Recette du beurre salé maison+ infos et astuces

Préparation de la recette : 15 min
Pour : 1 motte de beurre


beurre doux maison


Dans cet article, vous allez trouver la recette du beurre maison pour en préparer un bon à toute heure, mais aussi comment faire du beurre salé, surtout du beurre salé parfumé, ainsi qu’une petite histoire de cet aliment de base et des conseils pour bien le conserver !

La recette du beurre maison :

Liste des ingrédients :

  • 50 ml de crème à 35%
  • 5 ou 6 belles pincées de sel, plus ou moins si vous l’aimez demi-sel ou salé, un demi-sel c’est moins de 3 g de sel pour 100 g de beurre, un salé c’est plus de 3 g.

Préparation de la recette :

  1. Munissez-vous d’un récipient avec un bouchon hermétique, un tupperware fera très bien l’affaire. Versez la crème dans ce récipient et fermez-le. Secouez le récipient très énergiquement pendant environ 10 min, ça va faire les bras !
  2. La crème va se raffermir et le beurre va commencer à se former. À ce moment-là, soit vous continuez à secouer jusqu’à ce que le beurre se forme, soit vous versez la crème dans un robot avec des lamelles en plastique par cycle de 30 s, sur vitesse 1. Après chaque cycle, ouvrez le couvercle et raclez bien la crème sur les rebords pour la remettre dans le beurre.
  3. Après une 14 ou 15 cycles, ramassez le beurre, pressez-le sous un filet d’eau froide pour retirer le petit lait qu’il contient, rincez-le et pressez-le jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de lait qui en ressort, ce petit lait s’appelle le babeurre.
  4. Là vous avez du beurre doux, il ne reste plus qu’à y incorporer quelques pincées de sel et c’est prêt !

Voici comment faire du beurre soi-même ! Aliment du quotidien, c’est facile, rapide et bien meilleur à préparer maison, une motte en moins de 20 min !

Comment faire du beurre salé parfumé ?

Beaucoup diront que du beurre doux, ce n’est pas du beurre, et en bon Rochelais, je suis de ceux-là ! Le sel permet non seulement de lui donner du goût mais aussi de mieux le conserver.

Comme vous pouvez le voir sur notre site, nous proposons de nombreux sels du monde. Ce sel aura une grande incidence sur le goût de votre beurre !

En effet, plutôt que de mettre un sel de table classique dans la recette ci-dessus, optez pour :

– le sel rose de l’Himalaya : pour un beurre salé subtil, croquant et rosé. Il restera assez classique.

– la fleur de sel de Madagascar : pour un beurre salé fin et lui aussi assez classique.

– les flocons de sel Halen Môn : pour un beurre salé de caractère, puissant et iodée, un beurre pur produit de la mer, qui lui sera plus original déjà.

– le givre de sel du désert blanc : pour le beurre salé le plus raffiné qui soit, classique en goût mais inimitable.

– les perles de sel de Djibouti : un beurre salé original et puissant, mais toujours classique.

– le sel bleu saphir de Perse : pour un beurre salé subtil, croquant et bleuté.

– le sel miroir de Bolivie : pour un beurre salé puissant et délicatement rosé.

– le gomasio : un beurre salé et parfumé, mais parfumé tout dans la subtilité avec ses grains de sésame et don parfum léger de noisettes grillé, irrésistible. Là on entre dans les beurres parfumés, mais très subtils.

– le mélange de sel trappeur : pour un beurre salé, fortement parfumé et même un peu piquant qui ne laissera personne indifférent. Il peut surprendre, mais généralement en bien. Il ne conviendra qu’à la cuisine salée, pas vraiment pour le petit déjeuner.

– le sel noir d’Hawaï : pour un beurre salé noir, puissamment salé et parfumé, presque fumé. On est entre un beurre salé classique et un parfumé, très original.

– du sel rouge d’alaea : pour un beurre salé rouge et délicatement parfumé.

– du sel fumé Viking : pour un beurre salé puissamment parfumé et fumé. Surprenant.

– du sel Salish fumé : pour un beurre salé gout sauce barbecue. Très surprenant aussi.

– du sel Chardonnay : pour un beurre salé subtilement fumé et délicieusement parfumé, tout en finesse.

Allez voir les caractéristiques de chaque sel pour donner à votre beurre une touche originale, l’effet sera garanti pour vos invités et vous ne pourrez plus vous en passer !

