Comment bien choisir quel curcuma acheter ?

Tous nos conseils pour acheter un curcuma de qualité adapté à vos besoins !


comment choisir quel curcuma acheter


Le curcuma est une épice connue et reconnue pour ses bienfaits pour la santé, mais il existe sous différentes formes, sa qualité varie énormément d’un produit à un autre, et du coup, on peut parfois être perdu face à tant d’offres.

Voyons donc ensemble quel curcuma acheter, sous quelle forme, selon les besoins de chacun. Voici les choses à savoir avant d’acheter du curcuma.

NB : Sur l’ile aux épices, nous avons sélectionné une poudre de curcuma de qualité respectant l’ensemble des critères pour bien choisir son curcuma que nous allons citer ci-dessous.

1. Choisir sous quelle forme acheter le curcuma

Le curcuma existe sous différentes formes : racine, poudre, comprimés, gélules, huiles essentielles, etc. Tout dépend de pourquoi et comment utiliser le curcuma. Il faut donc commencer par choisir la forme qui vous convient :

Curcuma en poudre

C’est une des formes les plus proches de la forme originelle du curcuma, et c’est clairement mon usage préféré.

Avantages : c’est le produit le moins transformé et le plus proche de l’état originel du curcuma, donc, s’il est de qualité, c’est la forme la plus pure, car c’est la forme ayant subi le moins de transformation.

Sous cette forme, on peut utiliser et consommer le curcuma de nombreuses manières différentes : cuisine, boisson, préparations thérapeutiques, préparations de cosmétiques (le curcuma pour la peau), etc. Le curcuma en poudre ou racines séchées se conserve très bien dans le temps.

Inconvénient : selon la qualité, la teneur en curcumine peut être faible.

Racines séchées

C’est une des formes les plus proches de la forme originelle du curcuma.

Avantages : c’est le produit le moins transformé et le plus proche de l’état originel du curcuma, donc, s’il est de qualité, c’est la forme la plus pure, car c’est la forme ayant subi le moins de transformation.

Sous cette forme, on peut utiliser et consommer le curcuma de nombreuses manières différentes : cuisine, boisson, préparations thérapeutiques, préparations de cosmétiques, etc. Le curcuma en racines séchées se conserve très bien dans le temps.

Inconvénient : selon la qualité, la teneur en curcumine peut être faible. Les racines séchées peuvent être très dures et il est parfois difficile de les réduire en poudre.

Racines fraîches

C’est la forme originelle du curcuma.

Avantages : c’est le produit le moins transformé et donc le plus proche de l’état originel du curcuma, donc, s’il est de qualité, c’est la forme la plus pure, car c’est la forme ayant subi le moins de transformation.

Inconvénients : selon la qualité, la teneur en curcumine peut être faible, et la racine ne se conserve pas bien quand elle est fraîche.

En gélules

Il s’agit généralement de poudre de curcuma enveloppée dans de la gélatine.

Avantages : on évite le goût caractéristique du curcuma si on ne l’aime pas, car elle n’a quasiment aucun goût. Elle est pratique à consommer.

Inconvénients : le prix ! En comparaison avec la poudre de spiruline, les gélules reviennent plus chères. Enveloppées dans de la gélatine, dont le poids peut représenter 20 à 25 % du poids total du produit, la véritable proportion de curcuma est donc réduite, et la plupart contiennent des additifs. Les gélules de curcuma ne permettent qu’un usage interne.

En comprimés

Il s’agit de comprimés de poudre de curcuma confectionnés avec l’usage d’agglomérants.

Avantages : les comprimés permettent un usage interne et externe, permettent d’éviter le goût de l’épice, et peuvent s’avérer pratiques, car il suffit de concasser un comprimé si on veut obtenir de la poudre. Ils sont pratiques à consommer.

Inconvénients : le prix ! Ils reviennent beaucoup plus chers que la poudre de curcuma, et ils sont confectionnés avec l’usage d’agglomérants, parfois de mauvaise qualité selon les industriels, donc il ne s’agit pas de curcuma à 100 %, surtout que la plupart contiennent des additifs.

Les concentrées et extraits standardisés de curcumine

Pour le coup, on s’éloigne beaucoup du curcuma, on entre là dans des produits thérapeutiques qu’il convient d’utiliser sous le contrôle d’un professionnel de santé, mais il fallait bien les citer. Il s’agit d’extraits standardisés de racine de curcuma qui permet un titrage en curcumine allant jusqu’à 95 %.

Avantage : la concentration en curcumine.

Inconvénients : la concentration en curcumine ! En effet, il convient de se servir de ces produits avec précaution, la curcumine n’est pas sans danger, voir notre article sur les dangers du curcuma. De plus, ces médicaments sont souvent hors de prix et contiennent généralement d’autres ingrédients comme des agents de charge, des antiagglomérants, des agents d’enrobage, etc.

Autres formes

De nombreuses autres formes du curcuma sont disponibles sur le marché.

Les huiles essentielles sont assez intéressantes si de bonne qualité, particulièrement pour les personnes qui souffrent de troubles digestifs, de rhumatismes ou bien encore d’inflammations.

Il existe aussi de très nombreuses sortes de jus dont la qualité varie énormément selon les références.

2. Connaître le taux de curcumine contenu dans le curcuma

La curcumine est le principal principe actif du curcuma, la molécule qui va donner la majeure partie des vertus à l’épice. C’est aussi la curcumine qui va aussi donner la couleur jaune au curcuma.

La concentration du curcuma en curcumine est le principal critère d’achat si vous achetez du curcuma pour ses bienfaits thérapeutiques. Cette concentration peut varier de traces, jusqu’à 5 % pour les meilleures poudres de curcuma. Pour information, le curcuma sur l’Ile aux épices est titré à 4.2 %, un taux remarquable.

