Molokheya tunisienne

Préparation de la recette : 4h10
Pour : 4 personnes


molokheya tunisienne


Liste des ingrédients :

  • 100 ml d’huile d’olive (environ un verre)
  • 750 g de viande bœuf sans os (de type viande à bourguignon, basses-côtes, pot au feu, etc.)
  • 1 oignon
  • 6 à 7 gousses d’ail
  • 2 ou 3 feuilles de laurier
  • 1 cuillère à café de harissa
  • 100 g de poudre de molokheya
  • 1 grosse cuillère à soupe bien bombée d’épices orientales de type ras el hanout ou épices à couscous SINON vous pouvez mettrez 1 petite cuillère à soupe de coriandre avec 1 petite cuillère à soupe de carvi

Préparation de la recette :

  1. Versez de l’eau dans une grande casserole et mettez à bouillir.
  2. Découpez la viande de bœuf en gros morceaux. Hachez l’ail et les oignons.
  3. Versez l’huile d’olive dans une cocotte. Mettez les oignons à colorer puis saisissez la viande boeuf. Une fois saisie, retirez la cocotte du feu puis réservez la viande et les oignons en laissant bien l’huile d’olive.
  4. Saupoudrez la poudre de molokheya tout en mélangeant énergiquement jusqu’à ce qu’une pâte se forme.
  5. Quand la pâte de molokheya se forme, alors remettez la cocotte sur feu très léger, puis versez l’eau bouillante petit à petit tout en mélangeant énergiquement pour ne pas faire de grumeaux. Versez l’eau jusqu’à atteindre les 3/4 de la cocotte. Vérifiez que le feu soit très léger et laissez mijoter une petite heure en remuant de temps en temps.
  6. Ajoutez ensuite tous les ingrédients : la viande précédemment saisie, les oignons, l’ail, le laurier, la harissa et les épices. Vous pouvez ensuite assaisonner à votre sauce.
  7. Faites mijoter le plat entre 2 h et 3 h afin de dégager les saveurs de la Tunisie. Attention, la viande ne doit pas se décomposer, sinon tel est le cas, retirez-la un moment avant de la remettre dans la mlokheya. La cuisson est parfaite quand l’huile d’olive remonte à la surface, c’est prêt !

Cette recette de la molokheya tunisienne est la recette classique de la Tunisie ! On la retrouve un peu partout en Afrique et au Moyen-Orient mais c’est vraiment la Tunisie qui lui a donné ses lettres de noblesse.

Surtout, ne vous laissez pas influencer par l’aspect peu ragoutant du melokia. Tout pareil, c’est un plat qui n’a pas le goût de son odeur. Bref, goûtez te vous serez convaincu.

La sauce à la molokheya peut se manger toute seule avec un bon pain.

Attention à ne pas confondre la poudre de molokheya avec les gombos, car je sais qu’au Maroc c’est comme cela qu’on les appelle.

bon appétit

Notez et partagez la recette !
recipe image
La recette :
Molokheya tunisienne
Publiée le :
Préparation :
Cuisson :
Temps de préparation :
Note :
41star1star1star1stargray Basé sur 72 note(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


33 réflexions sur « Recette : Molokheya tunisienne (mloukhia) ! »

  1. Je ne comprends pas pourquoi à chaque fois je trouve qu’il y a trop d’huile.
    Ça fait partie du plaisir de manger ce plat noyé dans l’huile ?
    J’adore le goût mais perso 30g d’huile par jour, c’est déjà limite pour le corps, après il stocke et bientôt on t’ampute la jambe pour cause de diabète. Donc ce serait bien de mettre à jour la recette. Tradition oui, mais pour en être malade.

    1. Bonjour Elidha,
      il faut cette quantité d’huile pour donner le corps à cette recette.
      Moins d’huile favorise l’évaporation de l’eau et ça finit par attacher au fond et brûler.
      Pour ma part, en fin de cuisson, je récupère l’huile en surface avec une petite louche.
      Je fais comme ça depuis des années et aucune différence avec celle de ma mère qui, cela dit, mettait le masque et tuba aux steaks avant de les cuire pour qu’ils ne se noient pas dans l’huile.
      Essayez comme ça et vous verrez que ça reste aussi bon que dans nos souvenirs d’enfance.

    2. Il y a des bio-profiles de métabolisme plus enclin à pouvoir assimiler et transformer les gras, les gras sont d’ailleurs très sollicités dans certains régimes à haute teneur en lipide et faible en glucide, ne mangez pas trop de pain et ne consommez pas trop de boissons sucrées, de cette façon vous n’aurez pas à amputer votre jambe, bon appétit.

  2. Bonjour,
    Avec la conserve j’en profite pour en faire beaucoup, mais sans viande. Je ne sais pas si cela apporte beaucoup au goût qu’il y en ait ou pas. Donc je fait une dizaine de bocaux de mélokhia et je la mange une fois avec de la viande de boeuf, ou encore avec des merguez, ou enfin avec du plat de côtes d’agneau. C’est cette dernière viande que je préfère en melokhia. Amitiés

    1. Bonjour Vivees Rene, vous dites faire des conserves de mouloukhia, cela m’intéresse, car étant seule et ce plat étant très long à faire, je ne m’en fais plus, à mon grand regret. Pouvez-vous s’il vous plait me donner le temps de stérilisation et celui de conservation, par avance merci beaucoup, je vais grâce à vous pouvoir à nouveau me régaler.

  3. Curieux que personne ne mentionne le bouquet de coriandre fraiche que je trouve indispensable.
    On peut mettre de la tomate pelée et régler l’onctuosité en rajoutant de la purée en poudre (très peu).

  4. C’est une sauce que j’adore pour les palais les plus fins, vraiment bon pour la santée, j’aime beaucoup préparer ce plat car il est riche en vitamines.

  5. Bonjour,
    Désolée je suis pas tout à fait d’accord pour la recette de la mloukhya, il faut surtout ne pas mettre trop d’épices, c’est vraiment inutile car cette poudre de corête n’a pas besoin, à elle seule elle dégage de la saveur.
    Juste à rajouter 2 à 3 gousses d’ail écrasé, avec une cuillère à soupe rase de tomate concentrée, une cuillère à café rase de coriandre en poudre, une petite cuillère de piment moulu type paprika, 3 feuilles de laurier, le sel à doser avec modération (vraiment faire attention au sel), une petite cuillère à café (la moitié de la cuillère à café) et rajouter vers la fin si besoin !
    Toutes ces épices à mélange avec la viande de (bœuf ou agneau) et laissez reposer le temps que la sauce de la mloukhya mijote bien et rajouter ce mélange à environ deux heures après.

  6. Effectivement, c’est la Tunisie qui a donné à ce plat ces lettres de noblesse, mais il ne faut pas oublier que la meloukhia est d’origine égyptienne, c’est un très très bon plat que je suis en train de faire pour ma famille et j’arrive à la réussir. Surtout j’arrive à avoir beaucoup de patience pour ce plat typiquement égyptien.

  7. j’ai fais la recette les enfants se sont régaler je suis née en tunisie et je fais beaucoups de recettes que ma maman faisait
    merci encore pour les recettes orientales

    1. Bonjour !

      En fait cela dépend, vu que vous devez remplir votre cocotte au 3/4, prenez cette mesure pour la quantité d’eau. Voilà !

      Benjamin

      1. Moi je mets 2 litres d’eau bouillante pour 100 grammes…
        En fait, je la prépare la veille (4 à 5 heures de cuisson à feu doux).
        Repos toute la nuit (10 heures).
        Le lendemain, je la remets à chauffer à feu doux (1 heure) et j’ajoute la viande (préalablement sortie du réfrigérateur) qui a marinée toute la nuit avec les épices.
        Après 2 heures de cuisson (ou plus ou moins selon la tendreté désirée e la viande), je peux enfin la servir !
        Je conseille de la déguster avec un filet de citron afin de créer une petite acidité toujours bienvenue dans ce plat.

  8. Rapportée par des amis égyptiens, j’ai semé de la molokheya dans mon potager. A ma grande surprise elle s’est bien dévéloppée pour atteindre environ 30 cm de hauteur. Je ne sait pas si la croissance est finie et surtout que faire de cette plante qui ressemble à de la menthe. Quelqu’un a-t-il une expérience de cette culture et de sa cuisine?

    1. Bonjour,

      pour la culture je ne sais pas, ce que je sais c’est que la molokheya est la feuille de la plante, séchée et réduite en poudre. Pour plus d’information, consultez notre page dédiée à la molokheya mais la principale utilisation de l’épice est pour préparer la recette tunisienne ici présente !

    1. Quand on a gouté à la molokheya, on a tendance à en refaire très souvent, et pourtant l’aspect est si peu ragoutant !

  9. Bonjour

    Cette recette est juste délicieuse, la molokheya souffre d’une mauvaise réputation alors que quand on y goute, on l’adopte !! La cuisine tunisienne est très riche, j’espère que vous nous proposerez d’autres recettes de molokheya parce que c’est trop bon !!!!

    1. Oui il ne faut vraiment pas s’arrêter à l’aspect, la molokheya est délicieuse, mais je comprends que certains soient réfractaire à préparer cette recette de cuisine tunisienne, à tord !