Comme je l’ai précisé, tous les beurres salés ci-dessus ne s’utiliseront pas partout, ceux qui sont très parfumés seront surement trop puissant pour un gouter ou un petit déjeuner, mais seront parfaits pour accompagner vos mets salés !


beurre salé parfumé

Un beurre salé et parfumé aux herbes


Comment bien conserver son beurre ?

Le beurre est une denrée périssable, avec une conservation limitée. Sa conservation va dépendre de plusieurs critères.

Il faut éviter de le laisser à l’air libre, au soleil, à la chaleur, en fait, ce sont un peu les mêmes règles que pour la conservation des épices.

L’emballage est l’élément clé pour bien garder du beurre, emballez-le correctement dans un emballage fermé, et mettez-le au réfrigérateur à l’abri de l’air et de la lumière. Pour augmenter la durée de conservation de votre beurre, salez-le ! Un beurre salé se conserve à température ambiante pendant bien 3 jours et au moins 8 semaines au réfrigérateur.

Au bout d’un moment, le beurre va devenir rance, avec un goût et une odeur assez désagréable. Pour l’anecdote, même si nous il nous dégoute quand il est rance, c’est ainsi qu’on le consomme au Tibet, principalement fondu dans du thé.

Pour la petite histoire :

On consomme du beurre depuis des millénaires ! Il apparaît avec la domestication des vaches, et en 2013, on a retrouvé une motte de beurre dans une tourbière du comté d’Offaly en Irlande datant de plus de 5000 ans !

Aux alentours de 1500 ans av. JC, les Sumériens mettent au point la technique du barattage, puis vers 1300 ans av. JC., les Aryens d’Inde développent la technique de clarification du beurre pour le conserver, technique toujours d’actualité.

Pour l’anecdote, les Grecs et les Romains détestaient le beurre qu’ils considéraient comme un aliment de barbare inculte. Les Romains préféraient l’utiliser comme cosmétique en crème de beauté. C’était la graisse du pauvre à l’époque où on préférait le lard, le saindoux et l’huile d’olive, voilà pourquoi on préfère la cuisine à l’huile d’olive dans le Sud de la France.

Ce n’est que bien plus tard que le beurre va envahir l’Europe, aux alentours du 17e siècle.

Pour l’anecdote, c’est à cette époque qu’on a commencé à ajouter du sel dans le beurre afin de mieux le conserver et non pour lui donner du goût.

D’ailleurs, si on trouve beaucoup plus de beurre salé en Bretagne que partout ailleurs aujourd’hui, c’est car le roi de France Philippe VI avait instauré dans le royaume une taxe sur le sel appelée gabelle. Cette taxe fut instaurée partout, sauf en Bretagne où la taxe n’existait pas. Le prix du sel restant très raisonnable, on continua à en mettre dans le beurre alors qu’on arrêta partout ailleurs !

En 1866 arrive la petite soeur du beurre, la margarine. Elle est le fruit d’un concours lancé par Napoléon III lui-même, afin de trouver une alternative au beurre devenu trop cher pour le peuple. C’est le pharmacien Hippolyte Mège-Mouriès qui en fera l’invention.

Il existe différentes sortes de beurre :

– Les beurres parfumés qui diffèrent par un ingrédient ajouté après la fabrication, par exemple : tous les beurres salés cités ci-dessus, mais aussi beurre aux noix, beurre d’anchois, beurre d’escargot, beurre d’estragon, beurre de lavande, beurre de moutarde, beurre de paprika, beurre de poivrons, beurre de roquefort, beurre maître d’hôtel, beurre meunière, beurre ravigote, etc.

– Les beurres avec des variantes dans la technique de fabrication, par exemple : le beurre clarifié, le beurre blanc, le beurre noir, le beurre fouetté, le beurre tendre ou beurre frigotartinable, etc.

Il existe de fortes différences entre les beurres des différentes régions de France, cela s’explique simplement par l’alimentation des vaches : en effet, cela ce que mangent les vaches, le gout du lait mais aussi sa couleur va changer et donc le beurre aussi.

C’est pourquoi on trouve des beurres d’hiver et des beurres d’été, des beurres secs, etc.

Voilà ! Nous avons fait un tour rapide de ce qu’il faut savoir sur le beurre pour à la fois bien le préparer et s’en régaler pendant longtemps ! Lancez-vous, surtout dans les beurres aromatisés, vous verrez, vous en surprendrez plus d’un à commercer par vous-même !

Notez et partagez la recette !
recipe image
La recette :
Beurre maison
Publiée le :
Préparation :
Cuisson :
Temps de préparation :
Note :
3.51star1star1star1stargray Basé sur 37 note(s)
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *