L’anémie

Définition, causes, symptômes et remèdes naturels.


illustration d'anémie


Qu’est-ce que l’anémie ? Quels en sont les causes, les symptômes et les conséquences ? Comment soigner ou au moins soulager l’anémie simplement et efficacement ? Répondons ensemble à toutes ces questions, et plus encore !

Qu’est-ce que l’anémie ?

Pour résumer simplement, l’anémie est une baisse anormale du taux d’hémoglobine dans le sang. L’hémoglobine est contenue dans les globules rouges (ou hématies) dont la quantité varie en fonction du sexe et de l’âge. La principale cause d’anémie est la carence en fer mais elle peut avoir d’autres causes.

L’hémoglobine permet de transporter l’oxygène dans le corps, voilà pourquoi les personnes atteintes se fatiguent plus rapidement, leur cœur devant travailler 2 fois plus pour transmettre la même dose d’oxygène.

En réalité, il existe deux grands types d’anémie

– les anémies centrales : c’est une insuffisance de production des globules rouges et de l’hémoglobine par la moelle osseuse.

– Les anémies périphériques : la production de globules rouges est normale, mais le taux baisse ensuite pour une raison particulière, cela peut être dû à une hémolyse (destruction des globules), ou bien des hémorragies, etc.

Cette anomalie est courante car elle touche environ 1/4 de la population, mais peut à terme, en cas d’anémie sévère, conduire à des complications cardiaques et pulmonaires.

Les causes de l’anémie :

Comme on l’a dit, il existe de nombreuses causes à l’anémie, mais la principale reste largement le manque nutritionnel en fer, élément indispensable à la fabrication et au fonctionnement correct de l’hémoglobine.

Il peut aussi s’agir de carence en certaines vitamines comme la vitamine B12 ou bien la vitamine B9 (acide folique).

En dehors de la carence en fer, elle peut venir aussi d’une maladie rénale, d’une maladie inflammatoire, de malfonctionnement au niveau de la moelle osseuse, de traitements médicamenteux, de saignements à répétition.

À ce titre, les femmes qui ont des règles abondantes sont souvent touchées, mais aussi les femmes enceintes, surtout en fin de grossesse, leurs besoins en fer étant plus important à cause de la croissance du fœtus et du placenta.

Comment reconnaître une anémie ?

La plupart des gens ne savent pas qu’elles souffrent d’anémie, car la majorité souffre d’anémie légère, sans symptômes importants. Selon la gravité du cas, les symptômes seront plus ou moins intenses, mais on retrouve toujours les mêmes :

– fatigue
– teint pâle
– accélération du rythme cardiaque
– essoufflement rapide
– extrémités des membres froids
– maux de tête
– étourdissements
– être sujet facilement aux infections
– douleurs dans le corps ou encore troubles visuels dans les cas les plus graves

Le seul moyen d’être sûr d’être atteint d’anémie est de faire des analyses sanguines afin d’évaluer le taux d’hémoglobine dans le sang : un hémogramme. Vous pourrez ainsi en connaitre la cause afin de mieux la soigner.

Comment combattre l’anémie ?

Le traitement de l’anémie sera toujours en fonction de la cause.

En médecine moderne :

En cas de carence en fer ou en vitamines, il faut déceler la cause de cette carence mais aussi prendre une supplémentation sous forme de comprimés.

En cas de maladie particulière, il faut traiter la maladie et aussi prendre une supplémentation.

En cas de règles abondantes, il existe des traitements hormonaux pour réduire les symptômes.

En cas d’anémie hémolytique acquise (non congénitale), il existe des traitements à base d’immunosuppresseurs et de corticostéroïdes.

En cas d’anémie grave, les seules solutions restent souvent les transfusions sanguines ou la transplantation de moelle osseuse selon la cause.

Remèdes de grands-mères :

Il ne s’agit pas ici de traiter l’anémie sans aucun diagnostic, mais plutôt de soulager des petits manques en fer ou en vitamines et donc de soulager les anémies légères. En cas de doute, toujours consulter un médecin.

Sachez qu’il existe des aliments qui empêchent l’assimilation du fer, c’est le cas du thé, du café ou encore du chou. Ils sont donc à éviter si vous êtes anémié.

Voici quelques remèdes de grand-mère :

– Mangez des fruits et légumes particulièrement riches en minéraux et vitamines B : betteraves, pommes, lentilles, prunes, poires, pêches, graines de nectarines, noix de macadamia, feuilles d’eucalyptus, avocat, citron, fondsorgho, millet, mûres sauvages, mûres blanches, figues, bananes, raisins secs, gingembre confit, fruits secs, oignons, carottes, radis, céleri, tomates, etc.

– Mangez certains aliments tels que : les abats, les viandes rouges, les graines de sésame, le gomasio, les crustacés, le lapacho, le chocolat noir, les abricots secs, les amandes, le tofu, le persil, etc.

– Faites infuser 10 à 15 g d’ortie bio dans 1l d’eau bouillante pendant 15 min, buvez tout au long de la journée. L’ortie est très riche en fer et en chlorophylle proche de l’hémoglobine. N’hésitez pas à y ajouter des fleurs d’oranger qui sont excellente pour cela aussi.

– Un super remède naturel est de faire une cure de lapacho. L’infusion à la carotte est  aussi très bénéfique en cas d’anémie.

– Faites chauffer un verre d’eau sans faire bouillir, ajoutez 1 cuillère à café de miel et 1 cuillère à café de vinaigre de cidre. Buvez 1 verre par jour, le matin par exemple.

Le miel est riche en cuivre, en fer et en manganèse) et le vinaigre de cidre est riche en vitamine B12 et en acide folique (B9). Ne pas dépassez un verre par jour.

– Mélangez 1 cuillère à café de miel avec le jus d’un pamplemousse et un jaune d’œuf. À boire une fois par jour pendant 1 semaine.

– Mixez 2 dattes, 2 fraises, 1 petite poignée de raisins secs, 1/2 pomme avec 1 cuillère à soupe de miel. À boire tous les jours pendant 1 semaine.

– Faites chauffer un verre d’eau, ajoutez 1 cuillère à café d’argile verte et mélangez avec une cuillère en bois. Laissez reposer jusqu’à ce que l’argile tombe au fond du verre et buvez l’eau purifiée.

L’argile verte est riche en minéraux et permet la reconstitution de globules rouges. En cas de traitement médicamenteux, évitez l’argile ou alors espacez d’au moins 2 h la prise d’argile et des médicaments.

– Prenez l’habitude de cuisiner dans une cocotte en fonte, il paraît que ça permet d’augmenter la quantité de fer dans les plats !

Voilà, le but de cet article est de vous donner un aperçu d’ensemble de cette anomalie très courante et souvent bénigne. Rappelez-vous qu’il faut toujours consulter un médecin avant de prendre quoi que ce soit et que les petits conseils de cet article ne concernent que les cas d’anémie bénins, soit la majorité, les cas graves doivent absolument être suivis médicalement.

Résumé
L'anémie
Nom article
L'anémie
Description
L'anémie : définition, causes et remèdes naturels
Auteur
RSS
Follow by Email
Facebook
Imprimer
Twitter
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


5 réflexions sur « L’anémie : définition, causes et remèdes naturels »

  1. Je suis anémiée à 2,5 donc on me fait des perfusions de fer en plus des comprimés, mais je vais essayer les produits naturels, je suis pas médicament.

    1. Bonjour, prenez toujours conseil auprès de votre médecin avant de faire une cure, les produits naturels pourrait entrer en interaction avec les médicaments et fausser les dosage. Il convient de rappeler qu’il ne faut jamais arrêter un traitement tout seul.

  2. Merci beaucoup pour les informations, cela m’a aidé à utiliser les plantes que je trouve dans mon jardin, dont je minimise les vertus.