisième aliment de leur alimentation traditionnelle, c’est un des médicaments les plus utilisés par ces peuples pour traiter beaucoup de maladies, surtout les infections.

Description (simplifiée) de son protocole scientifique :

Avec l’aide de chercheurs de sa région, Olivier a dans un premier temps sélectionné des variétés de graines de la variété Salvia hispanica.

Olivier isole des composés polyphénoliques en suivant un protocole d’extractions, de filtrations et de concentrations sur évaporateur rotatif. Il obtient alors un résidu solide contenant les composés actifs des graines de chia.

Il met en contact, in vitro, les composés actifs et des cellules de cancer colorectal du type adénocarcinomiques. Il s’agit de la 3e forme de cancer la plus courante dans le monde et le 2e cancer le plus meurtrier, qui se forme dans le côlon ou dans le rectum.

Résultats de son étude :

Il observe, après 48 heures d’incubation, l’effet de l’un sur l’autre : il compte les cellules encore vivantes ou mortes et constate un effet inhibiteur sur la croissance des cellules cancéreuses colorectales, et même la mort de certaines cellules, en fonction de la concentration de composés polyphénoliques.

« Maman avait raison » nous dit Olivier d’un air candide. « Les graines de chia ont non seulement une certaine valeur nutritive incroyable, mais il y a un type spécial de molécule dans les graines de chia qui peut être extrait et testé pour traiter le cancer » nous informe le jeune homme. « Je suis sidéré, car je ne m’y attendais pas d’avoir ces résultats ».

Olivier Cloutier constate donc que certains extraits de graines de chia possèdent des caractéristiques anticancéreuses, permettant d’inhiber la prolifération des cellules cancéreuses, et même de favoriser la mort des cellules cancéreuses, particulièrement les cellules d’un cancer du côlon : le cancer colorectal HCT116.

Le chemin est encore long, mais les résultats sont très optimistes !

Et ensuite ?

Olivier Cloutier a décidé de donner ses résultats, avec l’aide de son professeur de chimie, à une petite entreprise de pharmacologie dans la région qui s’intéressent aux bienfaits de la graines de chia.

En parallèle de ses études, le jeune homme y travaille pour développer un remède expérimental contre le cancer colorectal à base de molécules tirées de graines de chia. En espérant que les résultats de cette étude arrivent à passer outre le lobby de l’industrie pharmaceutique.

Affaire à suivre…

Pour information :

Ce jeune Québécois a remporté par la suite de nombreux autres prix grâce à sa découverte :

  • Médaille d’or du Réseau CDLS-CLS, catégorie senior, gagnant une bourse de 500 $
  • Prix du réseau de l’Université du Québec : avec comme récompense, ses frais de scolarité offerts pour un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat dans un établissement appartenant au réseau de l’Université du Québec
  • Prix de reconnaissance Francis-Boulva
  • Son expérience fait qu’il participera par la suite à de nombreuses Expo-Sciences en temps qu’invité, par exemple l’Expo-sciences internationale du MILSET à Bruxelles.

Attention, j’ai écrit cet article pour vous informer d’une histoire que je trouve passionnante, non pas pour convaincre qui que ce soit que le traitement contre le cancer du côlon est la graine de chia.

Adepte de soins naturels, mais aussi scientifique dans l’âme, je constate de plus en plus au cours de mes recherches que tous les remèdes sont dans la nature et que la science occidentale va souvent dans ce sens, alors que les médecines traditionnelles du monde, qui n’ont rien à nous envier, l’ont assimilé il y a déjà bien longtemps : médecine chinoise, Ayurvédique, Chamane, etc.

Bref, faut-il soigner un cancer avec des graines de chia ? Non. Est-il bénéfique de mettre la graine dans votre alimentation générale, sans aucun doutes !


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure qualité de graines de chia, au meilleur prix :

Acheter des graines de chia


Pour aller plus loin sur la petite graine :

Les graines de chia pour lutter contre le cholestérol

Comment employer les graines de chia pour la constipation ?

Les potentiels dangers de la graine de chia

Résumé
Graines de chia et cancer du côlon
Nom article
Graines de chia et cancer du côlon
Description
Un jeune étudiant découvre après avoir mis en place un protocole que les graines de chia permettent d'inhiber la prolifération des cellules cancéreuses, et même de favoriser la mort des cellules cancéreuses, particulièrement les cellules d'un cancer du côlon : le cancer colorectal HCT116.
Auteur
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 réflexions sur « Les graines de chia, le remède contre le cancer colorectal ? »

  1. Bonjour,
    Suite à votre article sur les graines de chia.
    Je me suis fait opérer du colon 30 cm en moins (gros polype précancéreux), maintenant j’ai le côlon irritable, puis-je consommer des graines ? Merci
    Et quels sont les contre-indications ?
    J’ai des problèmes de thyroïde également hyper est-ce néfaste ?
    Je vous remercie par avance de me répondre.
    Cordialement

  2. Bonjour, je suis actuellement en rémission suite à un cancer du sein, puis-je consommer des graines de chia ou y a-t-il une contre-indication ? Merci.