Donc, renseignez-vous bien sur le taux de curcumine qui est présent dans votre curcuma avant de l’acheter afin de profiter de toutes ses propriétés.

3. Son goût, son odeur et sa couleur

En effet, l’action pour la santé n’est pas le seul critère de sélection du curcuma, si vous le destinez à un usage culinaire, les premiers critères de choix vont être son goût, son odeur, et comme on l’emploie aussi pour ses vertus colorantes, sa couleur.

Pas le choix, il faut goûter et sentir, le curcuma possède une saveur chaude et suave qui doit être prononcée, et son odeur caractéristique doit être très présente, et non discrète comme on peut le lire ou l’entendre parfois.

Même s’il existe une variété rouge (assez rare), le curcuma « classique » doit être d’un jaune vif.

4. Se renseigner sur le mode de culture

Le mode culture est important à plusieurs titres, et je mets volontairement le mode de culture plutôt que l’appellation bio, car j’ai déjà vu des curcumas dits certifiés bio avec une composition bien plus « sale » que certains curcumas dit non certifiés (ne pas oublier que la certification se paye, et c’est parfois difficile à supporter pour les petites structures).

En effet, un curcuma cultivé avec des éléments chimiques sera de moins bonne qualité qu’un autre cultivé de manière naturelle. Même si les quantités de curcuma consommées sont faibles, autant ne pas manger de pesticides, même en petites quantités.

Vous pouvez demander les fiches techniques aux vendeurs qui se doivent de vous les fournir, c’est en tout cas possible chez nous, sur l’Ile aux épices.

5. Choisir un curcuma qui ne contient pas des additifs

Que ce soit en poudre, comprimés, gélules, et sous toute autre forme, regardez la composition du produit, et choisissez celui sans aucun, ou au minimum avec le moins d’additifs alimentaires. Préférez un produit 100 % poudre de curcuma.

De nombreux additifs sont nocifs pour la santé, donc soyez vigilant, préférez donc un produit exempt de tout produit chimique, sans agent de charge, de démoulage, de colorants, de gluten, de lactose ou de gélatine.

Bannissez illico ceux contenant du stéarate de magnésium ou bien du phosphate de calcium dibasique.

6. Un bon rapport qualité-prix

Un bon curcuma, ça se paye, donc quand vous voyez un sachet de curcuma en poudre de 50 g à 0.90 €, méfiez-vous ! Difficile de trouver un bon curcuma en dessous de 30 € le kilo (au détail bien sûr, si vous achetez 10 kg ce sera moins cher !).

Par contre, un curcuma au-delà de 50 € le kilo, je pense que vous pouvez demander une explication au vendeur (peut-être a-t-il une bonne raison ?).

7. La Date Limite d’Utilisation Optimale (DLUO) et l’origine

En fonction de votre usage, des dosages nécessaires, et de la durée d’une éventuelle cure, vous aurez besoin de plus ou moins de curcuma, donc veillez à vérifier que la DLUO de votre produit soit suffisamment longue.

Cette DLUO peut largement être dépassée sans problème, mais elle est tout de même un indice permettant d’évaluer depuis quand le curcuma a été récolté.

Un autre facteur qui peut avoir son importance : l’origine géographique. De manière générale, l’origine peut avoir un impact sur la qualité du produit, l’Inde ou encore Madagascar sont réputés pour leur curcuma, mais ce n’est pas un critère suffisant, car on peut très bien trouver un curcuma indien de piètre qualité.


Sur l’Ile aux épices, nous avons sélectionné pour vous la meilleure qualité de curcuma, en poudre ou racine, cela au meilleur prix :

Acheter du curcuma en poudre


8. En cas d’achat de gélules, les choisir végétales

Si vous avez décidé d’acheter des gélules de curcuma, veillez à ce que le contenant soit d’origine végétale et non animale.

En effet, la qualité du curcuma est importante, mais la qualité de tous les constituants d’un produit est importante, surtout quand on sait qu’ils peuvent représenter jusqu’à 25 % du produit fini.

En lisant l’étiquette du produit assurez-vous que le curcuma soit enrobé dans quelque chose de sain.

9. Toujours en cas de gélules ou comprimés, attention à la biodisponibilité

L’inconvénient du curcuma est sa faible biodisponibilité, cela signifie que seul, il ne passe pas, ou mal, la barrière des intestins et n’est donc pas assimilé par l’organisme. La solution ? La pipérine du poivre.

En associant le curcuma longa avec du poivre noir, la curcumine est mieux assimilée par l’organisme. La pipérine interagit avec la curcumine, et les propriétés du curcuma sont multipliées, certains disent par 1000.

C’est la raison pour laquelle, dans la tradition indienne, le curcuma est principalement utilisé dans des mélanges avec d’autres épices et toujours du poivre.

Sans cela, notre intestin assimile mal les molécules de curcumine, trop volumineuses et trop facilement filtrées par notre métabolisme.

Donc, si vous partez sur des comprimés et autres médicaments, assurez-vous qu’ils contiennent de la pipérine et la curcumine, dans un rapport optimal de 40 mg de pipérine pour 15 g de curcumine.

Pour résumer

Choisissez le curcuma en fonction de :

  • Sa composition : choisissez un produit pur, idéalement composé à 100 % de curcuma
  • Sa teneur en curcumine : choisissez une poudre contenant entre 3 et 5 % de curcumine
  • Son mode de culture : choisissez un curcuma respectant une éthique de culture
  • Rapport qualité-prix
  • Sa DLUO et son origine géographique
Résumé
Comment bien choisir quel curcuma acheter ?
Nom article
Comment bien choisir quel curcuma acheter ?
Description
Tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir quel curcuma acheter.
Auteur
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *